Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 15:38

Comme chaque année, nous étions réunis ce matin pour nous souvenir de la victoire de 1945 et témoigner notre reconnaissance à ceux auxquels nous la devons. Et, fait particulier, nous le faisions en compagnie des marins du chasseur de mines britannique HMS Ledburry.

Je partage complétement l'idée évoquée par Pierre Albertini lors de son allocution de faire de cette journée plus qu'une commémoration de la fin de la guerre pour en faire une journée des valeurs qui nous animent : la liberté, la paix, le respect des autres et des différences et le droit des peuples et des individus à disposer d'eux-mêmes.

Une bonne occasion pour réaffirmer ces choses simples et pourtant si essentielles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Delphine Dumont 10/05/2006 20:35

Il est assez curieux de fêter le 8 mai, la défaite de l'Allemagne et le 9, notre amitié avec ce pays... Pas très logique, pas très constructif et pas très amical.Est-il si indispensable de continuer à fêter les 8 mai et 11 novembre ? Même la télé ne fait plus qu'effleurer les dépots de gerbes sur les monuments aux morts. Une journée du souvenir des guerres suffirait amplement et pourrait être internationale puisqu'aucun peuple ne peut se vanter d'avoir échappé à la moindre guerre au cours de son histoire.Quant à l'Europe, si on veut la fêter, qu'on lui offre autre chose qu'une tour Eiffel habillée de bleu. L'Europe mérite mieux que ça !...

Candide 09/05/2006 09:12


"Commémorite"


La fin de l’esclavage, la fin de l’occupation allemande – j’hésite à écrire de la victoire de La France, donnent cette semaine lieu à multiples commémorations : c’est d’une véritable « commémorite » que le pays est frappé.
Cette maladie honteuse inoculée par la sinistre paire présidentielle a réduit le pays à n’être plus que l’ombre de lui même.  Mitterrand et son maître copieur Chirac ont élevé le rituel de la commémoration –  repentance au rang d’obligations d’État.
Ajoutez-y une overdose de compassion, excusez vous de tout et de rien, faites déplacer un ministre et sa larme dès qu’un aléa frappe une demi douzaine de nos concitoyens et vous obtenez le cocktail chiraquien de réduction de la fracture sociétale. On a dévalué le devoir de mémoire auquel il est fait référence pour battre une coulpe – ni coupable ni responsable - des agissements de nos lointains aïeux.
Cette flagellation à laquelle nous invite les destructeurs patentés de l’identité nationale est reprise à son compte par un président incapable de résister aux pressions des minorités qu’il conforte dans leur travail de sape.
Est-ce en dévaluant en permanence le passé d’un peuple qu’on le prépare à affronter son avenir ?  L’héritage de Chirac sera mesuré à cette aune. A un an de son départ on mesure le chemin qu’il lui reste à accomplir.

chouchou 08/05/2006 16:22

Bonjour,
Effectivement, j'étais ce matin, à la commération de ce 08 mai sur la Ville de Canteleu.
J'ai lu avec attention le billet de Pierre Albertini sur son blog, et comme vous venez très justemement de le souligner, alors que vous même participiez en direct à son élocution, il me semble (en tout bien tout honneur) qu'il serait aujourd'hui, envisageable d'envisager dans ce contexte de paix retrouvée, de penser à faire de cette journée, une journée des valeurs qui nous animent : la liberté, la paix, le respect des autres et des différences et le droit des peuples et des individus à disposer d'eux-mêmes.
Sincèrement