Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 10:50

Lors du Conseil Municipal de vendredi, nous avons présenté une motion pour obtenir des garanties pour l'organisation de l'Armada qui semble menaçée par le retard pri dans les décisions de la ville.

Cette motion a été rejetée par la majorité municipale après un discours plein de suffisance mais qui ne nous a pas convaincus.

 


Des garanties pour l'Armada

 

Motion présentée par le groupe UMP Réussir ensemble

 

La ville de Rouen, parmi toutes ses richesses, a su mettre en place au fil du temps de grandes manifestations populaires et gratuites comme par exemple les fêtes Jeanne d'Arc, les 24 heures motonautiques ou l'Armada…

Il est de la responsabilité des élus de protéger les éléments de notre patrimoine commun.

Ces manifestations en font partie. Elles contribuent à l'image de notre ville mais aussi, et peut-être surtout, au lien social qui unit bénévoles et habitants dans un même sentiment de fierté autour d'un projet commun.

Depuis 3 ans, plusieurs phénomènes inquiétants se sont produits.

Les fêtes Jeanne d'Arc perdent peu à peu de leur sens et de leur éclat.

Les 24 heures motonautiques ont été sacrifiés par les décisions (ou les non décisions …) de la majorité municipale. L'édition de cette année restera dans les mémoires comme un fiasco sans précédent.

 

C'est pour cela que nous voulons dès maintenant attirer l'attention de l'opinion publique et obtenir des garanties sur le sort de la prochaine Armada.

Cette manifestation qui a tant fait pour Rouen depuis 1989 semble à son tour menacée. Aucun engagement clair et précis n'est pris et il est fait état de remise en cause de son caractère populaire et gratuit.

Au-delà du manque de respect que cela témoigne vis à vis des bénévoles engagés depuis le début dans cette aventure, cela fait craindre pour l'Armada un scénario identique à celui des 24 heures motonautiques.

 

Considérant ce qui précède et souhaitant manifester son attachement très fort à l'Armada, le Conseil Municipal de Rouen :

 

- souhaite le maintien du caractère populaire et gratuit de cette grande manifestation organisée autour de la Seine.

 

- demande à Madame le Maire de prendre dès cette séance du Conseil Municipal des engagements précis et concrets pour l'organisation et le financement de la prochaine Armada.

 

- mandate Madame le Maire pour exiger les mêmes engagements de la part de la CREA, du Département et de la Région.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvie 26/08/2011 14:11



En juillet, je suis partie avec des amis à Saint-Pol-de-Léon, voir un festival. C'était formidable et sympathique. Un festival qui attire énormément de monde : des touristes venus de partout, de
notre région comme d'ailleurs. A Rouen, il y avait la manifestation de Rouen sur Mer, qui attirait le peu de visiteurs. Et dans le centre-ville combien étaient-ils les touristes à se balader ?
Pas beaucoup ! En Bretagne, les petites localités ont tiré leur épingle du jeu en attirant de nombreux festivaliers et d'estivants.


En aôut, re-belote. Je repartais toujours avec les mêmes amis, vers la Bretagne. Direction : le Morbihan pour retourner à Lorient... Mais j'avais mes pieds ensanglantés et on me les a bandés.
Cela a duré pendant trois jours et au retour sur Rouen, je les ai soignés avec des produits achetés à la pharmacie de Lorient. Souvenirs du festival sans doute....


A Rouen, bien avant d'aller à Lorient, je me suis baladée un dimanche dans les rues pour sonder l'opinion des visiteurs : ils s'ennuient. Pas d'animations, rien. La ville est endormie, triste et
peu appréciée.


Des gens venus pour voir quelques manifestations sur le XIème centenaire de la Normandie ont regretté que la ville n'ait rien fait pour commémorer cet anniversaire. Ils m'ont dit qu'ils avaient
l'habitude de venir à Rouen et qu'ils ne reviendraient plus l'an prochain. Je leur ai dit que la municipalité ne voulait rien faire pour cette année 2011 et que pour cette année normande, il n'y
aurait pas de cérémonies. C'est interdit.


Par contre, je convie tous les Rouennais à aller pendant un mois à Bihorel. Là, il y aura des animations sur l'époque des vikings à l'hippodrome des Trois-Pipes et en plus c'est gratuit...