Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

2 avril 2005 6 02 /04 /avril /2005 00:00

Ce qui sera en jeu dans le prochain référendum est d'approuver une constitution. C'est à dire les règles du jeu du "vivre ensemble européen". C'est un compromis, chacun peut donc s'y retrouver ou le critiquer. Ce qui, en revanche, n'est pas honnête,  c'est d'affirmer de façon péremptoire que cette constitution serait libérale et anti-sociale. La preuve de la fragilité d'une telle appréciation vient de la comparaison des arguments des tenants du "Non" en France et en Angleterre.

Les partisans du "Non" britanniques justifient leur hostilité à la Constitution européenne pour des raisons totalement opposées à celles du camp du "Non" en France. L'Europe est, selon eux, trop sociale et pas assez libérale !

Le débat français est donc l'exact contraire du britannique. Ceci montre que l'on peut faire deux lectures différentes d'un même document :là où certains anglais voient dans la Constitution trop de contraintes sociales et les Français hostiles à la constitution jugent qu'elle est trop libérale !

Cependant, une chose est sûre. L'hebdomadaire The Economist relève que Français et Britanniques ont au moins un point commun: ils se font des illusions s'ils pensent qu'ils pourront renégocier la Constitution à leur profit après l'avoir rejetée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Europe
commenter cet article

commentaires