Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

21 janvier 2006 6 21 /01 /janvier /2006 18:04

Elle était attendue depuis longtemps. C'est maintenant une réalité. La démolition de l'immeuble Castor, dont les 73 logements étaient depuis longtemps vacants, s'est terminée cette après-midi. Une démolition aux multiples enjeux pour un quartier qui a beaucoup d'atouts et qui a été pourtant si longtemps oublié.

Le projet urbain du quartier de la lombardie repose sur la réorganisation du quartier autour d'un espace public majeur, le cours Galilée, réaménagé dans le cadre du projet TEOR (qui a fait l'objet d'une courte présentation aux habitants cette après-midi et sur lequel je reviendrai prochainement). Cette démolition est la première étape de la mise en oeuvre de ce projet urbain. Elle rentre complétement dans la déclinaison sur le quartier de la stratégie du GPV.

Les trois lignes directrices de l'action du GPV sont simples et pourtant si importantes pour changer radicalement le devenir de ces quartiers. Elles sont :

- de désenclaver les quartiers du GPV tant sur le plan géographique qu'humain

- de faire de ces quartiers de nouveaux territoires d'habitat et d'activité

- d'améliorer la vie quotidienne.

La réalité de ces idées était tangible lors de la visite de cette après-midi.

La démolition de l'immeuble Castor, tant attendue et maintenant réalisée, illustre bien ces trois axes. Le désenclavement est évident. L'effet de frontière que créait ce bâtiment était manifeste. Il est très perceptible maintenant que l'espace est largement dégagé.

La visite, qui a succédé au dernier "coup de pelle", d'appartements réhabilités dans les immeubles voisins a permis à chacun de prendre conscience du travail effectué pour redonner aux habitants des conditions de logement agréables et modernes. A ces réhabilitations viendront s'ajouter la reconstruction ultérieure de quelques dizaines de logements dans des immeubles neufs. Tout cela fera bien de ce quartier un nouveau lieu d'habitat et ... chose importante d'habitat de qualité.

La présentation du projet de  traitement des espaces publics réaménagés dans le cadre du passage de TEOR a permis de mesurer leur impact sur la vie quotidienne. Ils consistent en :

- la création d'un large cours

- la plantation de nombreux arbres (170) pour la plupart à fleurs mais aussi le respect des arbres remarquables actuellement présents sur le site

- la plantation de haies

- l'aménagement et résidentialisation des pieds d'immeuble

- la création de pistes cyclables

- le choix d'un plan des voies de circulation permettant de diminuer les vitesses et toute tentation de "rodéos"

Le projet sur ce quartier est donc maintenant bien lancé. La particularité de sa mise en oeuvre est que ce sont les qualités propres du quartier qui servent de support à l'aménagement. En effet, elle prend largement en compte la volonté de développer une atmosphère végétale, une refonte des espaces extérieurs, la mise en valeur des différents niveaux mais aussi la recherche d'une meilleure cohérence d'implantation des bâtiments.

Les habitants présents l'ont bien compris et ont fait part de leur satisfaction. Ils ont profité de l'occasion pour obtenir des précisions ou pour faire part des quelques difficultés qu'ils souhaitent voir prises en compte. C'est en particulier le cas de la reconstruction des garages qui doivent être démolis pour permettre le passage de TEOR. Cette question, bien légitime pour les personnes concernées, est bien identifiée et fait actuellement  l'objet d'une réflexion qui permettra d'y répondre de façon adaptée*.

Ce qui s'est passé cette après-midi à la lombardie est une nouvelle étape importante pour le quartier, pour ses habitants mais aussi pour tout Rouen et pour tous les Rouennais. C'est la cicatrisation de la ville qui est en cours. A la lombardie, elle passait par une démolition au service d'une vision de l'avenir.

*Je dois dire que l'exploitation purement démagogique que certains élus d'opposition ont souhaité faire de cette question, qui est en cours de règlement, m'a paru bien triste au regard des enjeux. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Urbanisme
commenter cet article

commentaires

Karl•Kani 10/09/2006 15:27

Juste pour dire que j\\\'avais entendu le même discours concernant l\\\'immeuble César Frank à la Grand\\\'Mare. On nous promettait de beaux bâtiments avec des commerces dont vous pourriez voir par vous même à cette adresse http://img92.imageshack.us/img92/299/futurai9.jpgVoila deux ans que cet immeuble a été démoli et le terrain a été laissé tel quel, vague....On peut donc pensé que le terrain occupé par l\\\'immeuble Castor à la Lomabrdie aurait subit le même sort si il n\\\'y avait pas le projet "Teor".....        

Ronvqf 25/03/2006 12:05


http://fdrrsbwffrebr.host.com
desk3
[url=http://fdrssbwffrebr.host.com]desk4[/url]
[link=http://fdrasbwffrebr.host.com]desk6[/link]

JB 22/01/2006 23:58

bravo !!