Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

3 décembre 2005 6 03 /12 /décembre /2005 00:00
Dans une économie libéralisée, la concurrence doit bénéficier à l'acheteur. L'entente entre Orange, SFR et Bouygues télécom constitue une atteinte majeure au droit des consommateurs. Dans ce cas précis, ce sont plusieurs millions de français qui ont subi un préjudice. Il faut saluer la décision du Conseil de la concurrence infligeant une amende de 534 millions d’euros aux trois principaux opérateurs de téléphonie mobile français, pour cause d’entente illicite.

Mais cette décision met en exergue une faille importante du système juridique français puisque les consommateurs, premières victimes de cette entente illicite, ne sont en rien indemnisés du préjudice subi au travers de l’entente entre opérateurs. Cela démontre une fois encore la nécessité de mettre en place une action collective soigneusement encadrée.
Devrons nous aller jusqu'à créer des actions de groupe (class action) en France ? Face à ce genre de situation, la question devra être posée par le législateur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

chouchou 05/12/2005 15:29

En attendant, vous pouvez vous rendre sur le site de l' L'UFC-Que Choisir, première association de consommateurs de France, invite chaque abonné
au téléphone mobile à estimer son préjudice personnel, à lui apporter des témoignages et à soutenir son action.
Objectif : tirer les conséquences de la décision du Conseil de la concurrence du 30 novembre 2005.