Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 21:54

Après quelques jours passés "unplugged" et loin de Clearstream, du Clémenceau, etc... Voilà maintenant l'amnistie de Guy Drut. Je n'ai rien contre lui et je ne connais pas particulièrement son affaire. Cependant, il me semble qu'être champion olympique devrait créer plus de devoirs que de droits. Et puis, ce nouvel avatar du "tous pourris" et du rejet de la politique par les Français ne peut laisser indifférent. 

Décidemment pas facile de faire de la politique aujourd'hui en France ! Mais, je ne sombre pas dans le désespoir. Au contraire, j'y vois une raison supplémentaire de s'engager pour contribuer à faire autrement, à rompre avec une pratique qui n'est plus en phase avec notre société.

Et dans ce sens, cette décision nous donne une piste de réflexion. Car elle démontre bien ce qui ne peut être ni compris ni accepté de nos concitoyens. La décision d'amnistie prononcée en faveur de Guy Drut rassemble toutes les contradictions actuelles. Elle est juridiquement valable, moralement choquante et politiquement inacceptable. Elle est dans la droite ligne de la confusion induite par des concepts comme le plan B,  la "désobéissance civile" chère à José Bové ou la loi promulguée mais à ne pas appliquer, etc.

Rien ne marchera tant que l'on ne saura pas réconcilier le droit, la morale et la politique. Il est urgent de redonner de la lisibilité et de la crédibilité à l'action publique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans edgarmenguy
commenter cet article

commentaires

edouard lefevre 31/05/2006 15:57

comme bp de pers, je pense que chirac fait tt pr que ségolène gagne au second tour ctre le pen, son principal objectif: l'elimination de sarko
sa fin de reigne tourne à la parodie, et encore il lui reste 1 an pr continuer...
 

chouchou 31/05/2006 13:10

 
Bonjour
Vous avez raison de souligner à juste titre que cette décision prise par le chef de l'Etat, est juridiquement valable, moralement choquante et politiquement inacceptable.
Personnnellement, bien qu'admirative de ce grand sportif, je n'ai pas du tout apprécié.. même si je relativise mieux aujourd'hui, il est vrai que seul le chef de l'Etat a pris cette décision, car le droit d'amnistie figure parmis ses prérogatives, il semblerait qu'elles doivent peut-être être remises en causes..
Il est vrai aussi, que José Bové, ou Maxime Gremetz ont bénéficié de..., mais pour nous simples citoyens, c'est vraiment choquant.
J'aimerai qu'il en soit de même pour celles et ceux qui souffrent les fins de mois difficiles, pour celles et ceux confrontées à la misère soociale et qui se comportent dignement et ne font pas la une des journaux...
http://canteleu.paysdecaux.com/index.php?2006/05/28/711-sont-ils-devenus-fous
Ou trouver l'exemplarité, où trouver ses repères, comment dire à nos jeunes ce qu'il faut faire ou ne pas faire dans notre société?
Qui va écouter mon discours compètement décalé lorsque je prône la justice sociale et l'égalité? Qui?
Chouchou (fâchée -:))

Edgar Menguy 31/05/2006 10:36

Merci de ce commentaire qui me permet de préciser ma pensée.
Je ne met pas ces sujets sur le même plan en ce qui concerne le fond ou les motivations. Ils sont effectivement différents. Ton argumentation est tout à fait recevable.
En revanche, ce que je souhaite souligner c'est que tous concourrent à la perte des repères vis à vis de l'action politique. Et je pense que nous serons d'accord pour convenir qu'elle n'en sort pas renforcée. Or, je crois que l'une des premières responsabilités des hommes et femmes politiques est de redonner confiance et crédit à leur action. Pour cela il faut des repères clairs. Les exemples évoqués, même si ils peuvent avoir leur propre logique, n'y participent pas.

Sylvain C. 31/05/2006 09:57

je trouve dommage dans un billet qui déplore le risque d'amalgame entre les hommes politiques de trouver des amalgames entre le plan B, la désobéissance civile et le CNE.Il me sembe que chacun de ces sujets est différent et ne participe pas du tout de la même logique.1. Le plan B est la récupération douteuse par certains opportunistes d'un réel espoir démocratique, lié à un débat tel qu'on en avait pas eu depuis longtemps dans notre pays.2. La désobéissance civile mérite mieux qu'une critique lapidaire. Tant que le système permettra que des lobbies influents et proches de la tête de l'Etat dictent des articles entier de textes de loi, il me semble qu'on pourra débattre du droit à la désobéissance civile.3. La loi sur le CNE est le fruit d'une logique jusqu'au boutiste de dirigeants qui veulent avoir raison contre tout le monde. Tu es habituellement un défenseur de la démocratie participative. Celle-ci se nourrit des débats et meurt des raccourcis simplistes. Les amalgames ne sont jamais bons...