Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 22:09

Intéressante réunion ce soir. Nous avions invité Dominique Gambier, vice président de l'Agglo chargé des transports, et ses services à venir présenter à l'ensemble des représentants des conseils de quartier le projet de restructuration des lignes de bus qui interviendra lors de la mise en oeuvre de TEOR dans sa nouvelle configuration. C'est à dire dans les premiers jours de Janvier 2007.

J'ai rappelé en préambule les 3 principes qui avaient été posés par la ville de Rouen :

- favoriser le développement des transports en commun et mieux adapter l'offre à la demande des habitants.

- limiter l'impact et les nuisances des bus sur l'hypercentre-ville.

- mieux desservir les quartiers en cours de ré-urbanisation (Grammont par exemple) et les équipements publics.

La restructuration proposée (qui est au stade de projet avancé) m'a paru répondre à ces demandes. Il reste bien sûr des adaptations à étudier. Je pense par exemple aux amplitudes horaires ou à certains cas spécifiques évoqués par les conseillers de quartier. De même, il faudra rapidement imaginer la suite : nouveaux parkings relais à la périphérie, extension vers l'Est du métro (CHU et plus loin), navettes urbaines centrales (?), etc. Autant de sujets à étudier dès cette restructuration lourde de 2007 effectuée.

Au cours de la réunion j'ai retenu, entre autres, des chiffres (ordre de grandeur proche de la réalité future) sur les rotations quotidiennes des bus sur les principaux axes centraux. Ils me semblent intéressants. Car tout en permettant un service de meilleure qualité, cette restructuration laisse entrevoir une diminution du bruit et des nuisances mais aussi des perspectives de meilleur partage des espaces publics (vélos, etc.) dans le centre ville.

Grands axes

2004

2007

Rue Jean Lecanuet

480

315

Rue Jeanne d'Arc

260

110

Rue de la République

130

130

A suivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Urbanisme
commenter cet article

commentaires

Honningsvåg Racing Club 31/08/2006 10:25

Il faut quand même ajouter quelques précisions sur ce que dit Benoît L.
 
A Toulouse, il y aura une augmentation de l'offre de 25%, c'est vrai. Mais une partie de cette augmentation correspond à la desserte de communes nouvellement entrées. A Rouen, la restructuration se fera à moyens constants, excepté les nouvelles communes entrantes où il va y avoir de nouveaux moyens de déployés.
 
Par ailleurs, il faut savoir que en matière d'offre quantitative, Rouen est dans la peloton de tête des villes de sa catégorie, en revanche, on ne peut pas dire la même chose de la fréquentation. Il n'y a pas vraiment besoin d'augmenter l'offre, il faut surtout mieux la déployer.
 

chouchou 19/06/2006 10:40

Bonjour,
Merci pour Bruges, cela me fait vraiment plaisir de lire votre commentaire Mr Bied.
Très cordialement -:)

Dominique Bied 18/06/2006 14:36

Il faudrait que dans les grands principes de la ville de Rouen s'ajoutent le développement ambitieux du vélo. En effet une vraie politique de développement durable passe par une diminution importante du trafic automobile. Le développement du transport collectif passe par le développement concomittant du vélo en intermodalité. La démonstration incontestable en a été faite dans de nombreuses villes européennes. Le relief ou la météo locale ne sont pas des arguments suffisants pour éliminer ou marginaliser un mode de transport urbain des plus efficaces. Une bonne partie de la rive droite et de la rive gauche est tout à fait pratiquable.
Je m'étonne que Rouen ne fasse partie de quasiment aucune des villes pilotes pour des opérations comme les plans de déplacements écoles et entreprises. On est constamment  à la remorque, ce qui a valu entre autres à l'agglo d'obtenir le clou rouillé de la fubicy.
Quand fait-on un meeting avec tous les collèges et écoles et lycées de Rouen pour remettre le vélo dans la culture de nos enfants.
Il suffit d'aller à Bruges une journée de semaine pour voir ce qu'est réellement une ville durable avec un cadre de vie exceptionnel et attractif.

Benoît L. 13/06/2006 08:28

Cela m'aurait étonné de vous, Edgar, mais bon ils ont bien fait cette erreur à Toulouse, alors pourquoi pas d'autres ?

Edgar Menguy 13/06/2006 00:02

Il s'agit bien sûr d'un redéploiement et non d'une diminution de l'offre.