Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 19:25

C'est malheureusement le constat que l'on peut faire à l'occasion de ce premier anniversaire de l'équipe municipale menée par Madame Fourneyron.

 

Un an de mandat pour Madame Fourneyron à la tête de la ville. Que peut-on en retenir ?

 

L'effacement de la ville derrière la communauté d'Agglomération dont le Maire de Rouen aurait du revendiquer la Présidence. Elle ne l'a pas fait. C'est une erreur grave pour Rouen.

 

Le renoncement aux engagements de la campagne électorale
A titre d'exemple, les jeux olympiques de la jeunesse se résumeront à une banderole sur la mairie, un voyage en chine et une balade en hélicoptère du Maire au-dessus de l'Armada. Autre exemple, le "jardin" de la place de la Cathédrale qui finalement a été immédiatement oublié, etc.

 

La volonté permanente de casser les projets de la municipalité précédente et le pilotage à vue.
Faut-il rappeler les épisodes invraisemblables de la Médiathèque ou des immeubles Lods ? On démolit puis on ne démolit plus pour finalement ne plus très bien savoir quoi faire... La diabolisation du bilan financier de l'équipe précédente n'a servi toute l'année qu'à justifier renoncements et démolitions. L'habile habillage des chiffres ne peut cacher l'exagération de la communication de la majorité sur la réalité. Majorité qui n'a pas oublié de prendre comme première décision d'augmenter substantiellement les indemnités de ses élus !

 

L'absence de projets clairs et définis. Après un an de mandat, la ville n'a toujours pas présenté de projet global et de plan pluriannuel d'investissement. C'est à dire il n'y a pas aujourd'hui de programmation claire et ambitieuse pour le reste du mandat. Tout cela au bénéfice d'un saupoudrage clientéliste et sans amélioration des nuisances de proximité...propreté, voirie, circulation.

 

La démocratie participative en panne.

C'était l'un des grands thèmes de la campagne de la majorité actuelle. Au bout d'un an la désillusion est grande. Les conseillers de quartier sont informés de certains projets mais pas de tous. Ils ont par exemple été exclus du débat sur la médiathèque, l'espace monet cathédrale ou le PLU. Ces sujets ne méritaient-ils pas de recueillir leur avis ? On retrouve ce même fonctionnement démocratique à géométrie variable au sein du Conseil Municipal dans lequel les conseillers d'opposition sont écartés de la plupart des décisions.


De nombreux projets prennent du retard
Les exemples sont nombreux. Les projets de développement économique sont repoussés de plusieurs années et ont perdu une grande part de leur lisibilité. La mise en place des Cy'clic, tant critiquée autrefois, se fait avec des retards injustifiables alors que l'on attend toujours les grands projets promis de pistes cyclables ou de vélos d'agglomération, etc. ...

 

Une majorité de Rouennais attendaient une dynamique nouvelle, une autre façon de faire de la politique, un nouvel élan pour la ville. La déception est à la hauteur de l'espérance.

Finalement, cette année de mandat est une année pour rien. Pire, c'est probablement une année qui fera perdre beaucoup de temps à Rouen sur le chemin du dynamisme retrouvé.

Un bien triste bilan !

 

Aujourd'hui, la question est posée : Un an de mandat pour la majorité municipale. Combien d'années perdues pour Rouen?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

pouicpouic 11/03/2009 12:23

tout est dit....