Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 18:59
Le dernier Conseil Municipal était largement consacré à la présentation du budget primitif  2009. Il a donné lieu à une très longue présentation par les différents adjoints.

Voir la délibération ici

Voici l'intervention que j'ai faite lors de ce débat :


"J'espère que vous ne m'en voudrez pas de revenir à la discussion sur le budget. Car votre exercice de présentation de 17 fois 10 minutes des intentions de chaque adjoint a été très long et nous a un peu éloigné de notre préoccupation de ce soir.

Le vote du budget est un acte majeur du travail d'un Conseil Municipal.

Certes c'est non seulement une prévision budgétaire mais aussi le moment privilégié de détermination de la politique conduite. Mais je crois que vous avez poussé l'exercice à l'extrême jusqu'à être tellement prolixes que l'on a du mal à s'y retrouver. J'ai bien compris que chaque adjoint devait présenter 4 priorités, c'était visiblement la commande. 17 fois quatre priorités, cela fait tellement de priorités qu'il n'y en a plus !!

 

Sur le budget que vous nous proposez, je m'exprimerai tout d'abord sur des considérations générales et ensuite sur des considérations particulières.

 

De manière générale, comme nous l'avait fait craindre le débat d'orientation budgétaire, il est évident que ce premier budget de votre mandat est marqué par le manque de vision claire donnée sur votre projet pour Rouen.

 

Je voudrais tout d'abord vous dire la difficulté qu'il y a eu pour nous à travailler sur ce budget en l'absence d'un travail approfondi en commission. La commission des finances qui a précédé ce conseil a, en effet, été très succinte et votre adjointe aux finances qui fait l'effort, avec deux de ses collègues forts sympathiques, d'animer cette commission, nous a dit ne pouvoir parler des projets. Ce mode de fonctionnement, l'absence de commissions sectorielles tiennent l'opposition à l'écart du travail municipal. C'est un comportement d'un autre âge. Ceci ne permet pas un travail d'opposition constructive.

 

Dans votre programme municipal, lorsque l'on vous demandait, Madame le Maire, quels étaient les axes forts de votre programme, vous répondiez : la protection de l'environnement, la solidarité et l'attractivité (sujet pour lequel vous insistiez de façon importante sur les jeux olympiques de la jeunesse. Aujourd'hui, je constate que les axes sont différents : qualité des espaces publics, solidarité et attractivité. Je remarque que la protection de l'environnement a disparu de vos priorités. C'est un signe. Même si je sais bien l'urgence qu'il y a à améliorer la qualité des espaces publics.

 

Vous avez construit votre budget avec l'hypothèse de ne pas augmenter les impôts. Je vous en donne acte. Nous le confirmerons, je l'espère, en mars lors du vote des taux. Vous y êtes bien aidé par VINCI, à l'occasion de la fin de la concession du parking du Vieux Marché mais ceci va vous obliger à des contreparties avec VINCI et surtout par le Conseil Régional qui par sa subvention de 2 millions d'euros à l'Opéra vous permez d'équilibrer votre budget. Mais après tout, tant mieux pour les Rouennais. Cependant, vous me permettrez de dire que d'une part cela valide la politique de baisse de la fiscalité que nous avions entreprise pour restituer du pouvoir d'achat aux Rouennais. Cela démontre également clairement comment la ville de Rouen a été privée indûment d'aide des autres collectivités au cours des dernières années.

 

Dernière remarque d'ordre général, votre budget s'appuie sur un programme pluri annuel d'investissement (PPI) virtuel. Nous sommes là en pleine innovation. On vote l'ouverture de crédit de paiement et des autorisations de programme. Alors que dans votre document vous dites vous-même que le PPI est en cours de réflexion. C'est à dire que l'on décide de débuter des paiements et de s'engager sur un projet avant d'avoir fait les choix définitifs et les arbitrages. Ce qui est assez paradoxal et laisse finalement peu de choix à votre majorité. Les élus de votre majorité apprécieront.

 

Je voudrais maintenant en venir à des points particuliers. Mes remarques sont en même temps  souvent des questions sur votre budget.

  • -Je note tout d'abord que l'aventure Médiathèque coûte dès cette année 3,65 M€ à la ville qui doit rembourser l'Etat.
  • -Le chapitre sur les recettes démontre de façon claire l'aide dont vous bénéficiez de la part des autres collectivités (+19% en fonctionnement et + 163 % en investissement) et à cette occasion vous soulignez le dynamisme des bases de taxe professionnelle sur le territoire de la ville de Rouen et vous vous réappropriez le niveau des taux d'imposition inférieurs à la moyenne nationale. Ce qui n'était pas le cas en 2001 !
  • -En ce qui concerne, les dépenses vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que votre prévision d'une croissance des dépenses de fonctionnement de 1,1% est très optimiste même si comme je l'ai déjà dit vous bénéficier d'aides extérieures substantielles.
  • -En ce qui concerne le personnel, vous vous engagez à poursuivre la politique de résorption de la précarité. En revanche, vous affirmez que vous maintiendrez l'effort de formation alors que vous prévoyez de diminuer le budget formation de 2,71%. Je ne suis pas sur que la formation interne puisse se substituer aux formations externes.
  • -La baisse des subventions aux associations ne peut que nous inquiéter. L'explication liée à l'Armada ne représente qu'environ qu'un tiers de la diminution de 700000 euros attribués aux associations. Il faut y ajouter le réajustement sur l'office de tourisme. Mais il est clair que les associations sont donc l'une des variables d'équilibre de votre budget et certaines seront probablement remises en cause par votre décision.
  • -Enfin, je ne peux m'empêcher de signaler la plus forte augmentation des dépenses de fonctionnement. Après votre décision d'augmentation de vos indemnités en début de mandat et bien vous avez décidé d'augmenter les frais des groupes d'élus de .... 4085 %. C'est anecdotique, vue la somme, mais c'est symptomatique.
  • -Dans les dépenses toujours, vous nous avez fait avant les fêtes de Noël un procès d'incompétence et de malveillance sur l'inscription d'un budget de 0€ pour les illuminations de Noël au Budget 2008. Je constate que vous inscrivez pour 2009, une somme de 0€. Je ne sais pas si vous le dénoncerez avec autant de vigueur en décision modificative !!!!

 

Dans la section d'investissement

  • -L'une des principales augmentations de recettes est en rapport avec l'augmentation du FCTVA. C'est un retour direct des investissements des années passées. C'est là aussi un effet favorable de la politique dynamique des dernières années.
  • -Je note que vous prévoyez 2, 2 millions de cessions d'actifs alors que vous nous aviez expliqué que la ville ne pourrait dépasser la cession de plus de 1,5M€ pendant votre mandat. C'est l'hypothèse que vous aviez retenue dans votre audit. Une raison de plus de le remettre en cause ...
  • -En ce qui concerne l'endettement : il est de 103 % et 13,4 ans. En dessous des seuils d'alerte qui je le rappelle sont de 120% et 15 ans. La ville s'est endettée pour investir et préparer son avenir. C'est exactement le choix que vient de faire Martine Aubry à Lille qui a affirmé qu'une ville doit aujourd'hui s'endetter pour investir et préparer l'avenir.

 

En ce qui concerne les projets proprement dits

 

  • -En ce qui concerne l'urbanisme. Oui M. Robert je pense qu'il faut rapprocher : Urbanisme, logement et transport. Je n'ai jamais dit autre chose. Et oui, M. Robert, je pense qu'il fallait faire évoluer le GPV. Je l'ai déjà dit. Mais évoluer ne veut pas dire casser l'ambition et la qualité. Evoluer ne veut pas dire abandonner. Evoluer ne veut pas dire tout remettre en cause. Je remarque que parmi les adjoints, qui tous ont essayé de présenter de façon positive leur secteur, vous avez été le seul à revenir sur le passé et à être agressif. Je vous cite : documents mensongers, absurde, décisions stupéfiantes, etc. Il n'y a pas de qualificatifs assez méprisants pour ceux qui ont travaillé avant vous et qui ont hérité de la situation que vous leur aviez laissée. Décidément vous ne sortirez jamais de vos travers. Je vous cite encore, en espérant que vous preniez conscience de ce que vous dites : "Les partenaires du GPV (l'ANRU) sont enfin rassurés par l'harmonie te la cohérence de mon action". Incroyable modestie... Sans doute la même que celle que vous aviez appliquée lorsque vous étiez Maire avec les résultats que l'on connaît.
  • -25 M d'euros pour l'aménagement de l'accessibilité de l'île Lacroix, soit plus que pour tout le reste de l'aménagement de la ville, sous contrat d'Agglo, me semble un budget surévalué. Même si le principe d'un réaménagement paysager de l'île est souhaitable, je pense que cette prévision est tout à fait discutable, ne s'appuie pas sur un projet abouti et ne correspond pas à la demande des habitants de l'île.
  • -Il y a par ailleurs des budgets qui sont manifestement sous évalués : 100000 euros pour les logements foyers de la rue du Renard et de la Rue Stanislas Girardin. 300000 € pour le réaménagement de la bibliothèque Villon (dont on connaît l'état de délabrement et d'insécurité pour les fonds patrimoniaux) ou  bien 500000€ pour l'extension du plateau piétonnier. L'extension ne sera pas bien grande !!!
  • -Je note également l'appauvrissement des projets en matière d'équipements sportifs et de petite enfance. Pour le sport, j'ai bien compris que l'on allait beaucoup écouter et faire de grandes réunions. Mais vous prévoyez une diminution importante des autorisations de programme. Le projet de gymnase rive gauche se transforme en une étude et votre premier projet de rénovation des vestiaires du centre Boissière s'inscrit dans la politique de ravaudage coutumière à ce centre alors qu'il devrait être inclus dans un projet ambitieux sur l'île Lacroix. Plus de nouvelles non plus du Skate Park. Pour la petite enfance, le constat est le même; Vous promettiez dans votre programme une politique ambitieuse dans ce domaine (certes en vous réappropriant des projets déjà réalisés ou en cours comme la crèche Dolto que vous avez immédiatement abandonnée). Aujourd'hui, votre projet d'investissement est de 100000 euros pour des études...
  • -Enfin, en ce qui concerne le rachat du Gaumont, c'est un projet que nous soutenons totalement. En effet, même si vous vous le réappropriez, c'est un projet que nous avions lancé depuis 2007. Le coût présenté de 1,9 M€ est lui aussi tout à fait sous-estimé. En effet, il ne s'agit que du coût d'acquisition. Pour rendre le lieu utilisable des travaux seront nécessaires. Nous avions estimé l'acquisition et les travaux à un coût global de 4,2 M€. Hors l'effet d'annonce, il est clair que vous ne maîtrisez pas ce projet.

 

En résumé, vous nous présentez un budget sans orientations claires, bâti sur des hypothèses, sans avoir mené la réflexion partagée nécessaire sur un plan pluri annuel d'investissement que vous nous proposez d'adopter de façon partielle et sans vision d'ensemble. Une superposition de projets ne fait pas un projet d'ensemble !

Vous prévoyez une diminution importante des budgets destinés à des secteurs importants de la vie quotidienne des habitants.

Dans ces conditions vous comprendrez que nous voterons contre ce budget"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chouchou 27/01/2009 19:32

Merci