Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 00:00

Nous avons lancé le projet d'association de communes entre Bonsecours, Bihorel et Rouen. C'est un projet important pour notre avenir commun. Il me semble très utile qu'un large débat soit mené et que chacun puisse s'exprimer.  C'est pourquoi, j'ouvre, à partir d'aujourd'hui, un fil de discussion sur le sujet.

Je propose pour commencer quelques repères.

La commune constitue la cellule de base des collectivités publiques européennes. Seul le Portugal connaît un niveau infra-communal : la paroisse. Dans 3 pays de l’Union européenne, l’Autriche, la Finlande et le Luxembourg, la commune est d’ailleurs le seul niveau de collectivité locale.

En 2003, l’Europe des quinze comptait près de 75 000 communes réparties pour l’essentiel en France (36 000), en Allemagne (14 000), en Espagne (8 000), en Italie (8 000) et en Autriche (2 300). Les autres pays européens comptent au plus quelques centaines de communes.

Tous les pays européens se sont trouvés confrontés à un problème de réduction du nombre de communes. Plusieurs pays ont entrepris de redessiner la carte communale en procédant à des fusions et en redistribuant les compétences entre les différents niveaux de collectivités.

La réforme menée de 1965 à 1977 en Allemagne, dans l’ancienne république fédérale, a ainsi permis de réduire le nombre de communes de 25 000 à 8 500.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Association de communes
commenter cet article

commentaires

Philippe Rousselle 09/05/2007 23:05

Lorsque l'État décida de fusionner Paris et un certain nombre de communes riveraines pour former ce qui est aujourd'hui une commune unique parfaitement organisée, il n'a heureusement pas consulté tous les maires, le projet aurait misérablement échoué. À une échelle plus réduite, c'est la même chose pour Rouen. Toure tentative de fusion se heurtera à des obstacles de tous ordres :
- Volonté des élus de conserver leur place de notable
- Désavantages fiscaux, inévitables à court terme
- crainte d'être oublié par la ville centre, trop "lointaine" (comme si le 20ème arrondissement était oublié par la ville de Paris !)
- Simple peur du changement, etc.

En attendant, Rouen reste cataloguée, dans l'esprit de la plupart des français et des étrangers, comme une petite "ville à cathédrale", comme Amiens, Reims ou autres. Regardez dans le guide Michelin "Europe", vous n'y trouverez pas mention de Rouen, c'est dire la perception qu'on en a au loin.
Seule solution : une fusion autoritaire, qui ne pourrait avoir lieu que dans le cadre d'une grande réforme des structures du pays : regroupement des régions, suppression des départements, diminution de nombre de communes aux environs de 5000. C'est aujourd'hui une utopie, mais les esprits évolueront

TAFFOREAU 31/03/2007 15:21

Il est bien évident qu'une fusion de Bihorel avec Rouen ne sert que les intêrèts d'Albertini. Fiscalement, sécuritairement, socialement, rien ne permet de prétendre que les Bihorellais seraient gagnants. Bihorel, par la vote de ses élus en Conseil municipal a tranché. Le maire de Bihorel, Pascal HOUBRON, Udf (comme le maire de Rouen) a été mis en minorité par sa propre majorité. Ce choix doit être respecté et nous verrons si un candidat propose de nouveau la fusion aux prochaines élections municipales.

Edgar 23/11/2005 14:40

Je suis bien d'accord. L'ouverture est un gage de réussite pour toutes les organisations. Le repli sur soi n'est jamais une stratégie d'avenir.

steve 23/11/2005 13:59

certains nous parlent d'unir 2 régions d'autre de faire une consitution qu'il désireraient plus sociale à 25 pays mais son incapable déjà de s'associer avec le maire de la commune voisine c'est assez "drôle" quand même. la concurrence ce n'est pas Albertini-Zimmeray c'est Rouen contre Le Havre, Caen, Rennes, Nants, Beauvais... Agrandir la ville de Rouen c'est aussi rappeler sa place sur la carte de France à pas mal de monde.

steve 23/11/2005 13:51

je trouve frachement dommage que des "délégués" des habitants des communes décident de s'opposer à l'association pour sauver leur place bien au chaud dans leur conseil municipal au lieu de faire ce pourquoi ils sont élus: travailler au bien des personnes.