Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

15 janvier 2006 7 15 /01 /janvier /2006 23:20

En étudiant les comportements des automobilistes depuis 1974 (premier choc pétrolier) l'Inrets a essayé de mesurer l'impact de la hausse du prix du pétrole sur l'usage des différents modes de transport et en particulier des voitures. C'est l'objet d'un article dans le mensuel de l'Inrets : Axes. Le principal enseignement est que les automobilistes ne réduisent pas beaucoup leur kilométrage à court terme. Une hausse brutale de 10% du carburant entraine une baisse de 1% de la circulation.

Les évolutions se font à long terme. La même hausse de 10% du prix du carburant entraine une baisse d'environ 7% de la consommation. Celle-ci est dûe :

- à une réduction insignifiante du parc automobile (- de 1%)

- à une diminution du nombre de kilométres parcourus ( surtout sur autoroute)

- mais surtout (50%) au choix par les utilisateurs de véhicules moins gourmands mis à disposition par les constructeurs.

Ces données sont intéressantes au moment où l'augmentation des prix est inéluctable et va certainement s'accélèrer. Il est probable que l'on assiste à des mutations profondes et rapides du parc automobile. Les pouvoirs publics doivent en profiter pour exiger que les nouveaux véhicules plus économes soient aussi moins polluants. Ils doivent aussi offrir de façon très volontariste des alternatives attractives à la voiture par les transports collectifs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

ED 16/01/2006 11:54

Le système est sclérosé. Chirac doit partir s'il lui reste un peu de dignité.