Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 23:54

En me rendant ce soir sur place pour constater les dégâts de la rue Jeanne d'Arc, et en rencontrant tour à tour de jeunes manifestants sincères mais dépassés, des personnes plus agées révoltées, des commerçants inquiets et des casseurs ...déjantés, je ne pouvais m'empêcher de penser que le problème du CPE, dont on peut discuter des modalités de mise en oeuvre, était largement dépassé par une crise beaucoup plus profonde : La grave crise démocratique que connait notre pays depuis probablement plus de 20 ans.

Les symptômes de cette crise se manifestent de façon épisodique. Les plus récents : 21 avril 2002, le rejet du traité constitutionnel européen, la crise des banlieues et maintenant la révolte des jeunes contre le CPE.

Toutes les personnes rencontrées, et avec lesquelles j'ai pu discuter, ce soir avaient un point commun : l'incompréhension. Tous exprimaient de façon plus ou moins claire le sentiment de ne plus avoir de repères.

Supprimer le symptôme, ou l'apaiser, ne guérit pas la maladie. Alors, quoi qu'il arrive pour le CPE, il faudra s'attaquer au vrai problème : redonner des repères et sortir de la crise de la démocratie que nous vivons actuellement. Elle nous paralyse et nous menace. Nous en guérir, sans état d'âme et sans tabou, est sans doute l'un des enjeux de 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

chouchou 27/03/2006 16:23

Bonjour, (je sais si cette contribution vous parviendra, il semblerait que votre blog rencontre aussi, quelques difficultés....
http://canteleu.paysdecaux.com/index.php?2006/03/27/590-reflexion-cpe-manipulation-politique-contre-la-democratie
Cordialement
 

chouchou 27/03/2006 16:20

Bonjour,
CPE/ la grande manipulation politique :
http://canteleu.paysdecaux.com/index.php?2006/03/27/590-reflexion-cpe-manipulation-politique-contre-la-democratie
Cordialement

Edgar Menguy 25/03/2006 22:44

Merci de cette suggestion. J'avoue que cette proposition mérite intérêt. Il faudrait définir les critères pour garder ou jeter ...

mannyck 25/03/2006 22:16

c'est bien de pouvoir dialoguer avec ses élusje suis particulièrement mécontente des manifestations des étudiants, la france est dans un piteux état de marche.Mais le CPE n'est que le révélateur d'un mal plus profond, l'inadéquation de la formation aux besoins du marché du travail.je vous propose pour tenter de calmer les jeunes de leur proposer que la loi sur le CPE ait une période d'essai de deux ans. Si elle donne satisfaction on la garde, si elle déçoit on s'en sépare sans autre forme de procès.Vous aurez inventé le principe des lois "flexibles"ou à durée déterminée.je pense que ce compromis pourrait nous sortir de cette impasseje vous remercie de votre attention

le MENTEUR 25/03/2006 15:26

Souhaitez-vous situer sur mon blog? meme question posée à tous les dépositaires de blog politiques. Merci