Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 19:54

En complément du billet précédent, je vous livre le communiqué rédigé cette après-midi par notre groupe.

Valérie Fourneyron a annoncé, lors d'une conférence de presse tenue ce matin, une hausse des impôts.
Les Rouennais devront payer 8% de plus dès 2010.
C'est à  dire, que d'ici 2014 ce sont environ 20 millions d'euros (voire 30 !) de pouvoir d'achat qui seront retirés aux rouennais.
La pression fiscale revient ainsi à Rouen au-dessus de ce qu'elle était en 2001. Même équipe, même recette... Même équipe, dont l'une des premières décisions a été d'augmenter ses indemnités !

Nous dénonçons cette mesure :
- C'est un déni de démocratie. Valérie Fourneyron avait pris lors de sa campagne électorale, l'engagement de ne pas augmenter les impôts. Comme pour beaucoup d'autres engagements, elle le renie. Après les Jeux Olympiques de la Jeunesse, Monet Cathédrale, etc. c'est une preuve supplémentaire du caractère démagogique et mensonger de sa campagne de 2008. Et quand elle vous dit qu'il n'y aura pas d'autres hausses des impôts, ne la croyez pas !

- C'est une pression supplémentaire sur les Rouennais qui travaillent et sont directement confrontés à la crise. La crise ne doit pas être une excuse facile pour augmenter les impôts. Ce devrait être, au contraire, une exigence supplémentaire pour préserver le pouvoir d'achat de ceux qui contribuent à la production de richesse collective et qui sont susceptibles de maintenir l'activité.

- C'est le résultat d'une année de pilotage à vue d'une majorité sans projet plus préoccupée à démolir les projets en cours qu'à préparer l'avenir. Combien de points de fiscalité auront coûté les errements de la municipalité sur la Médiathèque ?

- C'est, enfin, l'exemple même du dysfonctionnement qui préside à la gouvernance du Conseil Municipal ! Puisque sont annoncées aujourd'hui par voie de presse des décisions qui seront présentées au Conseil Municipal le 10 juillet et peut-être "discutées" en commission des finances vers le 7 juillet. C'est vraiment se moquer de l'opposition, des élus et finalement des Rouennais.

Tous ceux, qui de bonne foi, avaient pensé que Madame le Maire mettrait en place une nouvelle gouvernance peuvent aujourd'hui, alors que les masques tombent, prendre conscience de l'ampleur de la tromperie  !!

Après cette décision, nous sommes plus que jamais déterminés à nous battre pour que les Rouennais ne soient pas privés du fruit de leurs efforts par des décisions prises de façon aussi arbitraire. Nous sommes également déterminés à faire respecter l'éthique de la politique qui veut que l'on dise ce que l'on va faire et que l'on fasse ce que l'on a dit.

Nous annoncerons prochainement les formes d'action que nous envisageons de mettre en œuvre pour lutter contre les errements de la municipalité actuelle et, ultérieurement, proposer un projet alternatif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

Robin 21/06/2009 17:01

Antoine Rufenacht,  maire du Havre n'a-t-il pas sensiblement augmenté les impôts l'an passé ?