Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 12:28
Le conseil s'est comme d'habitude prolongé tard dans la nuit. Trop tard pour bloguer au retour !!!!
Je vous livre le résumé des principales décisions via le compte-rendu de la Lettre Imagine Rouen.


Huit communes nouvelles rejoignent l'Agglo.
Comme le droit le demande, les conseils municipaux des communes de l'Agglo. doivent valider l'entrée de communes nouvelles. Bienvenue à Quevreville-la-Poterie, la Neuville-Chant-d'Oisel, Ymare, Montmain, Saint-Aubin-Celloville, Boos, Gouy et les Authieux-sur-le-Port-Saint-Ouen, ces communes rejoindront l'Agglo. de Rouen à compter du 1er janvier 2007.

Zac Luciline et Aubette-Martainville
Le conseil de ce soir a validé le choix de l'aménageur pour piloter la mise en place de ces Zac. C'est RSA (Rouen Seine Aménagement) qui a été retenu pour les deux zones suite à une mise en concurrence. L'enjeu est de taille ; des dizaines de milliers de mètres carrés de bureaux, commerces, logements, l'extension du CHU, la création de l'Espace santé. Concernant Luciline, elle s'intègre au projet Seine-Ouest qui est, rappelons-le, dans le peloton de tête des opérations prévues actuellement dans les plus grandes villes de France.

Aide financière pour les associations engageant des contrats d'avenir
Le contrat d'avenir a pour objet de permettre l'insertion professionnelle des personnes rencontrant des difficultés d'accès à l'emploi. Il est ouvert aux titulaires du RMI, de l'allocation de parent isolé, de l'allocation adulte handicapé. La durée du contrat est de trois ans. La Ville prendra en charge pour une dizaine d'associations 90 % de la charge restant effectivement à l'association.

Marité : vers de nouveaux horizons
C'est un Groupement d'Intérêt Public qui gère le Marité. Mais la Ville est majoritaire (76%). Les travaux a engager sont importants (les appels d'offres sont en cours) mais permettront au Marité de retrouver une autorisation de navigation lui permettant de s'éloigner de plus de 20 miles des côtes, zones dans lesquelles il est aujourd'hui cantonné. D'autres grands projets sont prévus pour le Marité qui justifient ces travaux. On parle d'un voyage au Québec (pour le 400e anniversaire) ou vers Terre-Neuve et ses zones de pêche originelles. Des manifestations et voyages fortement médiatisés (comme la "tournée" Thalassa de la saison dernière) qui contribuent à l'image du bateau, de Rouen et de la Normandie. La recherche de mécènes privés est prévue pour le financement des travaux. La Ville attribue sa garantie d'emprunt de façon à permettre au GIP de pouvoir choisir la meilleure stratégie sur les travaux à entreprendre. Réponse dans quelques jours avec l'ouverture par le GIP des ! propositions des entreprises sur ces travaux... À suivre.

Gare Saint-Sever : financement des études de faisabilité
La nouvelle était annoncée en janvier, les partenaires (collectivités, État, RFF -réseau ferré de France-, SNCF) sont d'accord pour une implantation de la prochaine gare de Rouen à Saint-Sever. Reste à valider les hypothèses et élaborer un calendrier. Ce sont deux des missions de ces études préliminaires qui seront bientôt lancées. Le financement est partagée, la Ville assurant 10% des coûts.

Lancement d'un appel d'offre sur le mobilier urbain
La convention en cours avec la société Decaux arrivera à son terme le 31 juillet 2008. C'est l'occasion d'ouvrir à la compétition les propositions sur la gestion du parc de surface publicitaire de la Ville. En l'échange de ce marché, la Ville demandera des avantages en retour à la société retenue. Un des objectifs de la Ville est de mettre en place un système de prêt de vélos à l'image du projet de Lyon. Pour mieux préparer ces enjeux, la Ville choisit la formule d'un appel d'offre à dialogue compétitif ; il permet de dialoguer avec les candidats en amont de l'établissement du cahier des charges. À noter que sont exclus de ce marché, les panneaux "abribus" dont la compétence de gestion revient à l'Agglo.

Vidéo Surveillance : plus de sécurité pour les points sensibles
Certains points de Rouen souffrent de rassemblements qui installent un climat d'insécurité. Ces groupes sont quelquefois la source d'actes répréhensibles (violences, trafic, etc.). La Police est souvent impuissante, les groupes se dispersent à l'arrivée des voitures et se reforment une fois les véhicules repartis. La solution de la vidéo apportera une permanence visuelle salutaire. Les lieux retenus sont l'Espace du Palais et les rues attenantes, la Place du Vieux-Marché, le parvis de l'église Saint-Sever et du centre commercial Saint-Sever, la place Bernard Tissot (gare), le parvis de l'hôtel de ville et la rue des Bons-enfants (partie Synagogue). Le planning est le suivant : appel d'offre été 2006, mise en place des caméras entre la fin d'année et mars 2007. Les caméras seront gérées par la police. La mise en place de ce dossier aura demandé 18 mois de dialogue, de réunions publiques, d'analyse des faits et statistiques et de préparation.

Développement durable : la Ville encourage ses agents
Une mesure sympathique et symbolique, la Ville prendra en charge 30% des abonnements TCAR des agents municipaux afin de les encourager à utiliser les transports en commun pour leurs déplacements professionnels. L'occasion de rappeler que la mise en place de Teor en centre-ville est prévue à la mi septembre.


Beaucoup de décisions qui tracent les contours de la ville à venir ; ambitieuse, attractive mais aussi attentive à ses habitants et à son environnement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires