Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 22:50

L'heure est au souvenir du 10 mai 1981.

Chacun tente de se souvenir de ce qu'il faisait ou de sa réaction d'alors.

Je garde de ce jour un souvenir très précis et très lourd à porter.


J'étais, à cette époque, interne en réanimation. Le 10 mai 1981 j'étais de garde au SAMU.

Peu de temps après l'annonce des résultats, nous avons été appelé pour un suicide.

A notre arrivée, nous avons trouvé un jeune homme d'une vngtaine d'années qui s'était tiré une balle dans la tête. Son corps était dans un garage sur les murs duquel étaient placardées des affiches de la campagne de VGE, dérisoires.

Je n'ai jamais su les raisons exactes de son geste mais chaque 10 mai, c'est à ce jeune homme que je pense.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

François de Rouen 30/05/2011 15:42



Le 10 mai 1981 fut pour moi un jour à peu près comme les autres. Je ne fais pas partie de ces électeurs de droite qui redoutaient "les chars soviétiques sur les Champs Elysées". Du reste, y en
avait-il tant que cela, de ces électeurs paniquant? J'ai l'impression qu'il s'agit d'une formule recopiée à l'envie... Le 10 mai, je n'avais guère adhéré à la campagne, et à la personnalité de V.
d'Estaing, et je me disais qu'il fallait bien que la gauche prenne un jour des responsabilités. Aucune panique, aucun regret. La suite, avec la réelection de F. Mitterrand menteur, malade et de
plus en plus douteux, fut beaucoup plus pénible. Heureusement, émergea pour un temps Jacques Chirac, et vint ensuite Nicolas Sarkozy. La gauche 2011-2012 n'a pas son Mitterrand. Donc, comme
disait le Polonais le plus célèbre de l'histoire: N'ayez pas peur...



François de Rouen 27/05/2011 14:46



Que devient l'UMP? En pleine "crise DSK" les amis de l'ex "meilleur candidat contre Sarkozy" sur-occupent le terrain médiatique, en première ligne de très nombreux socialistes s'exprimant et
s'exprimant encore. En pleins rebondissements de politique internationale, des députés de cette UMP soutiennent la détection des radars de sécurité routière. Oui, à quoi sert l'UMP?



Sylvie 14/05/2011 16:46



Le soir du 10 mai 1981, j'étais avec mes parents à regarder la télévision, lorsque ce fut la consternation sur nos visages. On était horrifié d'apprendre l'élection de Mitterrand, car à cette
époque on craignait l'arrivée des chars russes sur les Champs-Elysées et la soviétisation de la société française. Je n'avais pas l'âge de voter, mais à cette époque, je n'étais pas dans
l'ignorance de ce qu'était le socialo-communisme et ses dérives.


1981 a marqué le début d'une nouvelle ère pour moi, puisqu'en 1984, je défilais pour l'école libre et en 1986, je préparais une capacité en droit. Alors que j'aurais dû normalement chercher un
travail administratif au sein d'une administration d'Etat ou d'une collectivité locale.


Depuis 1986, je n'ai toujours pas trouvé d'emploi et cela m'énerve.