Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 23:33

Aujourd’hui, la Haute Autorité sur les OGM a fait état de ses "doutes sérieux" sur le maïs transgénique MON 810.

Depuis longtemps, le débat sur les OGM est pour moi un sujet d’interrogation. Comme pour tous les sujets complexes, les positions simplistes ou les certitudes indiscutables ne contribuent guère à aider à mieux le comprendre.

Mais-OGM.gifLa complexité tient tout d’abord aux incertitudes scientifiques et au manque de recul sur les conséquences de ces cultures. Elle tient aussi aux multiples dimensions de ce sujet : il est à la fois scientifique, technique, économique, philosophique ou éthique mais il participe aussi à la réflexion sur la mondialisation ou sur l’aide au développement. Les OGM, nous amènent également à nous poser la question de notre rapport à la nature. Le débat sur les OGM est enfin un bon révélateur de la difficulté que ressent notre société à décider face à ce genre de problèmes.

L’une des clés d’entrée, qui me parait depuis le début, susceptible d’aider à la décision est la connaissance de la finalité. La lutte contre la faim, la recherche d’une amélioration de la santé ne peuvent être analysées comme la simple recherche d’un profit supplémentaire.

Les objectifs du débat, eux, sont simples ; mettre en évidence, clarifier et mesurer les risques et les avantages des OGM .

Pour réussir ce débat, un accord préalable est nécessaire ; que la complexité soit acceptée par tous comme un élément clé, un socle des conditions de son aboutissement. 

La quantité des paramètres en cause implique que les citoyens participent à ce débat. Ils ne peuvent laisser aux seuls scientifiques et firmes productrices la responsabilité d’orchestrer la discussion et d’orienter la décision.

Le contexte dans lequel les OGM se mettent en place n’offre pas aujourd’hui assez de certitudes.

Face à cette situation, et dans l’attente d’en savoir plus, les citoyens sont en droit d’exiger le respect du principe de précaution et l’interdiction de cultures d’OGM en plein champ.

Pour toutes ces raisons, et bien que fervent partisan de la recherche et du progrès scientifiques, je suis favorable à l'activation de la clause de sauvegarde, qui permettrait à la France d'interdire provisoirement le seul OGM cultivé en France. Si le principe de précaution se justifie, je crois que c’est bien dans ce domaine qui touche à la modification du vivant.

N’hésitez pas à donner votre avis sur ce sujet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

chouchou 10/01/2008 21:53

Bonsoir, Effectivement, je pense que c'est une sage décision aussi.

Frédéric CROCHET (FredHook) 10/01/2008 09:07

Cette prise de position est courageuse et nécessaire.