Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 11:25

Chaque jour qui passe fait que l'on se rend compte un peu plus de l'amateurisme de la décision, annoncée à grand renfort de communication, du déménagement de la foire.

On se rend compte aussi qu'au delà de l'amateurisme, il y a eu refus de discuter, brutalité de la décision, et mensonges (une fois de plus).

Lorsqu'au dernier Conseil Municipal, j'ai proposé une motion (que j'estime raisonnable) pour que soient discutés les enjeux et les différentes hypothèses possibles, le Maire a tout fait pour que le débat n'ait pas lieu ( en repoussant la motion en fin de Conseil Municipal vers 2h du matin...) et a soutenu que de toute façon la discussion avait déjà eu lieu avec les forains et qu'il n'y avait pas de problème ... Triste conception de la concertation !

L'adjoint chargé de la foire avait choisi le mépris en me demandant si je souhaitais installer la foire rue du Gros Horloge (sic). Je constate à la lecture de la presse qu'il n'est plus aussi sûr de lui.

D'autres solutions sont possibles, je regrette que l'on refuse de les étudier.

 

Je republie ci-dessous la motion qui si elle n'a pas pas pu être discutée au Conseil Municipal pourra l'être par vous.

 


Motion au Conseil Municipal du 3 Octobre 2010

 

Lors de la crise déclenchée par l'annonce de la fermeture brutale des marchés, nous avions déjà déposé une motion pour vous mettre en garde sur votre méthode et sur vos intentions de remise en cause de nombreuses manifestations ou pratiques populaires qui font la vie quotidienne de Rouen et en particulier de son centre ville.

 

Quelques mois plus tard, vous récidivez en annonçant de façon brutale et péremptoire l'éloignement de la Foire Saint Romain du centre ville.

 

S'il est certainement légitime d'envisager une évolution de cette manifestation, et pourquoi pas une évolution de son implantation, pour mieux l'intégrer encore au tissu urbain du centre ville, une telle décision ne peut être prise de cette façon.

 

Les questions sont en effet nombreuses :

  • L'éloignement du centre ville et des transports en commun pénalisera indiscutablement les plus jeunes, public habituel de la foire. Quelles seront les mesures d'accès et de transport mises en place ?
  • Les retombées économiques pour les commerces proches des quais rive gauche ont souvent été soulignées. Ont-elles été mesurées et seront-elles prises en compte ?
  • Le môle Waddington est-il réellement capable d'accueillir la foire : Conditions de sécurité et d'évacuation, stabilité du sol, accès pour les grands manèges, … ?
  • Enfin, et surtout, n'y a –t-il pas mieux à faire du site choisi que de l'occuper 1 mois par an et de se condamner à le laisser le reste du temps en l'état de "no man's land". Ce site majeur de Rouen pourrait, en effet, être le lieu d'activités portuaires comme un môle d'échange fluvio-maritime ou bien urbaines autour du port de plaisance, du musée maritime et du chai à vin dans le cadre de l'aménagement d'un pôle de loisirs et de culture.

Face à cette décision hâtive, nous vous proposons d'adopter la motion suivante.

 

Le Conseil Municipal de Rouen, prenant acte de la nécessité d'une évolution de l'implantation de la Foire Saint Romain du fait de l'aménagement des quais Rive gauche :

  • réaffirme sa volonté de voir la Foire Saint Romain maintenue dans le centre ville de Rouen
  • demande qu'une concertation soit entreprise avec les différentes instances représentatives des forains, des commerçants, des étudiants et lycéens, des coneils de quartier et de toute personne concernée.
  • demande que des études techniques et urbaines soient menées pour étudier différentes implantations possibles, y compris dans le cadre du réaménagement des quais.
  • souhaite que des conditions de desserte permettant l'accessibilité à tous, et en particulier par les transports en commun, soient assurées
  • demande que soient données, à l'occasion de cette réflexion, des perspectives d'aménagement du môle Waddington.

Au vu de ces éléments, le Conseil Municipal demande que lui soient présentées les différentes solutions possibles dans le cadre d'une discussion argumentée et d'une vision d'ensemble.


Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article

commentaires

Garfy 19/11/2010 14:02



prendre le bus pour aller à la foire ! non !! je n'y passe que pour les chichis et je vais demander à mon boulanger d'en faire !!


consolons nous, nous allons avoir de belles décorations de Noel dans la ville - et peut être rive gauche aussi - jusqu'au jardin des plantes !!!


d'accord, vive le canoe !!!



Les forains s'énervent...! 18/11/2010 03:27



Les forains doivent accepter ce déménagement à condition que la ville et la CREA investissent suffisamment pour que le nouvel emplacement soit plus confortable (surface disponible, sécurité
matérielle et humaine, etc.) avec une ligne spéciale "TEOR" (T4) gratuite pendant la foire qui partirai du "Théatre des Arts" et finirai sur le site de Waddington (terminus) avec une
desserte au passage des "Docks76" (même principe que pendant l'armada)...!


A méditer : un commerçant proteste / profère des menaces de cette façon = je n'achète plus jamais chez lui...!



François de Rouen 11/11/2010 12:49



En lisant le commentaire de Sylvie, j'ai d'abord cru à une plaisanterie... Comment peut-on proférer de telles assertions? S'imagine-t-on notamment que des ingénieurs rouennais ne connaissent pas
la question de la résistance du sol à Waddington? Comment - à moins de demeurer Rouennais de l'hypercentre ville - confondre le musoir (à la portée de vagues en cas d'intempéries extrêmes) et
tout le reste de cette vaste surface bordant une partie du bassin Saint-Gervais? Je signale que le service du Lamanage, la SNSM, une "bateau école" et la capitainerie du port de plaisance s'y
sont installés en toute confiance... Quant au préfet, j'imagine qu'il appréciera d'être indirectement cité!


Une bonne partie du développement de Rouen se situe à l'Ouest, Edgar le sait bien; prenons garde à ne pas l'entraver en chevauchant des revendications corporatistes. L'opposition municipale à
d'autres dossiers à nourrir.



dirk 09/11/2010 16:43



En tant qu'habitant de la rive délaissée (la gauche, hein), j'y vois là encore (après le flop de la médiathèque) un appauvrissement de nos loisirs...pour peu que l'on transfert le centre
commercial st sever sur les quais ouest vu qu'aujourd'hui tous les projets sont destinés à cette unique zone géographique, et nous aurons là un
beau guetto !!


Mais faut pas être manichéen, la droite a sa part de responsabilité aussi au niveau national. Pour nous, tout se cumule. Pour ce quartier, dans lequel j'habite, le constat est simple :
Paupérisation des habitants, inexistence des investissements publics, quartier dortoir, saleté, délabrement, tristesse le tout sur fond d'alcoolisme et de chômage. La rue Lafayette fait vraiment
de la peine.
Quant à LA rue phare de la rive délaissée, à savoir la Rue St Sever : il ne se passe jamais rien, et dans le centre commercial il y a bien qq initiatives des commerçants mais ils sont bien
seuls.
Une ballade dans Rouen permet de se rendre compte qu'il y a deux types de rouennais : ceux de la rive droite et ceux de la rive gauche, et la différence s'accentue au fil des ans.
Je ne veux pas parler de "ghettoïsation" mais c'est pas loin. Moi je n'ai qu'une envie : finir de payer ma maison au plus vite et partir d'ici !! Pourtant, il y a 10 ans, j'étais plein d'espoir
et c'était un vrai choix de m'y installer. Quel échec des politiques des deux bords confondus, et après on s'étonne que les gens des quartiers populaires n'aillent plus aux urnes ! Consternant !



Pas d'inquiétudes...! 09/11/2010 06:06



- L'annonce directe de la part du maire actuel n'est pas un souci sur ce dossier ; cela ne change rien puisque l'endroit sera bien au bout des quais rive droite avec une desserte
temporaire (au départ) par transport en communs lors de l'évènement annuel !


- Pour l'aspect technique ("Le Moniteur" est très utile pour une première approche...!), les terrains seront adaptés. Ils n'ont pas à supporter le poids d'un building, ce ne sont que
des manèges, ce n'est pas une construction de 300000 tonnes et 500 mètres de haut ; il ne faut pas exagérer (s'inquiéter ?) non plus...!


- Pour les commerçants, avant la venue de la foire rive gauche ils vivaient (même si certains ont changés depuis), ils vivront (temporairement plus difficilement pour certains) après son
départ...!


- Enfin, la presse locale remplie ses colonnes avec du blabla (bienvenue à NEUNEULAND...) du type "people" (la grande tendance actuelle qui abaisse fortement le niveau mental
de certains humains...) donc elle est globalement inutile en tant qu'argumentaire pour ce cas précis comme pour de nombreux autres sujets en général...!


- Si une manifestion disparaît, rien n'empêche la création d'une autre plus moderne, plus innovante, plus intelligente et plus populaire sauf parfois les finances (arrêtons
les "24 heures motonautiques" qui polluent et vive le canoë-kayak !).