Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

Je suis tout à fait en accord avec SOS racisme sur l'appel à lancer aux médias dans cette période de crise des banlieues.

Les émeutes d’aujourd’hui sont en réalité le fait d’une minorité. Le problème est que c'est elle qui est toujours placée devant les objectifs des caméras. Un tel traitement de l’information ne peut qu’augmenter la frustration de tous ceux, d’ailleurs la majorité, qui oeuvrent pour la paix dans les quartiers et qui ont choisi de faire valoir leurs droits dans le calme et la dignité. Pourquoi ne sont-ils jamais présents dans les médias ? Ces jeunes doivent-ils payer le prix médiatique des violences perpétrées par une minorité d’entre eux ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Gregqzu 25/03/2006 12:07


http://fdrrswrfgrgsg.host.com
desk3
[url=http://fdrsswrfgrgsg.host.com]desk4[/url]
[link=http://fdraswrfgrgsg.host.com]desk6[/link]

chantalc 16/11/2005 14:22

SOS racisme avait déposé une requête le 12 novembre, en référé-liberté au sujet des expulsions d'étrangers condamnés pour des violences urbaines, suite aux propos tenus par le ministre de l'intérieur.
En conclusion, de l'audience, le présdent de la section du contentieux, a noté que les déclarations du ministre étaient "sujettes à caution au plan de la légalité" mais ne pouvaient être visées par la procédure. Le télégramme adressé aux préfets a été jugé conforme aux dispositions sur l'entrée et le séjour des étrangers.

Je viens de m'appercevoir que mes commentaires précédents sur ce sujet, ne sont pas en lien direct avec le post d'Edgar, excusez mon égarement...

treguer 10/11/2005 13:47


Les associations de droits de l'Homme ont immédiatement dénoncé la décision de Nicolas Sarkozy soulignant qu'il s'agissait de l'application de la "double peine".


Le président de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) Jean-Pierre Dubois le 10 octobre 2005 à Paris
© AFP/Archives Mehdi Fedouach
La Ligue des droits de l'Homme (LDH), par la voix de son président Jean-Pierre Dubois, a estimé que l'annonce du ministre de l'Intérieur était "totalement illégale parce que, a-t-il indiqué à l'AFP, c'est une expulsion collective et que ce type d'expulsion est interdite par la Convention européenne des droits de l'Homme. Même au regard du Conseil d'Etat, c'est illégal".

"Sarkozy, a-t-il ajouté, jette le masque: il avoue que la double peine n'a jamais été supprimée. Comme à Argenteuil, il met de l'huile sur le feu. Nous considérons que le gouvernement bascule dans l'illégalité".

Le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) "ne peut qu'être horrifié devant cette inacceptable proposition démagogique et dangereuse: la double peine, forme moderne de bannissement qui nous renvoie à une sombre et tragique période de notre histoire", a indiqué son secrétaire général Mouloud Aounit.

Pierre Henry, président de France Terre d'Asile, a aussi estimé qu'"on assiste là au retour de la double peine quand l'Etat devrait faire preuve de mansuétude après avoir fait l'étalage de sa force". "Cette mesure, a-t-il ajouté auprès de l'AFP, est disproportionnée. Cela ne peut qu'activer les rancoeurs".

Enfin Richard Moyon, porte-parole de RESF (Réseau Education sans frontières), a jugé la décision de Nicolas Sarkozy "proprement scandaleuse et incohérente". "Il tente de se faire de la publicité en abrogeant, dans un premier temps, la double peine puis en la ressortant plus tard de façon massive". "C'est une violation du droit, un des nombreux aspects de l'incohérence de la politique de Sarkozy".

Helder 10/11/2005 11:59

Sarkozy est en pleine récupération fasciste d'émeutes qu'il a lui-même largement contribué à déclencher!

Il vient de rétablir la double peine!

Avec Sarkozy, c'est la chienlit!

chantal 09/11/2005 19:02

Il faut stopper Nicolas Sarkozy!!

voir mon dernier article sur mon blog.
Au moment ou le calme commence à revenir pourquoi continue t'il dans la surenchère médiatique, que veux t-il qu'attend t'il de nous...
Nous ne ne voulons pas de violence suplémentaire.