Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 10:49

Simone Veil a donné son accord. L'Espace Régional de Formation des Professions de Santé portera son nom.

L'Espace Régional de Formation des Professions de Santé (ERFPS) pose le premier acte commun et fédérateur du projet inter-professionnel et multidisciplinaire en donnant vie à l'idée d'enseignements partagés, de valorisation et d'échanges entre les 12 instituts de formation, les professionnels de la santé du CHU de Rouen et bientôt la Faculté de Médecine et de Pharmacie.

C'est un beau symbôle de voir celle qui depuis toujours défend la paix, la solidarité, les droits de l'homme et le droit à la santé pour tous être la marraine de cet établissement marque d'une volonté de rassemblement et de partage des énergies et des savoirs.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

chouchou 25/11/2005 11:49

"Mais qui est chouchou ? Ou plutôt : est-ce Edgar ou chouchou le vrai blogger ?"
Pourquoi, une telle interrogation?

Edgar 24/11/2005 12:56

Pour savoir qui est chouchou, allez visitez son blog et posez lui la question ?
Je suis amusé de voir que quelqu'un qui veut donner des leçons ne donne pas l'exemple. En, effet, "tonino" et "rodrigue" ont la même adresse IP. Amusant, non ?
Pour le sondage, je crois que tout ce qui est excessif est insignifiant. Un sondage qui place Ajaccio en première position pour la sécurité, par exemple, est-il très crédible ?? Cependant, je suis très convaincu qu'il y a toujours à s'améliorer. Je n'ai pas attendu ce sondage pour le penser. Mais si il faut lui trouver un intérêt c'est de rappeler chacun à plus d'exigences et d'inciter nos collectvités partenaires à soutenir encore plus la ville de Rouen.
Pour le vote du budget, il convient de ne pas confondre les choses. Notre mandat municipal est un mandat d'union. Le vote du budget municipal n'a pas à être pris en otage par des débats politiciens. Il correspond aux enjeux et aux attentes ou pas. Voilà la clé du vote. Au passage, je vous signale que Pierre Albertini n'a, à ma connaissance, pas pris part au vote.

Rodrigue 24/11/2005 12:20

juste une question : en tant que membre UMP du conseil municipal de Rouen, allez-vous voter le budget présenté par le maire UDF Pierre Albertini en mars prochain ?

Tonino 24/11/2005 12:19

Dis donc Edgar... t'as pas laissé un petit mot sur le super sondage qui place Rouen en queue de peloton des villes de province dans bien des domaines ?

Edgar Menguy 25/11/2005 08:46

Des élèments de réponse donnés dans la lettre imagine Rouen
 
Drôle de sondage que celui paru dans le magazine Stratégies de début novembre et dans la presse locale ces derniers jours. Drôle de sondage dans la mesure où il plaçait Rouen en dernière position des capitales régionales françaises, dernière dans  le cœur de ses habitants. Cette petite douche froide nous a incité à aller voir un peu plus loin ce qui se cachait derrière cette "enquête", qualifiée d'exclusive, Agicom/Stratégie. Voici donc les dessous de  l'affaire, car affaires il y a et sans doute assez rentables.

D'abord, l'échantillon
On apprend que le sondage s'est fait auprès de 6321 foyers français, soit 274 en moyenne par ville concernée (23  au total). Un chiffre pour le moins retreint pour une ville comme Rouen  (plus de 100 000 habitants). Les sondages qui  y sont habituellement effectués portent sur un panel trois à  quatre fois supérieur. Le plus embêtant est que le détail n'est pas  donné et qu'on ne connaît pas le nombre de sondés par ville. 274 est une moyenne, on peut espérer qu'ils n'ont pas interrogé si peu d'habitants sur Paris, Marseille ou Lyon, et nous serions très curieux de connaître le nombre de sondés à Rouen. Facile, direz-vous, suffit de compter. Effectivement. Le  total des habitants de toutes les villes sondées est de 6 274 264.  Soit environ une personnes interrogée pour 1000 habitants, ce qui  nous donne à Rouen, une centaine de sondés. C'est peu.

Ensuite, les questions
C'est là  que le problème est le plus pointu. À la lecture du journal, on découvre  des tableaux de notes attribuées aux villes par thématique (commerce, loisirs, sécurité, etc.) mais à aucun moment, les quelques 88 questions soi-disant posées ne sont données. C'est pourtant la  règle d'usage dans la publication d'un sondage et c'est la moindre  des choses quand on veut en apprécier la pertinence et replacer le  message dans son contexte.

Une opération très commerciale
Le secret de ce sondage, c'est que pour avoir toutes ces questions et le détails des réponses, il faut payer... Plus étonnant encore, il était possible de payer en amont de la publication et même en amont de la réalisation. La société Agicom (qui agit beaucoup pour sa  comm ;-) avait en effet contacté la Ville de Rouen à plusieurs reprise pour vendre cette prestation. Par trois fois, la Ville a décliné l'offre. Une démarche surprenante pour un institut qui se voudrait "de sondage" et qui propose en juin ses services pour quelque 20000 euro ht, en septembre puis novembre pour 13000 euros ht. La Ville de Rouen, qui  arrive pourtant première au chapitre "Gaspillage", n'aura pas mis un euro dans l'affaire... 11000 euros pour une centaine de personnes  interrogée... y'a pas de regret !
Cette enquête n'a  rien a voir avec les sondages régulièrement publiés par les hebdomadaires nationaux qui affichent clairement leurs méthodes de travail et ne mélange pas presse, communication et commerce à ce point.

Ca recadre un peu les choses, non ???  Mais cela ne doit empêcher personne de se remettre en question. C'est une règle d'hygiène à appliquer largement.

Tonino 24/11/2005 12:17

Mais qui est chouchou ? Ou plutôt : est-ce Edgar ou chouchou le vrai blogger ?