Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 09:59
J'ai lu avec Intérêt une proposition de l'association Demain la Normandie, visant à créer l'Union pour la Manche à l'instar de l'Union pour la Méditerranée. Je reprends ici le texte publié par le journal de cette association : Brèves de Normandie.

Voici le texte publié :

"Qui en Normandie aura l'intelligence, la compétence, la volonté, la ténacité de construire l'Union pour la Manche à l'instar de : « L'Union pour la Méditerranée », dont l'appellation officielle est « Processus de Barcelone : Union pour la Méditerranée ». Il existe déjà un Conseil des États de la mer Baltique. L'U.P.M. est une organisation internationale intergouvernementale à vocation régionale.

La nouvelle institution doit prendre son essor sur six projets mobilisateurs :
-la dépollution de la Méditerranée,
-les autoroutes maritimes et terrestres,
-la protection civile pour répondre aux catastrophes naturelles,
-une université euro-méditerranéenne
-l'énergie solaire,
-une initiative méditerranéenne de développement des affaires.

Ces projets peuvent être entièrement intégrés et appliqués aux régions riveraines de la Manche avec de nombreuses possibilités supplémentaires et en cas de consensus avec la mer du Nord :

La dépollution de la Manche doit non seulement s'étendre aux cimetières marins mais encore aux fleuves et autres égouts qui se déversent en toute impunité dans la mer par les riverains, usines, collectivités, particuliers et autres habitants en amont, tels ceux de la région parisienne en ce qui concerne la Seine.
Un système de sécurité de la navigation maritime par la surveillance et les contrôles des flux de navigations doit également être mis en place par les nations riveraines (par exemple autorisation de naviguer en Manche et d'utiliser les rails montants et descendants, obligation de dépolluer dans les ports de dépotage et/ou de déchargement avant toutes possibilités d'appareiller etc...etc... )
Les autoroutes maritimes et terrestres doivent impérativement desservir Cherbourg, Le Havre, Caen...celles-ci doivent être complétées par des autoroutes fluviales et ferroviaires afin d'optimiser les échanges internationaux et services annexes ainsi que par un cabotage développé intensément. Le fret maritime et fluvial doit devenir un secteur fondamental de développement social et économique à l'instar de ce vient de faire la société UPM-Chapelle Darblay qui recourt au fleuve, de Grand-Couronne à la région parisienne pour les transferts de papier à recycler et les bobines de papier journal. Le Canal Seine-Nord devant permettre de développer encore plus cette activité qui viendra compléter et étendre le pôle logistique de Normandie. Le transport fluvial moins polluant que le transport routier est aussi moins gourmand en énergie. Pour l'UPM seule, l'ensemble du dispositif déployé entre Rouen et Paris représente précisément chaque année&! nbsp;: 4500 camions en moins sur routes et autoroutes interrégionales, une réduction de 40% de consommation d'énergie fossile, une économie de 40% des émissions de CO2.
Un secteur organisé d'activités de pêche, d'aquaculture doit être créé afin de faire de la Manche une zone protégée de production d'alevin et autres semences ou reproducteurs, puis d'élevage de poissons, crustacés et autres produits de la mer comme cela se fait pour les huitres et les moules de bouchots dont la Normandie est la première région productrice de France. Nos côtes qui détiennent la plus grande longueur maritime de toutes les régions de France recèlent des potentialités extrêmement importantes et diverses. L'aménagement de fermes marines offshore gérées en partie par des pêcheurs permettra de garder une activité de pêche et générera de nombreux emplois dans l'élevage des produits de la mer, complété par une aquaculture côtière, fluviale, etc... La pêche hauturière sera interdite et seuls auront la possibilité de pêcher des professionnels riverains avec des bateaux ne permettant qu'une sortie d'un max! imum de 24 heures en attendant le repeuplement des fonds.
La protection civile doit avoir au moins pour la rive sud un centre de recherche, d'étude et d'application, en Normandie, région la plus nucléarisée du monde. Celui-ci doit également avoir pour compétence l'ensemble des sites à risques environnementaux (Seveso et autres), ainsi que pour les conséquences de l'élaboration et la circulation de produits générateurs d'énergie etc...etc...
L'enseignement et la recherche doivent avoir une place privilégiée compte tenu de l'éminente place que les Universités normandes eurent dans l'histoire. Non seulement la qualité de leur enseignement était reconnue dans tous les pays mais encore les plus importantes des composantes de l'Université de Paris étaient normandes. Caen était surnommée l'Athènes normande et l'histoire anglo-normande a été fondatrice de la civilisation anglo-saxonne par notamment l'organisation politique et administrative mise en place par Guillaume le Conquérant et ses successeurs. La Coutume de Normandie qui est la mère du droit anglo-saxon actuel a servi de socle aux droits de plus de la moitié du monde...
L'énergie solaire bien que moins productives dans les régions du Nord-Ouest peut être considérablement améliorée et développée par la recherche notamment. Il s'agirait de mettre en place un pôle « énergies » qui comprendrait l'éolien, la géothermie l'hydro-énergie et autres sources basées sur le principe des énergies renouvelables...
Un pôle de développement des affaires construit avec tous les acteurs économiques comprendrait outre les flux logistiques un véritable laboratoire des études sociales et économiques intégrant le développement des différentes composants d'une économie basée sur l'industrie, l'agriculture, le tourisme, la culture, le sport etc...

Interreg pourrait être la base de travail de cette Union pour la Manche mise en place dans le cadre et avec la participation européenne intégrant toutes les régions riveraines. Qui en Normandie aura l'intelligence, la compétence, la volonté, la ténacité de construire l'Union pour la Manche ?"

Je trouve cette initiative très intéressante et je crois que Rouen devrait s'y impliquer en tant que ville portuaire, touristique, industrielle et universitaire.
Un grand projet fédérateur, à la fois européen, écologique et économique, pour Rouen  !!
Qu'en pensez-vous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

sessyl 01/11/2008 15:55

Oui, idée et projet stimulants. Mais dans l'immédiat, ne pourrait-on mettre l'accélérateur sur le bilinguisme (pas seulement à l'école, mais aussi dans les structures commerciales et touristiques) ? = démarche pragmatique qui prouverait un réel intérêt pour nos voisins d'outre-Manche (combien de panneaux ou de dépliants bilingues à Rouen ???)
Autre étonnement : aucun cours pluridisciplinaire (économie, géographie, histoire, culture, administration...) concernant l'espace normand n’existe à l'université de Rouen.
Lorsqu'on se promène ou vit à Rouen, pas grand chose ne rappelle en général dans la vie professionnelle ou culturelle que nous sommes si près de l'Angleterre (proximité géographique, mais aussi historique, culturelle). Cela m'a beaucoup étonnée quand je suis arrivée ici, venant de l'est. J'imaginais que les liens avec les Anglais étaient étroits au quotidien. Je connais plus d'un Haut-normand, tous milieux confondus, qui n'a guère mis les pieds dans la grande île voisine
Certes Outre-Manche on repère aussi ce type d'attitude. Mais si nous donnions l'exemple ?? Une des 1ères étapes, selon moi, de cette éventuelle Union pour la Manche dont vous parlez serait que les Hauts-Normands manifestent plus d'intérêt concret et même de sympathie pour l'Angleterre et ses modes de vie.

rouennais 31/10/2008 17:21

Votre argument est politique Mr Quillet alors...

Solente 31/10/2008 16:56

La différence entre l’Union pour la Méditerranée et l’Union pour la Manche est que la première réunit de nombreux pays d’obédience, de conceptions, de niveaux de développement et de localisation différents d’où il résulte qu’outre les objectifs définis, les perspectives d’approfondissement dans les domaines économiques et même politiques peuvent constituer les axes d’un futur porteur.
 
Au contraire, l’Union pour la Manche se verrait mieux dans le cadre d’un projet Européen parce que l’économie de cette sphère est à prendre en compte dans le cadre plus général de l’économie du continent européen. D’autre part, tous les pays concernés font partie de l’Europe.
 
Ceci dit, pourquoi nos députés européens ne se saisirait-ils pas de cette question ?

Jean-Michel Harel 31/10/2008 14:29

BonjourCela existe déjà un tout petit peu, au grand ralenti , avec Arc Manche( http://www.arcmanche.com/intro.htm). Le concept  semble bon mais la volonté et les projets politiques demeurent absents pour l'instant. Un journal comme Normandie Magazine ou France 3 ( qui présente une rubrique anglaise) indiquent, heureusement, un intérêt pour ce qui se passe de l'autre côté de la manche. Merci d'évoquer ces sujets Monsieur Menguy salutations du Havre

fred quillet 31/10/2008 10:59

Bonjour, Voici mon avis. D'abord, Je pense que ce sujet est très important. Il mérite donc qu'on s'y investisse sans étiquette politique;Ce qui me géne dans la démarrche de Mr Lemoine (créateur du site), c'est qu'il met en avant les initiatives soutenues par la droite parlementaire (proposition de loi de 1999 soutenue par Mr Morin et Albertini) sur cette question et oublie de préciser que ce sujet va au delà des convictions politiques et que tous les élus ont mis en place une réflexion sur ce sujet.