Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

21 mars 2005 1 21 /03 /mars /2005 00:00

Le hasard (?) de la mise en page du Monde du 18 mars fait se cotoyer une tribune sur le projet Google Print et une autre sur le référendum sur la constitution européenne. C'est un rapprochement intéressant !

Google a annoncé son grand projet : numériser à l'horizon 2015 plusieurs millions de livres conservés dans des bibliothèques anglo-saxonnes pour un coût de 200 millions de dollars. L'objectif est de rendre accessible, gratuitement, sur internet 15 milliards de pages. Il faut reconnaitre que ce grand projet est un évènement majeur.

Renaud Donnedieu de Vabres a raison de le relativiser et de souligner que cette numérisation de masse ne peut se suffir à elle-même. Elle ne peut en effet se passer d'un travail de recherche, de hiérarchisation et de médiation. Mais si ce projet suscite des interrogations en France, c'est surtout qu'il fait planer sur nous la menace d'une domination culturelle anglo-saxonne. Il est évident que Google n'est certainement pas complétement désinteressé et que les Etats-Unis voient là un bon moyen d'exporter leur culture.

Alors, plutôt que de nous plaindre ou d'imaginer des stratégies de défense, ne devrions nous pas lancer nous aussi un grand projet Européen de bibliothèque virtuelle ? Notre richesse patrimoniale et notre compétence n'ont rien à craindre de la comparaison. Il nous faut simplement faire acte de volonté commune et accepter de prendre en main notre destin.

Un beau projet pour l'Europe ! Une raison de plus de ne pas la remettre en cause.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Europe
commenter cet article

commentaires