Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 07:33

Grande première de notre petite aventure hier soir.

Notre première rencontre avec l'une des têtes de liste : Corinne Lepage Cela se déroulait dans les locaux de Paris-Normandie.

Ma première impression est que c'est un exercice exigeant pour les candidats. Pendant près de 2 heures, les questions ont été précises, documentées et sans concession.

Face à nous Corinne Lepage a été convaincante sur ses convictions Européennes et son engagement personnel. Je ne peux également que souligner sa disponibilité pour cet exercice de démocratie directe. En revanche, j'ai trouvé qu'elle a été très approximative sur ce qu'elle ferait une fois élue et de façon plus générale sur la position du Modem à l'occasion de cette élection. J'y reviendrai.

Difficile de rendre compte d'un tel débat... Il me faut choisir une méthode. Finalement, je choisis de séparer ce qui m'a semblé être clair de ce qui a été (très) ambigu.


Les engagements clairs

Une Européenne convaincue

Comme je l'ai déjà dit, au vu de ce débat, il est indiscutable que Corinne Lepage est une Européenne convaincue. Elle a plusieurs fois regretté que le référendum sur le Traité Européen de 2005 se soit soldé par le refus Français, n'oubliant pas au passage d'égratigner Laurent Fabius et son mensonge sur le plan B.

Opposée à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne

A la question sur l'éternel débat Européen sur l'élargissement et l'approfondissement, la réponse a été claire : Oui au traité de Lisbonne, non à l'entrée de la Turquie ! Cette position est justifiée par la question de la laïcité et sa perception d'une réalité très éloignée de la Turquie par rapport aux bases de l'Europe quand on sait le poids qui serait le sien si elle rejoignait l'Union.

Prônant une inflexion des plans de relance

L'idée est que les plans de relance soient amplifiés au niveau Européen et qu'ils soient réorientés vers l' « économie verte » avec un fléchage des budgets sur le « paquet climat », les politiques de transport ou les questions d'énergie.

Demandant l'interdiction de tout cumul des mandats.

C'est pour elle, la cause principale du dysfonctionnement actuel des institutions. De son point de vue il faudrait exiger une interdiction stricte de tout cumul. Un élu, un mandat !

Et qui n'a pas de projet pour la Haute-Normandie...

Il m'a semblé utile de poser la question de savoir ce que proposerait concrètement Corinne Lepage pour la Haute-Normandie si elle est élue au parlement Européen. Il ne s'agissait pas pour moi de me tromper d'élection mais de savoir ce que notre Région peut apporter et espérer de l'Europe. Pas exigeant, je demandais une mesure ... Sa réponse a été claire (et assumée). Elle n'a pas de proposition à faire pour la Haute-Normandie au niveau Européen mis à part une vague intention d'amélioration des transports ferroviaires. Elle considère que son mandat ne l'engage pas pour une région, pour notre région mais qu'il doit uniquement traiter des questions Européennes. C'est une conception. J'aurais préféré une approche plus concrète et plus en phase avec la campagne de terrain qu'elle souhaite mener.


Les ambiguïtés

Elles ont été nombreuses.

La première concerne sa relation avec François Bayrou

Au moment où François Bayrou sort un livre pour se livrer à une charge contre Nicolas Sarkozy (« Abus de pouvoir »), Corinne Lepage sort un livre qui s'appelle « Vivre autrement » pour explorer les mutations en cours et comparer les réponses de différents pays. L'opposition de style est claire. D'un coté l'ambition de François Bayrou, de l'autre les convictions de Corinne Lepage. Elle parvient mal à cacher cette différence disant qu'elle ne partage pas tout avec François Bayrou pour mettre en avant son sentiment d'être surtout en harmonie avec la base du Modem. Pas une marque d'enthousiasme fort !!!

L'impossibilité de préciser à quel groupe du parlement Européen elle appartiendra.

La question était apparemment simple. Avec qui, elle et son groupe, travailleront-ils au Parlement Européen ? Là cela a été très confus : « Je ne sais pas encore à quel groupe le Modem appartiendra. Probablement à l'ALDE...Mais je voterai en fonction de mon groupe (Modem ?) mais sur certains sujets je voterai sans tenir compte de son opinion » !!! Je crois que cela nous a laissés tous perplexes.

Les contradictions évidentes entre sa position et le programme du Modem

On peut citer l'absence de référence aux OGM dans le programme du Modem alors qu'elle se prononce contre. On peut encore citer le désaccord sur le nucléaire. On peut aussi noter la difficulté à expliquer comment François Bayrou peut prôner un grand emprunt Européen alors que lors de la campagne présidentielle il s'était le chantre de la lutte contre la dette...

L'idée d'une Europe à géométrie variable

Ce concept consiste à imaginer un noyau dur Européen (l'Europe des 6 ?) autour duquel se constitueraient des groupes de pays en fonction des sujets. Si l'on veut rendre l'Europe encore plus illisible et incompréhensible pour les citoyens, c'est la voie à choisir de façon indiscutable !


Pour conclure, cette rencontre me laisse l'impression d'une femme intelligente, déterminée et porteuse de certaines idées intéressantes mais embarrassée par son alliance avec François Bayrou et un parti dont le passé Européen aurait pu laisser imaginer une réflexion plus approfondie sur les enjeux Européens. Consciente de ces difficultés, elle nous a dit que son ambition est de transformer le Modem. De ce que l'on a vu ce soir, elle est plutôt en position d'alibi écologique d'un parti plus que jamais dévoué à l'ambition de son Président.

Elle mérite indiscutablement mieux que cela.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article

commentaires

Dominique Bied 07/05/2009 20:21

Qualifier d'ambigues certaines positions de Corinne Lepage est parfaitement incongrue quand on ne connait pas les fondamentaux de la fondation du modem et la constitution de celui-ci. De même, considérer Corinne Lepage comme l'alibi écologique du seul François Bayrou fait partie des contre-vérités assénées aussi par les medias, indiquant une méconnaissance totale du fonctionnement du modem. Nous sommes là dans une propagande electorale du plus mauvais effet, à l'heure où la motié de la population française est réduite à une situation de survie sans aucune possibilité de s'enrichir (accumuler du capital au fil des générations) ni pour eux ni pour leurs enfants et où l'attente est autre.Une majorité et une opposition devrait être là pour trouver le meilleur compromis au profit du plus grand nombre. Au lieu de cela, nous sommes dans une logique d'exclusion ou l'apolitique consiste à éliminer l'autre, peu importe le fond.Corinne Lepage est tout sauf un alibi écologique pour François Bayrou. Elle est vice-présidente en charge du programme du Modem. Ce programme est actuellement travaillé en commissions. La plupart des adhérents du modem n'ont jamais fait de politique avant. Nous construisons du neuf. Le développement durable est la marque de fabrique du Modem. Il est le point d'entrée du raisonnement.  Je renvoie au receuil ecoresp2 qui constitue le socle de ce programme. Nous sommes le seul parti, dans l'histoire politique récente, à mettre le développement durable au premier plan, à considérer l'économique et le social à travers le prisme du développement durable.La stratégie économique que l'on défend peut se décliner ainsi: exercer les fonctions de la vie en consommant en minimum de ressources non renouvelables. Cette phrase résume à peu près tout. Il est normal qu'un leader de parti aussi charismatique que François Bayrou ait des ambitions présidentielles. C'est un grand leader capable de porter notre parole face au grand public. Il n'y pas de désaccord global entre le livre "vivre autrement" et celui de François Bayrou. Il est normal d'indiquer et de pointer les effets très pervers de la politique présidentielle et parallèlement de proposer une autre voie. Il n'y a là ni contradiction, ni ambiguité. En sus, dans un groupe, on ne peut être d'accord sur tout. La démocratie, c'est la diversité de pensée, y compris dans un même parti. Au contraire, La force de Corinne Lepage, de cap21, est la liberté de parole. C'est de l'honnêteté intellectuelle de base, dont le monde politique a d'ailleurs bien besoin. Le progrès se construit sur des oppositions qui s'ajoutent. Le Modem fait parti du groupe ADLE, l'alliance des démocrates et libéraux européens. Dans ce groupe fait partie par exemple l'italien Sandro Gozzi, un fer de lance du développement durable avec une forte sensibilité sociale. Ce groupe a profondément modifié dans un sens d'équilibre social de nombreuses directives, comme la généralisation des échanges Erasmus aux apprentis, ou celle sur le temps de travail des chauffeurs routiers. Le groupe ADLE a considérablement amorti les effets d'une commission européenne dirigée par un ultraliberal, partisan d'une régulation faible de l'économie.OGM et nucléaire.    Il est incongru de dire que nous sommes contre les OGM et le nucléaire par idéologie. Nous considérons les avantages et les inconvénients d'une technologie à partir d'une réflexion objective tenant compte du développement durable. Corinne Lepage n' jamais été contre les OGM sur le plan de la recherche. Elle dénonce l'usage que l'on fait des OGM dans le commerce international. Il est prouvé que les OGM accentuent l'érosion des sols, à l'heure où nous aurions besoin d'augmenter les surfaces cultivées. Les travaux de Gille-Eric Seralini à l'université de Caen sur les rats ont démontré qu'il y avait un sérieux doute sur l'inocuité des OGM pour la santé humaine. On ne peut donc commercialisé des produits dans ces conditions. Ensuite, la question qu'il faut se poser, dans une vision stratégique de développement durable, est celle-ci: les OGM sont-elles une bonne réponse au problème d'alimentation de la planète ou est-ce un jouet au profit des grandes firmes semancières pour faire de l'argent? Si c'est pour régler les problèmes alimentaires mondiaux, on peut douter de la nécessité de diffuser à grande échelle les OGM. En effet, il suffirait de mécaniser tous les agriculteurs mondiaux pour multiplier par 10 la productivité de ceux-ci. Il y a un milliard d'agriculteurs dans le monde et une infime partie est mécanisé, une partie encore plus infime est motorisé. En sus, les techniques d'agroforesterie et du bois raméal fragmenté sont tout à fait indiqués pour résoudre le problème. Elles sont peu consommatrices de ressoruces non renouvelables. Il faut flécher les crédits de recherche sur ces techniques plutôt que sur les OGM. Le clivage est entre l'agriculture hors sol et l'agriculture utilisant au plus efficace le sous-sol, le sol, l'atmosphère basse et haute et les interfaces.Quant au nucléaire, il ne représente aujourd'hui que 2.4% de la consommation finale totale d'énergie au niveau mondiale. Cette technologie est incapable de résoudre le problème climatique dans les délais. Dans ces conditions, est-ce efficace de continuer à développer cette technologie. Un EPR coût au entre  3 et 6 milliards d'euros pour 300 emplois pérennes. N'est-il pas plus pertinent de développer des centrales cogénération biogaz, plus rémunératrices en emplois à l'euro dépensé, aussi performant en émissions de gaz à effet de serre, plus performant en rendement (90% contre 30 pour le nuclaire.Sur ces deux sujets, la question n'est pas d'être pour ou contre, la question est d'analyser objectivement les plus et les moins. Et le moins que l'on puisse dire est que les plus sont à remettre en cause. La position du Modem est cohérente dans son ensemble, le débat est ouvert, mais le Modem est plus que sceptique sur l'intérêt à long terme de ces technoloiges. J'ajouterai que je tiens d'une récente réunion avec des personnes de l'administration Obama au colloque agrion que la population américaine est très réservée sur le développement du nucléaire à cause de la question des déchets. La population américaine est ainsi en décalage avec les déclarations de leur président.Je renvoie les lecteurs au cahier 25 de global chance pour des analyses très pertinentes sur le nucléaire.Il n'y a pas contradiction entre les positions de Corinne Lepage et les positions du Modem. Il y a encore à diffuser nos analyse parmi les 40 000 adhérents, pas tous experts dans ces domaines.La Haute-Normandie et l'Europe.Il ne faut pas se tromper d'échelle. A quoi sert le parlement européen? Il sert à voter des directives qui s'appliquent à tous les pays membres. Ces directives sont proposées par la commission, mais ce n'est pas elle qui décide. Il est donc inutile de présenter au niveau de l'Europe des "Revendications régionales". Ce n'est qu'en étant au parlement que l'on peut savoir comment on peut appliquer ou faire voter ou amender des directives dans l'intérêt de la région. Sous peine de tromper la population, on ne peut promettre n'importe quoi. Par contre, la force que peut nous apporter l'Europe au travers des fonds européens FEDER, qui sont régionalisés, dépend de nous. C'est ce que nous ferons des fonds européens qui est important. Ce sont donc les élus régionaux qui ont un rôle à jouer et non les députés européens. Maintenant, n'importe qui peut saisir son député au cas par cas pour suggérer une directive qui sera soufflé à la commission. Si suffisamment de députés la portent, alors elle a des chances d'être  proposée par la commission au vote du parlement.Quant à l'Europe à géométrie variable, c'est un constat. L'Europe est diverse, elle est déjà variable au niveau de ses votes. Les différents pays n'ont pas la même sensibilité suivant les sujets.En conclusion, l'ambiguité des positions de Corinne Lepage sur certains sujets ne sont que la traduction d'une femme de libre pensée, sans concession, résolue à résoudre les problèmes d'une société et plus largement d'un système économique à bout de souffle et qui nous emmène dan

hello 07/05/2009 11:52

Parce que l'UMP n'est pas tout entié devoué à l'ambition de son président (entre autre président de la république par ailleurs)Parce que tout le monde à l'UMP pense la même chose sur le nucleaire et les OGM?J'ai du mal à comprendre que vous, Edgar Menguy, ayez ces reflexes. ne faites pas semblant de passer pour un dur de l'UMP, vous êtes bien plus ouvert que cela.