Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 18:11

Le débat sur la médiathèque lors du conseil municipal de vendredi soir était très révélateur.

Tous les arguments sur le sujet avaient été développés lors des débats précédents. A tel point que la seule argumentation de l'opposition socialiste consistait à une relecture des comptes-rendus des conseils municipaux antérieurs ...

Cependant, j'ai trouvé ce débat révélateur car il a bien montré l'opposition entre deux visions de la politique :

- Celle d'Yvon Robert qui vise à retrancher la prise de décision derrière des considérations techniques et financières.

- Et celle qui nous guide (et laquelle j'adhère complétement) qui consiste à avoir une ambition, une vision de l'avenir et le courage de la mettre en oeuvre. Le projet de médiathèque est un projet social, culturel et urbain qui dessine l'avenir de Rouen. Cela justifie de se mobiliser pour surmonter les obstacles qui apparaissent à la première analyse.

L'expertise technique et financière est nécessaire. Mais, elle doit être au service de la politique et non l'inverse. Les élus communistes et verts l'ont bien senti en se désolidarisant de l'approche technocratique des socialistes.

Espérons que leur souhait d'un retour des autres collectivités autour de la table soit entendu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sessyl 24/09/2006 23:30

Quant à moi, hors tout esprit partisan, je demande : qu'est-ce qu'on fait maintenant, je dis bien maintenant (pas pour dans 3-4 ans), à l'égard de ceux qui souffrent cruellement dans leur travail de chercheur, d'enseignant, d'étudiant de la quasi-fermeture de la bibliothèque centrale Villon depuis 4 ans ? il y a d'autres bibliothèques à Rouen certes, mais beaucoup moins riches, même les bibliothèques universitaires (car l'Université a été créée en 1966 à Rouen, rappelons-le ; donc les fonds de ces bibliothèques contiennent peu d'ouvrages antérieurs à cette date).
Il faudrait rouvrir Villon en attendant Grammont, qui sera sans doute superbe, j'en accepte l'augure, mais pas opérationnelle avant longtemps. Ce n'est pas une opération facile, j'en suis consciente, mais c'est une nécessité de service public ; aucun prêt n' est possible à Villon depuis 4 ans ! Les lecteurs de microfilms sont très usés, constamment en panne. Il faut d'autre part parfois aller à Paris pour se procurer certains ouvrages. Je comprends TB que la numérisation soit une opération délicate, qui prenne du temps. Mais il faut trouver quand même une solution qui tienne compte des besoins du public : la vie intellectuelle est trop pénalisée, à mon avis, par cette longue attente

Dominique Bied 24/09/2006 20:47

Je n'ai pas suivi ce débat, j'ai donc un avis neutre sur la question.
Il me semble déraisonnable que chaque commune de France, en caricaturant, réclame son équipement au pied de chez soi.
L'ambition ne nous dispense pas d'avoir une réflexion d'optimisation des moyens communs. Oui pour une médiathèque d'agglo, non pour une médiathèque à Sotteville, une à Petit-Quevilly, une à Grand-Quevilly, une à Saint-Etienne. C'est de la mégalomanie, à moins que les médiathèques de communes soit dimensionnées à une taille raisonnable pour les finances publiques, et avec une mise en réseau sur la médiathèque d'agglo. Je ne suis pas sûr que le cahier des charges soit conçu comme cela.