Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 23:20

Je lis ce soir un article du journal Le Monde qui cite Bruno Julliard, président de l'UNEF.


Au cours ... d'un débat dans L'Express avec Bernard Kouchner sur l'éventuelle instauration d'un service civil.
Kouchner : "On peut sacrifier un peu pour une cause comme celle-là !".

Julliard : "Il faudrait aussi que cette période soit comptabilisée dans le calcul de la retraite." 

Pathétique, non ? termine le journaliste.


C'est vrai que cela fait peur. Je me console en me disant que Bruno Julliard n'est certainement pas représentatif de la jeunesse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Articles de presse
commenter cet article

commentaires

Dominique Bied 26/11/2006 22:23

Je m'aviserai bien de critiquer Bruno Juliard, quelques soient les opinions divergentes que nous pouvons avoir. L\\\'engagement politique est rare à ce niveau et nous en avons bien besoin.
Je pense que la société française est bloquée, que la classe 40 60 ans ne veut rien partagée de sa position privilégiée où elle a tout, le travail, le patrimoine, le confort matériel. Elle veut encore plus, toujours plus. Elle ne laisse que les miettes aux jeunes.
Il faut être non seulement contre le CPE, mais contre toute forme de travail précaire tel qu'il existe aujourd'hui. Les jeunes diplômés de toute discipline sont tout à fait capable de tenir des postes qualifiés avec suffisamment de performances. Il faut les payer convenablement, c'est à dire suffisamment pourqu'ils puissent s'assumer dans le quotidien. Je rappelle que la PDG de Lucent est licencié d'histoire. Cela veut dire que dès que l'on a un niveau, on peut faire beaucoup de choses. Il faudrait que le monde économique le comprenne, cela règlerait simplement la question de l'orientation.
Dans ce contexte, oui au service civil, mais rémunéré à sa juste valeur en fonction du diplôme comme tout autre travail, avec bien sûr les avantages qui s'y rapportent en terme de cotisations aux différentes caisses.
Je pense qu'il faut arrêter de penser que bien payer les jeunes, et spécifiquement les jeunes diplômés est un coût, il s'agit d'un investissement.
 
 

chouchou 12/10/2006 13:00

Bonjour Yuca,
j'apprécie ta réflexion.
Je me permets simplement d'ajouter qu'un service civil (obligatoire ou non..) permettrait de créer ou de recréer du lien social et pour bon nombres de "découvrir le monde."
Très cordialement à toi et à tous

Yuca de Taillefer 11/10/2006 20:32

Il faut remarquer que le temps passé sous les drapeaux était pris en compte dans le calcul de la retraite si la personne avait cotisé à la sécurité sociale avant son incorporation, sinon le temps de service militaire n’était pas pris en compte dans le calcul.
De plus (surtout dans les dernières années) les nombreux jeunes qui ont été exemptés de service militaire ont eu la possibilité de cotiser pendant que d’autres étaient sous les drapeaux.

 

Les propos de Mr Julliard sont certes très politiques ou politisés (sa « personnalité » est très proche du PS, ancien MJS, sa maman est maire PS, son beau-père est PC), mais sans aucun doute il est un « politique » (que l’on soit ou pas de son bord est un autre sujet… avec un avantage : il ne surfe pas sur la pipolisation ambiante…), capable de se mesurer à la brillante personnalité de Mr Kouchner, ce qui doit être rare pour quelqu’un de 26 ans qui sera de toute façon exempté de service civil (d’ailleurs il n’a jamais « travaillé » dixit Wikipédia ou fait de job d’été Mr Julliard… et depuis 7 ans en université de droit à Lyon… sans doute un possible futur éléphanteau du PS)

 

Mais ceci dit l’éventuelle proposition de loi d’un service civil volontaire ou obligatoire n’est pas jouée.. : si la droite et la gauche semblent s’accorder pour un service civil, les jeunes semblent s’accorder pour ne pas le vouloir….. Dans le même temps le coût d’un service civil d’une classe d’âge est estimé à 3 milliards d'euros, ce qui n’est pas rien par les temps qui courent….. à suivre.

Bien à vous, bien à tous.

yves bertrand 11/10/2006 14:05

Ami(e),C'est justement le propre des personnes adhérents à une structure que de penser global et d'agir local. C'est plutot bien qu'un syndicat d'étudiant se préoccupe de toute la vie y compris la retraite. Mea culpa, je ne pense pas que "mes" jeunes pensnet à leur retraite, c'est même le cadet de leurs soucis mais les débats et difficultés actuelles de la vie dans ntre monde les rend inquiet... ce que nous n'étions pas à leur âge car nous avons été élevé dans une période où "forcément" notre niveau de vie et notre vie serait meilleure que celle de nos parents, j'ai 54 ans.... Yves

sessyl 11/10/2006 09:03

Yves, toutes les personnes, et elles sont nombreuses, qui ont des enfants de 20-25 ans ou en connaissent de près, seront très sensibles à votre commentaire, notamment à la liste des graves problèmes qu’ils doivent affronter, et que vous listez très justement.

Néanmoins la question pour moi est : « Penser à la retraite quand on a 20 ans, face à ces difficultés si réelles, est-ce un état d’esprit adéquat, un tremplin pour les surmonter » ?
Notre pays, pour s’en tenir à lui, a dû affronter de multiples défis au cours de son histoire. Les chercheurs et savants (Pasteur, les Curie, Charles Nicolle…), les résistants (de Gaulle, J Moulin), les combattants pour plus de justice (Jaurès, l’abbé Pierre…), etc pensaient-ils à 20 ans à leur retraite ? Je cite seulement des noms connus, mais beaucoup de jeunes adultes étaient et sont encore, heureusement, animés par une vocation, une envie d'être utiles, sans penser prioritairement aux dividendes qu’ils seraient en droit de toucher de la société, une fois devenus vieux.

D’ailleurs pour un jeune de 2006, penser à sa retraite c’est en grande partie échafauder sur du sable, étant donné l’évolution démographique de notre société vieillissante, et donc la situation financière des caisses de retraite. Il vaut mieux pour lui, à mon avis, s’investir dans le futur proche : il sera fier de lui, et risquera moins d’être déçu et vieilli avant l’âge.