Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 14:23
Vous avez été plusieurs à me téléphoner, hier soir, pour m'alerter sur l'annonce de la démolition de la médiathèque en cours de construction entre autres décisions d'arrêt ou de révision de projets en cours.

J'avoue que j'ai eu un peu de mal à y croire tant cette annonce paraît brutale et insensée. J'ai eu d'autant plus de mal à y croire que lorsque j'ai été alerté, nous sortions d'une réunion de la commission générale du Conseil Municipal à laquelle étaient conviés l'ensemble des conseillers municipaux et que ce point n'a pas été évoqué. Comme c'est devenu la règle pour les décisions importantes, les élus de l'opposition sont priés de se reporter à Paris Normandie...

Cette décision est grave aussi bien dans sa forme que sur le fond.
- C'est une décision solitaire, sans concertation avec les élus, avec les utilisateurs, avec les habitants ou avec les autres financeurs et en particulier l'État. Démarche étonnante que de lancer une concertation publique (à laquelle est donnée l'allure d'un référendum promis mais impossible) sur un projet privé (espace Monet cathédrale) et de décider de façon solitaire sur un projet public.
- C'est une décision brutale, car on ne parle pas de reconversion, d'aménagement, d'une suspension temporaire le temps d'une réflexion. Non, d'emblée la décision est de démolir, de faire table rase ...
- C'est une décision incohérente avec les débats précédents sur la médiathèque. Depuis le début de ce projet, le débat a toujours tourné autour du lieu d'implantation. J'ai toujours trouvé que ce débat était légitime mais qu'il fallait l'aborder dans toutes ses dimensions : culturelle, sociale et urbaine. Ce débat n'a malheureusement jamais été conduit à son terme. Il aurait fallu s'en donner les moyens. Cela n'a pas été fait et c'est regrettable. Le débat a toujours été accaparé par la question du lieu d'implantation. Or, je reste persuadé que personne ne peut affirmer en toute certitude qu'un lieu s'impose. La preuve en est donnée par les multiples propositions d'implantation faite par les responsables de l'équipe municipale actuelle lorsqu'ils étaient dans l'opposition. Il y a dans ce choix du lieu une part de risques à assumer. C'est ce que l'on attend de la part d'un politique. La décision d'aujourd'hui est incohérente dans la mesure où elle ne remet pas seulement en cause le lieu d'implantation mais surtout le projet en lui-même de création d'une grande médiathèque à Rouen. Après avoir manqué le rendez-vous des bibliothèques municipales à vocation régionale (BMVR), Rouen va manquer le rendez-vous de voir se créer sur son territoire un grand équipement culturel. Décision lourde pour l'avenir, car l'occasion ne se représentera pas. Décision étonnante de la part d'une municipalité de gauche que de renoncer à un grand équipement culturel.
- C'est une décision très nuisible à l'image de la ville de Rouen. Faire de Rouen une grande ville, une ville qui compte, impose la réalisation de grands projets, de projets ambitieux. Cette décision, c'est l'abandon d'une ambition mais c'est aussi un message très négatif envoyé à tous ceux qui nous regardent. Architectes, entrepreneurs, investisseurs, décideurs, artistes, habitants pourront maintenant se dire que décidément il est bien difficile de lancer un projet à Rouen et que même s'il est lancé il n'y a aucune certitude pour qu'il aboutisse. En termes de message d'attractivité il faut avouer que l'on fait difficilement pire.
Je ne veux pas croire que le débat puisse s'arrêter là et que cette décision hâtive ne puisse pas être remise en cause.

Je n'imagine pas que l'on puisse en rester là !
J'espère un sursaut de bon sens et d'intelligence collective. Je suis prêt à y participer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Culture
commenter cet article

commentaires

julien 01/07/2008 07:57

Moi qui suit plutôt de gauche, j'avoue sur ce coup que je suis d'accord avec vous. C'est une véritable hérésie !! J'habite rive gauche et je pensais que cette médiathèque sur le quartier grammont était un signal fort de rapprochement des deux rives, et que l'on faisait en sorte que les quartiers populaires soient partie intégrante de la ville !!! Mais là, l'annonce de ces derniers jours m'a vraiment blessé...Il faut se mobiliser, organiser une manif qq chose qui marquent les esprits embrumés de nos chers socialistes normands

Gustave Flaubert 28/06/2008 17:07

http://www.sauvonslamediatheque.comLa résistance de gauche comme de droite s'organise ... dans un discours commun.n'hésitez pas à laisser des messages sur le site; par email; par la pétition mise en ligne

the wolf 28/06/2008 16:03

Tout à fait d'accord, c'est scandaleux!!! A quand la pétition???

chouchou 27/06/2008 17:05

Appel à mobilisation!http://lejournaldunecantilienne.unblog.fr/2008/06/27/non-a-la-barbarie-non-a-la-destruction-de-la-mediatheque/De tous coeur avec vous!

DES IDEES 27/06/2008 16:16

   Bonjour à tous,     Je demande à tous les responsables politiques (toutes tendances confondues) de faire intervenir le chef de l'Etat ainsi que sa ministre de la culture (et son ministère) afin de dégager des crédits et mettre le projet de médiathèque au rang d'intérêt national, d'utiliser tout l'arsenal juridique disponible dans ce pays afin que ce projet ce concrétise (libération au final des locaux "Villon" pour une extension du musée des Beaux-Arts).La communauté d'agglo. de Rouen (future communauté urbaine dotée de crédits d'Etat plus importants) serait bien inspirée d'engager des études afin d'étendre le tram du Boulingrin au parc Grammont (proche médiathèque) avec la desserte au passage de l'ïle Lacroix (centre sportif).Bonne armada 2008 !