Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

1 avril 2005 5 01 /04 /avril /2005 00:00

Le spectacle de l'agonie de Jean-Paul II est difficile à regarder et à vivre. Sa souffrance le rend plus proche de nous. Elle ne peut que nous paraître injuste pour celui qui a tant fait pour les autres. Aussi, chacun de nous ne peut que s'interroger.

Je vous propose ce passage de l'Ancien Testament.

" Objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu’un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n’en faisions aucun cas.

Or ce sont nos souffrances qu’il portait et nos douleurs dont il s’était chargé.

Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu et humilié.

Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes.

Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures, nous trouvons la guérison. "

Ancien Testament, Livre d’Isaïe, chapitre 53, verset 5.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires