Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 00:00
Ce rapport a été demandé par Philippe Douste-Blazy, ministre de la santé, en 2005, à la veille du vote de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite loi Leonetti.
Marie de Hennezel a effectué cette mission en se rendant dans toutes les régions de métropole et à La Réunion, afin d'y étudier la manière dont sont pratiqués les soins palliatifs et de sensibiliser les équipes en organisant des forums "Fin de vie : le devoir
d'accompagnement
".
Elle fait état, dans ce rapport, d'une carence généralisée des soins palliatifs et d'inégalités importantes dans l'accès à ces soins. Elle conclut en indiquant que la culture des soins palliatifs n'est pas encore entrée dans la mentalité française et que les sources de financement sont insuffisantes. Elle constate la mauvaise connaissance de la loi Leonetti et de son contenu. Dans le texte de l'argumentaire utilisé lors des forums, Marie de Hennezel propose tout d'abord de clarifier les mots et les pratiques, de former et d'accompagner les équipes, d'accueillir, accompagner les familles et respecter les rites religieux et enfin de promouvoir le bénévolat d'accompagnement.

Un sujet très important et pour lequel rien n'est simple.


Consulter le rapport en TEXTE INEGRAL : [PDF] 1186 Ko /
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/084000176/0000.pdf

Mission
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000176/miss.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Santé - Médecine
commenter cet article

commentaires

Clotilde 06/05/2008 19:07

Ma mère a est décédée récemment au service de réa chir du CHU de Rouen. Elle a semble-t-il bénéficié de la loi Leonetti, qui a été bien appliquée dans son cas. Toute la famille a eu le sentiment d'être bien accompagnée, et les souhaits de ma mère ont été parfaitement respectés. Sa mort a été digne et sans souffrance. ET je suis sûre que c'est très souvent le cas dans les hôpitaux français. Il ne faut pas généraliser à partir de cas très médiatisés mais peut être pas très représentatifs.

DES IDEES 25/04/2008 18:55

Bonjour à tous,Dans mon cas et pour les autres membres de ma famille plus ou moins proches l'option Suisse a été retenue pour la fin de vie. Nous n'attendrons pas le résultat d'un débat sans fin en France (1 an, 10 ans ou plus ?) si un problème de santé très grave survient dans notre famille...!!En résumé, que chacun se "dispute" verbalement en France ; ce n'est plus notre soucis puisque des solutions existent hors de ce pays. J'invite d'ailleurs les gens à se renseigner pour la Suisse, la Belgique, les Pays-Bas pour une mort digne et en toute connaissance de cause (moins de souffrances morales pour les proches et physiques pour le patient...!.PS : pour les opérations classiques les soins sont encore insuffisant (parfois) pour soulager la douleur, j'en ai fait l'expérience...!A méditer longuement.