Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 13:42
Hier soir, le Conseil Municipal avait, comme affaire principale, à traiter du débat d'orientation budgétaire. Une occasion manquée pour la ville ! Tant ce débat a fait la démonstration que la municipalité n'a aucune orientation. Pas de plan pluri-annuel d'investissement après presque un an de mandat !! Il est vrai que ce sera un exercice difficile pour la cohésion de la majorité. Et finalement, un débat d'"orientation" qui s'est transformé en procès de l'ancienne majorité. Bravo pour la prospective !!

Voici l'intervention que j'ai faite au cours du débat.

"Notre débat intervient dans un contexte de crise que tout le monde connaît : crise financière aujourd'hui et inévitablement crise économique et sociale demain. Absence de croissance, dégradation du pouvoir d'achat, PME en difficulté, augmentation du chômage, inquiétude des familles.

Cette crise sans précédent est, en fait, un changement de monde. Le monde a soudain changé il y a quelques semaines. Grâce à l'action du Président de la République, du gouvernement, de l'Europe, le pire a été évité. Mais, il reste aujourd'hui beaucoup à faire pour surmonter la crise, ce qui ne pourra se faire que par des réformes profondes de nos structures, de nos organisations mais aussi de notre façon de penser.

Les collectivités locales vont avoir un rôle important à jouer. Les villes en particulier vont devoir jouer pleinement leur rôle de développement d'un territoire et de protection des individus.

Le prochain budget est-il à la hauteur de ces enjeux ? Voilà la seule question qui est posée.

C'est la question que nous nous posions en découvrant le document d'orientation budgétaire.

Premier document d'orientation de votre municipalité, nous étions également impatient de connaître vos priorités pour les années à venir.

Inutile de dire que nous avons eu une double déception.

En effet, toute la première partie de votre document est un long plaidoyer à charge contre l'Etat et le gouvernement, avec parfois la reprise d'accusations sur des projets qui ont été abandonnés ou révisés. En revanche, vous vous gardez bien d'évoquer les mesures contenues dans le plan de relance en faveur des collectivités locales.

Le Premier ministre a annoncé un certain nombre de mesures au plan financier pour aider les collectivités, la première et la plus importante étant le remboursement par anticipation du fonds de compensation de la TVA, à hauteur de 2,5 milliards d'euros, ce qui est pour le moins substantiel ! Les contrats de plan État-régions, notamment dans le domaine routier, seront par ailleurs activés. En outre, pour lever un certain nombre d'obstacles administratifs qui freinent la réalisation des projets, le Parlement sera très prochainement saisi d'un ensemble de mesures de simplification qui permettront de lancer les projets beaucoup plus tôt. Le but du Gouvernement est de faire en sorte que les trois quarts de l'investissement prévu dans le plan de relance démarrent dès 2009 !

Votre document fait également le procès de la municipalité qui vous a précédé.  Une fois de plus ! Il est temps de prendre conscience que vous avez été élus et que ce qui est attendu de vous est que vous présentiez vos intentions et vos projets et non pas que vous ayez comme seule préoccupation de démontrer sans cesse combien ceux qui vous précédés étaient mauvais.

Un document d'orientation budgétaire est un document prospectif. On est en droit d'attendre qu'il regarde vers l'avant. Pas dans le rétroviseur !! Alors pour le besoin de votre démonstration vous transformez les risques en certitude, vous présentez habilement les chiffres pour les mettre au service de votre description catastrophiste alors même que l'audit que vous aviez commandé sur les finances de la ville avait conclu que si il y avait des tensions budgétaires et un endettement en augmentation, il n'y avait pas "péril en la demeure".

Vous nous avez fourni un document réalisé par Finance Active qui va dans le même sens. Il nous dit qu'au 31/12/2007 :

  • Le taux moyen de notre dette est inférieur à celui du panel
  • La durée de remboursement est légèrement inférieure au panel
  • Le risque en taux (après swap) est comparable au panel
  • La durée moyenne de la dette est dans la moyenne nationale
  • Il n'est pas possible de faire de commentaires sur l'annuité faute de vision sur la programmation pluri annuelle

Ce document se termine par la nécessité de surveiller de très près l'évolution de la dette et de diminuer une part du risque au vu de la volatilité des marchés. Tout le monde ne peut être que d'accord là-dessus.

La ville s'est endettée parce qu'elle a investi. Et je crois qu'il faut s'en féliciter, surtout aujourd'hui. Il faut se réjouir que la Ville ait anticipé en investissant davantage lorsque la croissance était là. C'est dans ces moments-là qu'il faut investir massivement, me semble-t-il, pour mieux préparer l'avenir. Les Rouennais vont en bénéficier et vous en bénéficierez certainement dans vos budgets futurs par l'augmentation des bases.

Vous annoncez votre intention de contraindre les dépenses. Ce qui s'impose effectivement. Je vous dirais juste que vos premières décisions ne vont pas dans ce sens : augmentation de vos indemnités, aventure de la médiathèque dont on ne peut aujourd'hui mesurer l'impact, etc.

J'ai pensé qu'en fait le but de votre démonstration se trouvait en page 12 dans la phrase " il est envisagé une stabilité fiscale ". Ce qui me semblait être l'annonce à mi-mots de votre intention d'augmenter les impôts. Vous nous avez affirmé le contraire. Dont acte. Nous jugerons en fonction de vos actes. Si oui, tant mieux, vous poursuivrez ainsi notre effort de restitution de pouvoir d'achat aux rouennais plutôt que de les soumettre au matraquage fiscal.

Sur les orientations à proprement parler, je serai plus bref parce que lorsque l'on lit le document on reste sur sa faim. Après presque un an de mandat, vous n'avez pas de plan pluriannuel d'investissement. Ce qui fait de ce document la prise en compte de nombreux projets déjà en cours à votre arrivée, un aimable saupoudrage sur tous les sujets et en aucun cas un document d'orientation. Dans une période difficile on a besoin de priorités claires, d'un cap. Vous nous proposez un catalogue de mesurettes, de projets de débats, etc.

Alors même que nos concitoyens connaissent des difficultés de plus en plus grandes et que nos entreprises, nos commerçants sont confrontés à des difficultés importantes, ce n'est pas, me semble-t-il, la bonne réponse à la crise.

Alors vraiment ce document est totalement inadapté à la situation. Il est inquiétant pour l'avenir de Rouen. Il aurait du être un GPS, une feuille de route. C'est un document de campagne électorale. J'espère que vous profiterez du temps qui nous sépare de la présentation du budget pour rectifier le tir et construire un budget à la hauteur des enjeux et des besoins qu'à notre ville de poursuivre sa modernisation et son développement."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rouennais 22/12/2008 08:55

Gost Agrum socialistes de service dans les blogs.

Edgar Menguy 21/12/2008 19:56

Cher AgrumMon billet n'a pas vocation à faire le rapport du débat. C'est le texte de mon intervention. Il est donc parfaitement objectif.Si vous visez mon commentaire introductif, je vous confirme que faire pendant 2 heures le procès de ses prédécesseurs, quelques soient leurs torts réels ou supposés, ne me semble pas correspondre à ce que l'on attend d'un débat d'orientation.Il me semble également parfaitement honnête et objectif de dire que la municipalité n'a pas de plan pluri-annuel d'investissement après presque un an de mandat. Ce qui vous l'avouerez est inquiétant.

Agrum 21/12/2008 16:10

Martine je ne sais pas ce qu'il vous faut de plus pour les illuminations. Rappelez vous qu'Albertini, en n'illuminant quasiment pas au début de son mandat, puis en autorisant quelques projections bien faiblardes dues à un copain de madame Leforestier, il n'a pas brillé par sa présence, lui.Et si il y avait plein de lumière, votre mauvaise foi vous pousserait à dire que cela  vous coute cher.Pour finir, vous pouvez continuez à vous plaindre d'avance sur les six années à venir avec de vilains socialistes, bouh qu'ils puent et qu'ils sont sales, en tout cas, une majorité de Rouennais les savourent d'avance. Bien à vous...(Monsieur menguy, votre papier ne donne pas une idée objective de ce qui s'est dit et passé au conseil. Pour cette fois, désolé, mais on ne vous trouvera pas... loyal, si vous voyez ce que je veux dire)

MD 20/12/2008 21:31

v:* {
BEHAVIOR: url (#default#vml)
}

v:* {
BEHAVIOR: url (#default#vml)
}






Bonjour,
combien de fois je l'ai dit et répété que d'une manière générale il n'avait rien à nous présenter mais ne savait que critiquer ! je n'avais pas attendu les élections ! je suis écoeurée mais malheureusement je n'y peux pas grand chose dans mon petit coin.
Un simple exemple, et pourtant c'est la gauche, regardez Paris illuminé ça respire la joie le bonheur bravo Mr Delanoë  Et nous, de quoi avons nous l'air sous prétexte d'économie d'énergie  ! aucun plaisir à se promener dans les rues de Rouen, rien....  Mais attendez un peu, le retour de baton ce sera les impôts, il ne faut pas rêver il vont augmenter, mais en attendant on en a encore pour 6 ans !
Amitiés et bon courage pour l'avenir à toi comme à Jacques Duval vous en avez bien besoin d'encouragements
Bonne fête de fin d'année à tous et toutes
Martine