Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

30 juillet 2005 6 30 /07 /juillet /2005 00:00

On a beaucoup parlé des délocalisations lors du débat sur l'Europe. Il n'est pas inintéressant d'en savoir plus.

Les délocalisations concernent 13.500 emplois chaque année (- 0,7% de l'emploi total des grands groupes et 0,1% de celui des petites entreprises).
Selon le "Rapport sur les comptes de la nation de 2004" publié par l'INSEE, plus de la moitié des délocalisations (53%) s'effectuent vers des pays développés. Ainsi, l'Espagne arrive en tête (16%), devant l'Italie (15%), l'Allemagne (14%), les Etats-Unis (13%) et la Belgique (10%).
Vers les pays développés, les délocalisations concerneraient surtout des secteurs très concentrés, où agissent de grands groupes internationaux comme l'automobile, l'aéronautique, la pharmacie et l'électronique.
Les délocalisations vers les pays à bas salaires sont nombreuses dans les secteurs de l'habillement et du textile, dans les industries des équipements du foyer. Il s'agit souvent de secteurs qui utilisent intensivement une main d'oeuvre peu qualifiée.
Sur les 47% des délocalisations qui s'effectuent vers ces pays, la Chine est particulièrement concernée (30%), devant le Brésil, le Maroc, la Tunisie (8%) ou encore la République tchèque (6%).

Il est intéressant de connaitre ces chiffres. Car ils montrent que ce phénomène est finalement assez marginal. En revanche, il ne faut pas le minimiser car derrière chaque délocalisation, il y a une situation individuelle et un drame personnel. La question me semble être moins de chercher à "interdire" les délocalisations (voeu pieux) que de traiter avec détermination le problème de ceux qui les subissent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Menguy - dans Europe
commenter cet article

commentaires

http://thermochateaugontier.over-blog.com/ 12/07/2007 17:40

voici un sujet en cours sur ce blog : http://thermochateaugontier.over-blog.com/donc sujet trop actuel et il faut continuer à se battre et n'hésitez pas à faire connaître ce blogmerci et bonne continuation pour votre blog

SarKozY News 31/07/2005 15:41

http://sarkozynews.canalblog.com/

Ma revue de presse sur Nicolas Sarkozy

Chaque soir entre 19h et 20h!

Pour ou contre?

A vous de voir ;-)

gbr.info 31/07/2005 15:36

En fait, je quitte bientôt la france définitivement .

D'ailleurs, avec ce que j'ai vu à l'ambassade du pays dans lequel je vais et ce que m'ont dit
ceux qui faisaient des dossiers dans plusieurs pays ; je n'avais rien vu !
Il s'agit d'un véritable éxode de diplômés, de tous âges . Les pays d'acceuil
ont mis des structures en place pour maximiser les capacités d'intégration
des arrivant . J'ai eu à constater que dans l'université ou j'ai fait
mon bac+3 électronique en 2004 ; les "candidats" sont peu nombreux
maintenant . D'ailleurs, le jeunes qui étaient en formation avec moi, ne
croyaient plus du tout dans le futur .
Ils ne se voyaient aucun avenir . Et mes quelques contacts depuis
font que j'abonde dans ce sens .
N'est-ce pas ainsi que l'on prépare des chemins politiques dangereux?

Je possède 2 bac+2 (informatique et électronique) et une licence en électronique .
Le seul emploi que j'ai décroché; c'est agent de sécurité . Et rien à voir venir .

Jusqu'en 2002 , j'étais ingénieur d'étude en génie logiciel et nous avons perdu notre job;
tous les gens avec qui j'ai travaillé .
Les clients ont souvent délocalisés soit l'activité ou fait faire les logiciels à l'étranger .
Souvent, la bulgarie, la roumanie, le maroc et la chine . L'estocade finale viendra
de l'inde . Il ne s'agit pas d'amertume de ma part, loin de là ; mais d'un simple constat .
Les langages concernant l'internet et le stockage de données . Rien que ça !

Les études des projets en informatique industrielle se faisant maintenant au loin ;
les projets se feront aussi au loin . Ainsi que les innovations .
En gros, le futur se fait ailleurs .

Pour ma part, je suis parti au mois d'avril dernier pendant 5 jours chercher du travail;
et je suis revenu avec une mission à faire . C'est totalement impossible; mème
en fantasme en france . Cette remarque n'est pas de moi .

Le décalage technique entre la france et le pays dans lequel je vais aller se voit
pratiquement en arrivant . IL est rattrapable pour ceux qui ont la "gniak" .
Pour l'instant .
Techniquement parlant, ce que j'ai eu à faire a été sans égal par rapport à la france
et j'ai réussi à le faire .
J'ai fait plus de 1500 contacts entreprises quand j'ai perdu mon emploi; entre
mars 2002 et septembre 2003 ; avec des rappels et des reprises de
contacts . Rien à faire . Des murs de verre ont été érigés entre les entreprises
et la population .

La mentalité actuelle des entreprises françaises, du moins dans les IT et l'électronique
est cells-çi : Si on a pas déjà fait, c'est pas la peine ....
Je vous demande aussi à vous pencher sur le chiffre : 1500 .
C'est inhumain et depuis , je me suis transformé au niveau caractère . Je suis devenu
plus analyste, plus sanctionneur aussi .

Pour les français émigrés dans ce pays , quand ils entendent parler des entreprises
françaises, ils ont le couteau entre les dents, sans éxagérer .
Sans parler de la haine dans le regard .
Je peut vous assurer que c'est très impressionnant à voir .

Pour ma part, étant donné ce que j'ai vécu dans les entreprises françaises , lorsque
je vais être dans mon nouveau pays et que je vais avoir à faire à des français, j'attendrai
d'eux ce qu'on a exigé de moi . Je renvoi ce que j'ai reçu .

Pour l'ambiance dans les entreprises de la région, c'est une catastrophe .
Dans une des entreprises ou je vais, un syndicaliste s'est suicidé et
nous avons craint une sorte d'épidémie de suicide . A l'époque, ce fut la
chasse aux intruments coupant de toutes sortes et immédiatement mis en magasin .

Comment le savoir-faire français, s'est il à ce point retourné contre la population .

Pour ma part, parlant couramment l'anglais et l'allemand ; je constate les écarts
croissants en technologies . Mème si j'ai constaté que pour les Allemands, c'est
plus "ça" non plus .

Comment a-t-on pu en arriver là ?

Je ne cherche plus et n'attend plus d'explications ; mais les 10 années qui viennent
de passer vont avoir de graves conséquences .

De plus, penser que les émigrants vont revenir, c'est vrai parfois ; mais surtout,
c'est généralement faux .

Cordialement.

Arte 31/07/2005 08:28

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/nouveau_prog/creation/alacarte_fiche.php?src_id=40000009&diff_id=50000018

(comme ça, en passant)