Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 22:59

J'ai eu la chance d'assister ce matin à une conférence d'Yves Michaud, philosophe, professeur à l'université de Rouen, ancien directeur de l'école des Beaux-Arts de Paris et créateur de l'université de tous les savoirs.

Le thème de son propos était de nous éclairer sur l'état de la société et sur les tendances lourdes de ses évolutions. Je ne vais pas me risquer à résumer ici son intervention d'une grande richesse.

Je voudrais juste vous faire part de son insistance sur un sujet sur lequel il est revenu à plusieurs reprises et qui lui semble l'une des clés de l'avenir de notre société : la qualité de la production architecturale. Et, il estime que la France devrait faire un effort majeur dans ce domaine.

Son analyse se base sur des faits. Tout d'abord, le phénomène majeur de l'urbanisation. En 1900, 10% de la population habitait dans les villes. La proportion était de 50% en 2000. Et, il est prévu qu'en 2025, il y aura 5 milliards de citadins. L'autre élément de son analyse est la pauvreté de l'enseignement de l'architecture en France et le retard que nous avons pris sur d'autres pays comme l'Espagne ou la Hollande. Pour lui, nous avons l'impérieuse nécessité de combler ce retard et de faire preuve de modernité, d'innovation, de qualité et d'audace en matière architecturale.

Un conseil qui me semble d'une grande pertinence ! Il faut écouter Yves Michaud en aidant l'enseignement de l'architecture, en sensibilisant les citoyens à l'importance de ce facteur dans leur qualité de vie et en soutenant le choix des projets qui vont dans ce sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Urbanisme
commenter cet article

commentaires

Benoît L. 16/05/2006 08:48

Je pense qu'il ne faut pas négliger l'influence du facteur financier dans les choix qui sont faits :- le promoteur pense à sa marge- les élus ont souvent tendance à croire qu'en dépassant de l'argent et parce que l'on montre un visuel tout joli tout beau, il vont avoir un résultat satisfaisant.Or, sur ce dernier point, je pense qu'on devrait faire un peu d'économie sur ces gros projets, pour :- travailler sur l'environnement de ceux-ci pour faire un travail de couture. Par exemple, si, pour une nouvelle médiathèque censée revalorisée un quartier, un des chemins d'accès est assez dégradé (ordures, graphitis sauvages, ...), un soin particulier doit être accordé à à son entretien et à des petits aménagements pour entretenir et non freiner la dynamique de valorisation.- mener une réflexion, avec les citoyens sur leurs usages. On préfère souvent dépenser de l'argent plutôt que mettre les citoyens / électeurs devant leurs responsabilités. Cela me semble une erreur. J'en ai déjà  parlé sur mon blog  (http://www.chezbelan.com/article-2104280.html)

Edgar Menguy 15/05/2006 20:53

Vous avez raison de préciser les choses. Le propos d'Yves Michaud tel que je l'ai compris, et surtout tel que je me le suis approprié, n'est absolument pas la remise en cause des architectes. Il est de 3 ordres :- constater le "besoin d'architecture" pour bien "faire de la  ville"- regretter que l'on ne donne pas plus de moyens et de place à l'enseignement de l'architecture dans notre pays- tenter d'éveiller une culture architecturaleEt je suis bien d'acoord avec vous. Pour faire un bon projet il faut un bon maitre d'ouvrage, un bon architecte, un bon maitre d'oeuvre et des élus exigeants.

Benoît L. 15/05/2006 14:30

Le problème me semble moins la qualité des architectes que :- l'insuffisant développement de la sensibilité architecturale chez les donneurs d'ordres- l'absence de prise de conscience chez les élus qu'ils peuvent avoir des exigences qualitatives sur les projets immobiliers sur leur commune- la volonté des promoteurs privés d'avoir un retour sur investissement beaucoup plus rapide que précédemment, ce qui ce fait au détriment de la qualité