Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

12 octobre 2005 3 12 /10 /octobre /2005 00:00

La question du logement en général, et celle du logement social en particulier, se pose avec beaucoup d'acuité depuis quelques années. Les élus locaux, et au premier chef, les maires le savent bien. La décision récente du Conseil Général de Seine Maritime de supprimer les subventions aux communes qui n'ont pas au moins 20% de logements sociaux est très critiquable. C'est le type même de mauvaise réponse à une bonne question. Je vois au moins deux raisons de rendre ce type de mesure inacceptable :

- Tout d'abord, je crois que la recherche de solutions pour améliorer la situation du logement fait l'objet d'efforts de tous les élus et il faut se garder de stigmatiser tel ou tel. Il faut surtout éviter de le faire de façon peu honnête. Derrière les chiffres, il y a des hommes et des femmes, des souffrances, des angoisses parfois des drames comme cet été à Paris. Alors, laisser croire que pour résoudre le problème "y'a ka" construire des logements sociaux pour atteindre un pourcentage uniforme n'est pas du tout à la hauteur du sujet. Le problème est bien plus complexe. Certes, construire pour améliorer le parc social et surtout pour tendre vers une meilleure mixité est indispensable. Mais cela ne peut résoudre toutes les questions posées par la problématique du logement social. Celles-ci sont liées au nombre de logements disponibles mais surtout à l'inadéquation entre l'offre et la demande (combien de logements vacants ?), à l'absence de parcours résidentiel, aux interactions entre les différents types de marché, au délais nécessairement très longs pour parvenir à la mixité, etc… Ces sujets méritent mieux que des mesures de pure communication. Et il faut bien le dire mieux que … de la démagogie ! Un sujet aussi sensible et complexe devrait faire l'objet d'une recherche de consensus constructif, pas de la mise en place d'un champ de bataille.

- La seconde raison qui me fait réagir est la place que semble au fil du temps vouloir prendre le Conseil général de Seine Maritime. Les Français dénoncent souvent la complexité, le coût et la lourdeur des différents niveaux administratifs de notre pays. Je pense d'ailleurs qu'ils n'ont pas tort ! N'oublions pas que tous ces niveaux ont le même financeur : le contribuable. Cette complexité peut être tolérée lorsque les collectivités savent coopérer pour la mise en œuvre de projets d'intérêt général. En revanche, la mise sous tutelle d'une collectivité par une autre ne peut être acceptée. Il s'agit d'une dérive dangereuse qui aboutirait à des blocages de toute sorte, à des dépenses inutiles et à des replis sur soi préjudiciables à tous. Or, le Conseil Général de Seine Maritime semble de plus en plus enclin à l'exercice de cette tutelle sur les villes et les agglomérations ( ce sont elles qui ont en charge le PLH ). La position adoptée par le Conseil Général sur le projet de Médiathèque de Rouen nous le faisait craindre. Cette décision le confirme. C'est bien sûr inacceptable.

Il serait souhaitable que le Conseil Général revienne à plus de raison et de modération. La finalité de donner à nos concitoyens la possibilité de mieux se loger est partagée. La volonté d'une meilleure mixité est partagée. Alors, partageons les solutions ! Par exemple, le Conseil Général pourrait proposer de se porter acquéreur de terrains dans les communes sous-dotées et y construire des logements sociaux par le biais de son OPAC. Je pense que les finances du Conseil Général permettent ce genre d'opération. Il serait alors beaucoup plus dans son rôle en qualité de "régulateur" plutôt que dans celui de censeur !

Un sondage récent de CSA montre que 76% des français ne font pas confiance aux hommes politiques car ils trouvent qu'ils agissent trop par électoralisme et intérêt personnel au détriment de la recherche de l'intérêt général. Je ne pense pas que cette décision ait pour but de stigmatiser les élus de cantons prochainement renouvelables. Mais, il faut se méfier de ce que certains électeurs pourraient interpréter ! Servir l'intérêt général, c'est aussi par nos comportements redonner confiance aux français dans la politique et dans ceux qui la font. Ce n'est pas prendre le risque de renforcer l'abstention ou les extrêmes. Encore, une bonne raison pour un retour à plus de discernement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

chouchou 24/10/2005 21:24

Bonsoir Edgar, je pense qu'il s'agit certainement d'un oubli de ta part, tout excusé, mais j'aurai souhaité que tu nous donnes plus d'explication au sjet de cette décision du Conseil Général, et qui te tient particulièrement à coeur. Je pense que c'est important d'avoir maintenant les motivations des uns et des autres pour que chacune et chacun se fasse une idée des différents procédés employés ici ou là, et que le libre arbitre de chacun puisse s'exprimer sur des sujets aussi importants.

chouchou 16/10/2005 13:35

Je me souviens avoir envoyé des posts de Munich, il y a quelques temps... c'était plutôt galère, j'avais un ticket avec un code, tu rentres ce code dans l'ordi et puis tu fais ce que tu veux, il y a juste un petit rappel pour te dire que ton temps est bientôt écoulé, c'est là en fait que le problème du calvier est terrible, tu veux dire plus vite que tu écris et c'est le dérapage total...... bref, je suis sur que jeudi sera une très belle journée.

Edgar 16/10/2005 09:51

je le ferai avec plaisir car ce sujet me tient a coeur et je pense qu il merite mieux que ce genre de decision. En revqnche peut-on attendre jeudi car je suis a l etranger. (grrrr le clavier qwerty)

chouchou 15/10/2005 16:51

Bonjour Edgar,
Je te prie de bien vouloir accepter mon invitation : celle de dialoguer avec quelques internautes sur mon site, en ouvrant un débat contradictoire sur un sujet sensible, qui te tient particulièrement à coeur : "La décision du Conseil Général prise in extrémis lors du dernier Conseil d'Aglo...
Tu es libre de refuser, mais personnellement, comme tu me fais l'honneur d'être cordial et respectueux de l'avis de "l'autre", cela me ferait plaisir que tu nous éclaire sur ce sujet, toi qui connait bien ces dossiers épineux,loin des idéologies partisanes...