Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

18 mai 2005 3 18 /05 /mai /2005 00:00

Suivant ainsi l'exemple de l'altermondialiste italien Toni Negri, un certain nombre d'adhérents d'ATTAC se désolidarisent de la direction de l'association, qui appelle à voter Non à la Constitution. Comme le dirigeant vert Alain Lipietz, député européen, ils considèrent que le meilleur moyen de résister à l'hégémonie américaine, c'est de bâtir une Europe plus forte et plus démocratique, ce à quoi contribuera la ratification de la Constitution. et " qu’on ne négociera pas un meilleur traité, quand presque toute la gauche européenne hors de France est pour le Oui, quand presque tout le camp du Non, en Europe, est ultralibéral et souverainiste "

APPEL DES ALTERMONDIALISTES POUR LE OUI AU TCE .

C’est oui ou abdiquer face aux néoconservateurs américains
Toni Negri – Libération – 13 mai 2005

Nous altermondialistes, membres d’ATTAC ou sympathisants, appelons à voter OUI au Traité Constitutionnel Européen. Ce sont les principes fondateurs d’ATTAC qui nous poussent à suivre notre conscience plutôt que la direction nationale d’ATTAC. Rappelons ces principes énoncés dans la plate-forme du mouvement international ATTAC. Les 11 et 12 décembre 1998, ATTAC écrivait :

« Au nom d’une transformation du monde présentée comme une loi naturelle, les citoyens et leurs représentants se voient disputer le pouvoir de décider de leur destin. Un tel abaissement, une telle impuissance nourrissent la progression des partis antidémocratiques. Il est urgent d’enrayer ce processus en créant de nouveaux instruments de régulation et de contrôle au niveau national, européen et international. »

En entourant les traités actuels par la charte des droits fondamentaux, dont les droits sociaux, et par un progrès très important du contrôle démocratique de l’Union, c’est précisément ce que le traité constitutionnel fait. Rappelons d’abord que la partie III qui est tant décriée n’est que la reprise des traités qui sont actuellement appliqués. Qu’un rejet du TCE, loin de la remettre en cause, lui laisse le champ libre. Au contraire, adopter les parties I et II, ainsi que le titre I de la troisième partie, c’est permettre la régulation des lois du marchés par des droits fondamentaux reconnus à chaque citoyen européen, ainsi que par un contrôle démocratique de l’Union nettement amélioré :

- par une extension importante des pouvoirs du parlement, de la « codécision »,

- par une ouverture vers une démocratie participative qui n’a pas d’équivalent en droit français, le droit de pétition,

- par la mise en place du vote public au sein du conseil des ministres européens, qui permettra de mettre fin à l’hypocrisie des gouvernements notamment en France,

- par la reconnaissance et l’institutionnalisation du dialogue social.

Le Traité Constitutionnel Européen contient de nombreuses avancées qu’ATTAC a appelé de ses voeux, et avait inscrit dans sa contribution à la convention sur le futur de l’Europe (novembre 2002) : égalité entre femmes et hommes, lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, lutte contre toutes les formes de discriminations, un développement durable respectueux de l’environnement et des espèces végétales et animales, reconnaissance et défense de la représentation des minorités, possibilité de recours en cas de litige pour garantir la justice pour tous. On pourrait également citer le droits des enfants ou des familles, la protection de la santé de chacun et de la santé publique.

Ces avancées sont présentes dans la charte des droits fondamentaux, mais aussi dans les parties I et III (titre I) du TCE. Comme des personnalités morales ou physiques fondatrices d’ATTAC (Alternatives Economiques, Charlie Hebdo, Philippe Val …), nous appelons à voter oui le 29 mai prochain.

Comme le dit Toni Negri, un des principaux inspirateur des manifestations du contre G8 à Gênes, « seule la poursuite de la construction européenne peut permettre de bâtir des alternatives globales ».

Car décidément, la fidélité aux principes fondateurs d’ATTAC, c’est le vote OUI

Premiers signataires : Antoine Ancelet, adhérent d’ATTAC Rhône depuis 1999 - Arthur André, adhérent d'ATTAC Rhône - Benjamin Hubert, adhérent d'ATTAC Paris - Alain Jund, adhérent d'ATTAC Strasbourg depuis 1999 - Alain Lipietz, adhérent d'ATTAC Paris, député européen - Olivier Longeon, adhérent d’ATTAC Loire - Marie Odile Novelli, adhérente d'ATTAC, conseillère régionale Rhône Alpes (V.P.) - Michel Perez, adhérent d'ATTAC Rhône - Christiane Schwartz, adhérente d'ATTAC Rhône

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Menguy - dans Europe
commenter cet article

commentaires