Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

9 octobre 2005 7 09 /10 /octobre /2005 00:00

Vous êtes nombreux à vous prononcer favorablement pour la réalisation du contournement Est dans le sondage de ce blog. Il faut continuer à nous faire entendre par tous les moyens. Pour cela, nous éditons une brochure sur le sujet.

 Qui n'a jamais souhaité circuler librement dans les rues de Rouen ? Qui n'a jamais rêvé respirer un air plus pur et ne pas être l'otage du bruit assourdissant de la circulation ?

Le projet de contournement Est, aujourd'hui soumis au débat public, a pour objectif de désenclaver la ville et de rendre Rouen à ses habitants pour en faire un espace de vie agréable et sûr.
Téléchargez le dépliant

 

Soutenons le projet de contournement Est de Rouen

C'est la voie du bon sens

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

Marck 25/10/2005 13:31

Empruntée chaque jour par 7800 véhicules dont au moins 10 % de camions, SEULEMENT ???? ( chiffres de la Direction Départementale de l'Equipement ), la tristement célèbre " côte des poids-lourds " est devenue le cauchemar de ses riverains.
De nombreux accidents dus en particulier à la vitesse excessive de ces puissants monstres, mais également le bruit, les vibrations, et la pollution des échappements sont leur calvaire quotidien.
La configuration de cet axe, si elle l'a été un jour, n'est plus adaptée à un tel trafic : largeur insuffisante, taux d'inclinaison important sans compter ses nombreux virages qui la font ressembler à une route de montagne.
Autre point sensible, la traversée du centre de Mesnil-Esnard.
En effet à ce niveau, la RN 14 est bordée de nombreux commerces de proximité et ses trottoirs empruntés par de nombreuses personnes y compris des enfants qui fréquentent les écoles très proches de cette route.
Imaginez un centre commercial traversé par plus de 780 poids lourds par jour, et cela continue alors que dans le même temps un bulletin spécial ( supplément n° 152 de Rouen magazine rédigé avec les informations de La Préfecture de Seine Maritime ) informait la population sur les risques majeurs technologiques du transport de matières dangereuses, en citant entre autres la RN 14 comme axe à haut risque.
Voici la définition qu'ils donnaient dans ce numéro spécial, du transport de matières dangereuses :
Une matière dangereuse est une substance qui, par ses propriétés physiques ou chimiques, ou bien par les réactions qu'elle est susceptible d'entraîner, peut présenter un danger grave pour l'homme, les biens ou l'environnement. Elle peut être inflammable, toxique, corrosive, explosive ou radioactive.
Cela pourrait être une bonne source d'inspiration pour un film catastrophe, non ?
Alors si le contournement Est de ROUEN n’est pas une priorité ?????
Je tiens également à rappeler que cet axe est emprunter en majorité par des véhicules en transit qui ne font que traverser Rouen. Nous pouvons effectivement demander aux routiers, commerciaux et autres de rouler en vélo pour limiter le trafic routier. Demandons également aux parents de conduire les enfants à l’école à pied ou en vélo puisque le matin ils n’ont que ça à faire, effectivement en France on commence son travail à l’heure que l’on veut, alors prenons le temps, et puis pour faire les courses ? une petite remorque derrière le VTC et le tour est joué ! Et puis tiens ! faisons d’une pierre deux coups ! Pourquoi ne demandons pas aux habitants du plateau Est d’aller travailler en jogging ? voilà comment joindre l’utile à l’agréable. Vous allez me dire oui mais les transports en commun ? NON il faut arrêter un peu de rêver. L’augmentation du trafic routier lui est une réalité. Nous sommes en 2005 et avons besoin de mobilité et de temps.
B. MARCK habitant de Mesnil Esnard

Dominique Bied 09/10/2005 23:49

Contrairement à ce qui se dit, le contournement n'améliorera pas la qualité de l'air à Rouen et j'explique pourquoi, si nous pensons cela, nous nous exposons à de cruelles désillusions.
De nombreuses études effectuées depuis 20 ans aussi bien à l'INRETS qu'au laboratoire de recherche de l'école des ponts et chaussées montrent que toute augmentation de l'offre routière dans une économie ouverte induit une augmentation massive du trafic routier en volumes de véhicules. Ceci veut dire que le contournement augmentera le nombre de véhicules sur l'ensemble de l'agglomération, ce qui augmentera la pollution de l'air puisque le mouvement des masses d'air n'a pas de frontières.
De plus, si vous regardez les prévisions de flux sur les cartes du dossier de présentation page 58 et 59, vous voyez que sans contournement nous avons sur les quais rive droite, à l'horizon 2015, 40 000 véhicules. Avec contournement, il en reste tout de même 35 000 sans compter l'augmentation du trafic induit. Mr Lucas lui-même, un des responsables du maître d'ouvrage, disait qu'en général le trafic sur un contournement dépassait les prévisions. En fait, les voitures vont bien quelque part et le centre ville ne sera pas désengorgé.
De plus,le trafic poids lourds ne représente que 10% du trafic sur les quais rive droite. Là aussi, on grossit les avantages obtenus avec le contournement. Les mesures d'accompagnement seront par ailleurs très insuffisantes pour diminuer le trafic au centre-ville.
En sus, il ne faut pas attendre d'amélioration sensible du côté des moteurs car toute nouvelle technologie met une vingtaine d'années à pénétrer la totalité du parc automobile. La qualité de l'air ne pourra s'améliorer que si le trafic automobile diminue de façon importante.
En fait, il ne s'agit pas d'être pour ou contre le contournement, mais plutôt de rechercher des solutions organisationnelles pour diminuer le trafic automobile tout en satisfaisant les besoins de mobilité croissants. Je vous invite donc à lire ma contribution sur le site du débat public (www.debatpublic-contournementderouen.org) dans les rubrique les documents du débat (contributions de cap21)et cahiers d'acteurs. Vous pourrez y lire un vrai projet de développement durable basé sur un autre usage de la voiture, ainsi que l'explication de la démarche plan de déplacements entreprises. Ces deux projets permettent de diviser de façon importante le trafic en respectant les besoins de déplacement, en facilitant considérablementla mobilité. Ainsi, si on réussit ce changement de culture, on peut se poser la question de l'opportunité d'un tel ouvrage et de son coût élevé, alors que nous devons changer totalement notre manière de nous déplacer pour faire face aux grands défis environnementaux qui nous attendent.
L'inflation d'infrastructures routières relève d'une logique qui n'appartient pas à la modernité, malgré des arguments économiques, parfois juste ceux-là, que l'on peut comprendre. Mais ce n'est sûrement pas sur le terrain de la qualité de l'air, ni même sur celui des encombrements et de l'occupation d'espace public que nous serons gagnants avec le contournement.