Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 11:12
Le sujet de la médiathèque était de nouveau au programme du conseil municipal d'hier soir. Cette fois-ci, il s'agissait d'annuler la délibération adoptée le ... 2 Juillet.
Le nouveau projet est baptisé "Réseau RnB". A croire que les conseillers en communication du Maire se sont trompés de rythme. C'est de valse ... hésitation dont il s'agit.

Voici l'intervention que j'ai faite au nom de notre groupe.

Cette délibération est un nouvel épisode du feuilleton « Médiathèque ».

En juillet, vous nous proposiez en urgence de délibérer pour abandonner le projet de Médiathèque et stopper le chantier. Nous vous avions averti de l'erreur que vous faisiez alors.

Aujourd'hui, vous nous proposez de retirer cette délibération en inscrivant dans vos considérants que depuis Juillet : « une réflexion a été menée sur l'utilisation de la construction ». Mieux vaut tard que jamais, mais il aurait été souhaitable de réfléchir avant. Vous en conviendrez. D'autant plus que vous disposiez du rapport d'experts que vous aviez commandé et qui est daté de juin !!
D'ailleurs, il suffisait de nous écouter. Qu'avait dit notre groupe le 2 juillet ?

Je vous avais dit : " Je crois qu'au delà de nos différences nous avons une responsabilité commune : celle de ne pas ruiner définitivement la crédibilité de la politique, celle de faire évoluer notre ville, celle de ne pas faire disparaître Rouen du paysage des grandes villes françaises.

Je vous demande donc très officiellement de reporter cette délibération et d'organiser au plus vite un groupe de travail pluraliste pour réorienter ce projet et réfléchir aux possibilités d'éviter l'acte irréparable que vous vous apprêter à commettre."

Aujourd'hui, nous faisons un premier pas vers un retour à la raison. Il faut s'en réjouir et remercier au passage ...le Président du Département pour son intervention dans le dossier. Il a su le recadrer pour éviter l'irréparable.

Donc le bâtiment est sauvé, mais pour quoi faire ??

A la lecture de la délibération, le sentiment est que finalement c'est une sorte de pseudo-médiathèque qui ne dira pas son nom qui va s'installer sur le site : Bibliothèque centrale, lieu de centralisations des services communs, direction des bibliothèques, service de coordination de la circulation des documents, archives consultables, expositions de collections remarquables.

Finalement, si l'on se demande ce qui change, on peut retenir :

  • -L'apport financier du Département qui grâce à ces manœuvres peut apporter sa contribution sans être accusé d'en avoir privé la ville jusqu'à votre élection.
  • -L'optimisation du réseau de bibliothèques tant sur le plan physique que virtuel. Ce qui est, de notre point de vue, une bonne chose.

Mais, il existe deux questions majeures :

  • -La question des fonds patrimoniaux n'est pas traitée de façon claire dans le dossier. Or, il s'agit de l'une des grandes richesses patrimoniales de la ville et du pays. Et tout le monde sait qu'aujourd'hui, ils sont peu accessibles et conservés dans des conditions de sécurité inquiétantes. Le projet de Médiathèque avait le mérite de traiter cette question. Il est urgent qu'elle le soit car c'est une lourde responsabilité que de laisser perdurer la situation actuelle.
  • -Et puis surtout, finalement, quel sera le coût pour la ville ? Vous avez justifié votre décision par la nécessité pour la ville de faire des économies. Mais, nous n'avons aujourd'hui aucune visibilité sur le coût de vos annonces. Quel sera la part du Département dans la construction de la Médiathèque de Grammont ? Cette participation sera-t-elle définie au prorata des surfaces qu'il utilisera ? Participera-t-il aux travaux de Villon ? En clair, quel sera le coût d'investissement pour la ville au terme de la mise en place de votre plan ? Quel sera le budget de fonctionnement ? Et finalement, tout cela coûtera-t-il vraiment moins cher à la ville ? Il serait intéressant de comparer votre projet avec le projet précédent.

Alors cette délibération a deux volets :

  • -Le retrait de la délibération du 2 juillet que nous sommes tout à fait prêts à voter
  • -Un projet de reconversion, présenté un peu à la sauvette, pour lequel nous n'avons pas l'ensemble des éléments de décision. Vous comprendrez donc que nous ne pouvons voter un projet aussi flou. Nous vous demandons de reporter cette partie de la délibération afin de permettre un travail plus approfondi au sein du groupe de travail que nous vous avions demandé en Juillet et la présentation lors du prochain conseil municipal d'un projet prenant en compte toutes les dimensions: culturelles, patrimoniales et financières

Après de longs et pénibles débats, la délibération a bien sûr été adoptée par la majorité municipale, Mr Pessiot avouant naivement pendant le débat que "nous avions une feuille blanche devant nous..." Si nous ne sommes pas opposés à une évolution du projet, il n'est en aucun cas question pour notre groupe de signer un chèque en blanc sur un projet incomplet, mal défini et sans aucune visibilité financière, ...la "feuille blanche" de Mr Pessiot. Pas de chèque en blanc pour une feuille blanche !

Nul doute que l'on reparlera de la médiathèque au conseil municipal ...

maj : l'article a été modifié pour correction des nombreuses fautes de la première version. Je hais les claviers qwerty !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Pierre 30/09/2008 14:22

Aaaah ! La feuille blanche... et l'angoisse qui va avec.

DES IDEES 29/09/2008 16:20

EN REMPLACEMENT du précedent message (correction orthographe, etc.), merci à l'avance Edgar !Bonjour à tous,     Le problème de la médiathèque est surtout politique (libéralisme, socialisme, etc.) ; si une "logique" d'aménagement urbain était retenue nous aurions eu la construction de la médiathèque avec en plus la prolongation du tramway du Boulingrin en passant par le CHUR, l'île Lacroix avec, un terminus au parc Grammont (médiathèque) !      La situation de Rouen est le reflet au niveau local de personnes qui font de la politique (toujours une idéologie en toile de fond, c'est ainsi...) et n'agissent pas sous un angle "pratique" (cohérence des aménagements urbains) en terme d'urbanisme (évidemment, il y a les finances mais, cela n'empêche pas le bon sens qui devrait prévaloir un peu plus dans ce domaine !).     Ayant l'esprit "pratique" donc, s'il fallait décider de projets urbains pour l'agglo. de Rouen, j'aurai dit : non pour le Marité ; non au projet "Monet" mais oui à une extension de la place de la cathédrale avec pavage (un plan de sauvegarde, ça se révise) ; oui à la médiathèque mais, avec le tramway prolongé à Grammont ; oui à la construction d'une station souterraine de tramway à l'angle de la rue Jean Lecanuet et Jeanne d'Arc et suppression définitive des bus dans la partie basse de la rue Jeanne d'Arc jusqu'à la rue jean Lecanuet (+ une jolie fontaine sur une vraie place au niveau du palais de justice : plus de voitures sur cette portion de la rue Jeanne d'arc...) ; oui au contournement EST (post sur le pont Flaubert à ce sujet sur ce blog) ; oui à la démolition de la tour des archives après construction d'une nouvelle tour dans le même secteur de 240 mètres de haut (stockage X 6, un même lieu de consultation) avec un restaurant, une cafétéria, quelques boutiques au sommet pour les touristes et les rouennais (panorama sur la ville). Suggestion : pourquoi ne pas trouver une solution pour exploiter le salon panoramique au sommet de la tour des archives en cafétéria (il reste de la place d'après ce que le personnel m'en a dit...).      Ces propositions sont certes ambitieuses (et n'engagent que son auteur) mais elles sont réalisables et surtout, sans arrières pensées idéologiques de toutes natures (socialisme, libéralisme, communisme, etc. !!!). Observons ce qui se passe dans le monde, à ce rythme nous allons devenir une petite ville très banale sans quelques projets ambitieux.     A Paris, Bertrand Delanoë prône l'implantation de quelques IGH de qualité proche du périphérique pour dynamiser la capitale et bien, il a raison (n'en déplaise à certains). Nous ne pouvons avoir qu'une vision horizontale de la ville, il est nécessaire d'avoir le regard qui porte aussi à la verticale, cela rythme une ville (Dubaï avec sa skyline, Marseille et son front de mer). A ce titre, le pont Flaubert et les "docks" offrent un petit début d'espoir intéressant (avec le futur palais des sports).Par ailleurs, intervention en conseil municipal intéressante.A bientôt.   

DES IDEES 28/09/2008 00:50

Bonjour à tous,     Le problème de la médiathèque est surtout politique (libéralisme, socialisme, etc.) ; si une "logique" d'aménagement urbain était retenue nous aurions eu la construction de la médiathèque avec en plus la prolongation du tramway du Boulingrin en passant par le CHUR, l'île Lacroix avec, un terminus au parc Grammont (médiathèque) !      La situation de Rouen est le reflet au niveau local de personnes qui font de la politique (toujours une idéologie en toile de fond, c'est ainsi...) et n'agissent pas sous un angle "pratique"(cohérence des aménagements urbains) en terme d'urbanisme (évidemment, il y a les finances mais, cela n'empêche pas le bon sens qui devrait prévaloir un peu plus dans ce domaine !).     Ayant l'esprit "pratique" donc, s'il fallait décider de projets urbains pour l'agglo. de Rouen, j'aurai dit : non pour le Marité ; non au projet "Monet" mais oui à une extension de la place de la cathédrale avec pavage (un plan de sauvegarde, ça se révise) ; oui à la médiathèque mais, avec le tramway prolongé à Grammont ; oui à la construction d'une station souterraine de tramway à l'angle de la rue Jean Lecanuet et Jeanne d'Arc et suppression définitive des bus dans la partie basse de la rue Jeanne d'Arc jusqu'à la rue jean Lecanuet (+ une jolie fontaine sur une vraie place au niveau du palais de justice : plus de voitures sur cette portion de la rue Jeanne d'arc...) ; oui au contournement EST (post sur le pont Flaubert à ce sujet sur ce blog) ; oui à la démolition de la tour des archives après contruction d'une nouvelle tour dans le même secteur de 240 mètres de haut (stockage X 6, un même lieu de consultation) avec un restaurant, une cafétéria, quelques boutiques au sommet pour les touristes et les rouennais (panorama sur la ville). Suggestion : pourquoi ne pas trouver une solution pour exploiter le salon panoramique ausommet de la tour des archives en cafétéria (il reste de la place d'après ce que le personnel m'en a dit...).      Ces propositions sont certes ambitieuses (et n'engagent que son auteur) mais elles sont réalisables et surtout, sans arrières pensées idéologiques de toutes natures (socialisme, libéralisme, vert, etc. !!!). Observons ce qui se passe dans le monde, à ce rythme nous allons devenir une petite ville très banale sans quelques projets ambitieux.     A Paris, Bertrand Delanoë prône l'implantation de quelques IGH de qualité proche du périphérique pour dynamiser la capitale et bien, il a raison (n'en déplaise à certains). Nous ne pouvons avoir qu'une vision horizontale de la ville, il est nécessaire d'avoir le regard qui porte aussi à la verticale, cela rythme une ville (DubaÏ avec sa skyline, Marseille et son front de mer). A ce titre, le pont Flaubert et les "docks" offrent un petit début d'espoir intéressant (avec le futur palais des sports).Par ailleurs, intervention en conseil municipal intéressante.A bientôt.   

Frédéric CROCHET (FredHook) 27/09/2008 12:26

Salut, J'adore le Rithm and Blues, et j'exècre le RnB actuel qui est pour moi synonyme de facilité.Disperser les bibliothèque de quartier, oui mais il faut garder une vraie médiathèque à Rouen et je trouve que l'emplacement à Grammont était une très bonne idée, tout près d'un emplacement qui serait idéal pour la future gare de Rouen, à la gare de triage de Sotteville (on peux rêver, c'est encore permis).Cordialement.