Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

7 janvier 2006 6 07 /01 /janvier /2006 16:06

En hausse de 13,2% sur les neuf premiers mois de l'année 2005, le trafic fluvial des marchandises totalise une activité de près de 6 milliards de tonnes/km (tkm). Voies navigables de France considère que l'augmentation sera de 10% pour l'année entière. C'est une bonne nouvelle et il est souhaitable que cette tendance se confirme.

 

En ce qui concerne la Seine, l'augmentation de trafic est de 12%. La Haute-Normandie est bien placée dans ces statistiques. Elle connaît en particulier une augmentation d'activité très importante dans le domaine du transport des matériaux de construction (+70% pour les graviers de mer et le sable). Nous profitons de l'accélération des mises en construction et des besoins de l'Ile de France. Dans la filière énergie, le bassin de la Seine connaît une augmentation de 20% (supérieure à la moyenne nationale).

Propre, silencieux, fiable, économe, le transport fluvial constitue une alternative durable au mode routier. Un convoi (un pousseur et deux barges) équivaut à 220 camions de moins sur la route ou entrant en ville ! Ce sont autant de raisons de favoriser son développement. De toute évidence les collectivités locales doivent être soucieuses d'utiliser le mode fluvial (transport des déchets par exemple) et de le favoriser dans le cadre de l'aménagement urbain pour les villes portuaires.

Dans le Plan Local d'Urbanisme de Rouen a été intégré, après concertation avec le port autonome de Rouen, le projet d'un pôle d'échange fluvio-maritime en aval du sixième pont. Cette mesure a été prise pour favoriser les transports fluviaux pour les raisons évoquées ci-dessus mais aussi parce qu'il nous semblait que favoriser une activité de ce type et le passage régulier de bateaux sur le fleuve contribuerait à animer la Seine et à marquer le caractère portuaire de Rouen.

Toutes ces raisons me font souhaiter que des décisions soient prises prochainement pour la mise en œuvre de ce projet. Une belle carte à jouer pour Rouen !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

chouchou 07/01/2006 17:52

Une belle carte à jouer pour Rouen.
On a longtemps opposé développement et écologie, comme s'il s'agissait de deux concepts inconciliables. Or, aujourd'hui, des événements sérieux incitent à une véritable prise de conscience et à un changement de nos mentalités.
Propre, silencieux, fiable, économe, le transport fluvial constitue une alternative durable au mode routier. Un convoi (un pousseur et deux barges) équivaut à 220 camions de moins sur la route ou entrant en ville !
Ceux qui refusent de se rendre à cette réalité sont, au moins, des irresponsables.