Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 21:58
Cette après-midi, j'étais, en tant que parent d'élève du Collège Barbey d'Aurevilly, à la remise des prix aux lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2009.

Pour le concours de 2009, le jury national avait proposé le thème suivant : Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi. Sujet difficile mais très symbolique pour les élèves des lycées et des collèges.

C'était l'occasion de réfléchir sur le processus et les circonstances qui ont contribué à faire des enfants et des adolescents les victimes du système concentrationnaire nazi. Le sort de ces enfants et adolescents devait être au coeur de l'étude et de la réflexion des candidats.

Ce genre de travail de mémoire me semble très important pour que nos enfants prennent conscience de la chance que nous avons de vivre dans un continent en paix depuis 50 ans et qu'il perçoivent en même temps combien les hommes peuvent devenir fous !

Mais, ce qui m'a le plus marqué est la rencontre des derniers témoins de cette époque avec les jeunes élèves primés venus de toute l'académie. Le tout dans un climat décontracté et chaleureux autour du Préfet de Région qui avait marqué par sa présence personnelle l'importance de la cérémonie.

Un beau moment de solidarité et de fraternité
entre les générations !!


Et bravo aux élèves de Barbey d'Aurevilly et ...à tous les autres lauréats.


Site de la Fondation de la résistance

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Luc ANDRUETTE 13/06/2009 11:23

Bonjour,D'autres établissements continuent à parler de Mme Holstein. Et continuent à aller à Auschwitz-Birkenau tous les ans, notament le lycée Thomas CORNEILLE à Barentin.Il n'est pas question de briser le lien qui unie Mme Holstein, la normandie et la SHOAH.

François 13/06/2009 11:08

Merci Hortense pour ces indications. La plaque, oui, mais pourquoi les voyages ne se font-ils plus? Quant à Françoise Bottois, même si elle est retraitée, elle est toujours passionnée par la nécessité de faire connaître la Shoah. Le relais a-t-il été pris par un (des) enseignant (s)?

Hortense 12/06/2009 22:43

on parle toujours de Denise Holstein ! Notre salle polyvalent porte son nom et une plaque a été posée dans cette salle pour raconter son histoire !! Les voyages ne se font plus (Sniff). Françoise bottois n'est plus enseignante au collège !!! Mais l'association existe toujours !!!!

hortense 12/06/2009 20:01

on parle toujours de Denise Holstein !  Notre salle polyvalent porte son nom et une plaque a été posée dans cette salle pour raconter son histoire !! Les voyages ne se font plus (Sniff). Françoise bottois n'ai plus enseignante au collège !!! Mais l'association existe toujours !!!!

François+de+Rouen 12/06/2009 14:16

Barbey d'Aurevilly... Y parle-t-on toujours de Denise Holstein, la petite Rouennaise déportée, aux parents disparus dans la Shoah? Y soutient-on toujours son association, relayée à Rouen par une formidable prof d'histoire de Barbey, Françoise Bottois, "N'oubliez pas les enfants d'Auschwitz"? Tous les enseignants, leur administration s'y sentent-ils toujours concernés par cette horreur? Dans les media locaux, plus rien. Est-ce que se déroulent encore des voyages d'élèves du collège à Auschwitz-Birkenau? Des réponses, SVP... A l'heure de Dieudonné, Le Pen et d'allusions plus ou moins formulées à l'origine "pas entièrement française" (sic: entendu en ville le jour du scrutin) du Président, on aimerait que... l'on n'oublie pas les exterminés. Merci.