Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 21:58

Logement Etudiant : J'ai besoin de toi(t), café citoyen le mercredi 19 au Chenevis

 

Hier soir, j'étais invité par Fac Verte à un débat sur le logement social étudiant en compagnie de Didier Chartier, élu PC de la ville, et de David Cormand, élu régional.

 

Au cours de ce débat intéressant et constructif, j'ai pu exposer mon sentiment sur le sujet.

Le problème du logement social étudiant est un problème très important pour la ville de Rouen. Pour les étudiants, le logement est un sujet majeur de préoccupation. C'est un poste important de dépenses : le deuxième poste de dépenses dans le budget d'un étudiant. C'est aussi l'un des facteurs importants de la réussite scolaire ou universitaire. Un étudiant qui n'a pas à se préoccuper de ses questions de logement a plus de chances de réussir dans ses études.

 

Le constat, à Rouen, est largement partagé.

Il manque de 600 à 1000 logements sociaux étudiants à Rouen. Les logements existants sont très mal répartis. En effet, plus de 80 % les logements étudiants sont situés à Mont-Saint-Aignan alors que près de 40 % des étudiants travaillent à Rouen. Lors du transfert des facultés de Mont-Saint-Aignan vers Rouen, il y  a eu un manque d'anticipation évident.

Le coût du logement étudiant est plus élevé à Rouen que dans beaucoup d'autres villes. En effet, le différentiel du coût du logement dans le secteur privé (aides sociales comprises) avec le coût dans le secteur social est plus élevé à Rouen que dans la plupart des villes universitaires.

Enfin, le coût du logement étudiant augmente plus vite que la moyenne des logements.

 

De ces constats, il apparaît possible de définir clairement des besoins. Il est nécessaire de construire dans les années à venir entre 600 et 1000 logements sociaux étudiants à Rouen.

Face à ce constat et à l'identification de ses besoins, quelles sont les solutions ?

 

Après un travail constructif avec les différentes organisations étudiantes, j'avais présenté au conseil municipal un plan d'action en faveur du logement social étudiant. Il est en cours de mise en oeuvre et permettra de répondre au cours des prochaines années aux besoins identifiés.

 

Quel est le contenu de ce plan ?

- construction de logements partagés entre le CROUS et l'INBP sur le boulevard de l'Europe à proximité du rond-point des Harkis. Ce projet est en cours.

- construction de logements étudiants en lieu et place de l'ancien lycée hôtelier. Ce projet décidé en début d'année a été confirmé par une délibération prise en conseil municipal d'octobre.

- achat en VEFA d'une résidence étudiante construite sur l'ancien terrain de la piscine Gambetta, terrain appartenant au conseil régional. Ce projet immédiatement réalisable est en attente d'un financement de la part de l'agglomération et d'un effort sur la cession du foncier par le conseil régional.

- construction de 130 logements sociaux étudiants sur la future ZAC Aubette Martainville. Un engagement a été pris par la ville par courrier rédigé par la municipalité à laquelle j'appartenais pour céder au CROUS un terrain permettant cette construction.

- cession d'immeubles sur la Grand Mare, donc parfaitement reliés au centre-ville par les transports en commun, et permettant une diversification sur le quartier. Cette question est totalement d'actualité au moment où l'on projette de démolir des immeubles vacants sur la Grand Mare.

Reste la question de l'ancienne école d'infirmières qui à son époque a fait beaucoup parler d'elle. Comme prévu, ce dossier a permis la réalisation de logements sociaux étudiants. C'est en effet la conséquence de l'application de la règle d'obligation de construction de logements sociaux dans toute opération de plus de 30 logements que nous avions intégrée dans le PLU en 2007. Le nombre de logements étudiants a été augmenté sur proposition du promoteur. On ne peut que s'en réjouir. Il s'agit d'un effet bénéfique de la crise immobilière actuelle. Les promoteurs immobiliers qui ont lancé des projets avant la crise sont bienheureux de céder leurs projets à des organismes sociaux ou à des collectivités publiques.

 

Le plan, que nous avions présenté, est en cours de mise en œuvre par la nouvelle municipalité. On ne peut que s'en réjouir. Au moins un sujet sur lequel la nouvelle municipalité n'aura pas opéré de remise en cause !!!

 

Tant mieux pour les étudiants.

Tant mieux pour la ville car une grande ville universitaire doit non seulement offrir un enseignement de qualité mais aussi des conditions d'accueil de qualité à ses étudiants.

Au cours du débat, Fac Verte a proposé une révision du PLU diminuant l'exigence du nombre de places de stationnement pour les logements foyers. Le but est double : diminuer le nombre de voitures en ville et diminuer le coût de construction des logements étudiants. Je suis favorable à cette mesure et je l'ai indiqué dans le débat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Urbanisme
commenter cet article

commentaires