Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 11:42

A l'occasion du débat d'orientation budgétaire, nous avons eu surtout droit à un discours purement politique de critique du gouvernement de la part du Maire. C'est son choix.

En ce qui concerne, le débat en lui-même, Madame Jeandet Mengual a commencé par signaler que le budget 2010 serait un "exercice d'équilibriste". Je crains que ce ne soit plutôt un exercice d'illusionniste …

Personne ne peut contester que le contexte est difficile. La crise économique n'est certainement pas terminée. Et la visibilité sur l'avenir n'est pas bonne.

Dans ce genre de périodes, il y a deux possibilités. On se replie sur soi, on attend et on confie son destin aux autres ou bien l'on essaie de prendre en main les choses et on change, on réforme.

C'est ce que veut faire le gouvernement en particulier en réformant la taxe professionnelle. Réduire les charges des entreprises c'est les préserver, maintenir de l'emploi et permettre de la croissance. Donc, la suppression de la taxe professionnelle est une bonne chose.

Elle entraîne deux autres débats :

- le financement des collectivités locales qu'il faut préserver et leur autonomie qu'il faut garantir.

- les contreparties demandées aux entreprises

 

En ce qui concerne les orientations présentées, il est à craindre qu'elles nous préparent à un "budget ventilateur"

Beaucoup de verbe, beaucoup de bonnes intentions mais pas de priorité perceptible. Tout est mélangé : le cinéma d'art et d'essai, les cours d'école, les désherbants pour les espaces verts….

On retient de l'exercice :

- qu'il n'y a pas de vision pour l'avenir !

- que le manque d'ambition devient la ligne de conduite ou …de fuite

Bref, il est clair qu'à ce rythme Rouen redeviendra dans quelques années la belle endormie qu'elle était avant d'avoir tenté de se redynamiser.

 

Et pour tout cela, les Rouennais devront payer 8% de plus dès 2010.

C'est à  dire, que d'ici 2014 ce sont environ 30 millions d'euros de pouvoir d'achat qui seront retirés aux rouennais.

La pression fiscale revient ainsi à Rouen au-dessus de ce qu'elle était en 2001. Même équipe, même recette… Je l'avais déjà signalé.

C'est une pression supplémentaire sur les Rouennais qui travaillent et sont directement confrontés à la crise. La crise ne doit pas être une excuse facile pour augmenter les impôts. Ce devrait être au contraire une exigence supplémentaire pour préserver le pouvoir d'achat de ceux qui contribuent à la production de richesse collective et qui sont susceptibles de maintenir l'activité.

Après deux ans, c'est le seul résultat d'une majorité sans projet plus préoccupée à démolir les projets en cours qu'à préparer l'avenir. Combien de points de fiscalité auront coûté les errements de la municipalité sur la Médiathèque ?

 

Nous nous sommes prononcés pour deux orientations simples :

- que le budget 2010 soit marqué par une ambition à la hauteur des enjeux de la période actuelle

- que le Maire respecte les engagements pris lors de sa campagne électorale, de ne pas augmenter les impôts.

 

Nous verrons si nous avons été entedus lors de la présentation du budget.
On peut toujours rêver…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre 15/12/2009 22:37


Monsieur,

Je rejoins dans l'ensemble votre avis s'agissant de la gestion actuelle au sein de la mairie de Rouen.

Concernant la taxe professionnelle. Admettez que la suppression n'est pas totale avant d'affirmer que la suppression de l'impôt est une bonne chose... Certaines entreprises y perdront.

Cordialement


dfkhd 02/12/2009 23:52


Vraiment extrêmement content de ne pas être inscrit sur les listes électorales n'aimant absolument pas les idéologies politiques de toutes sortes (idem pour les religions...) et les résultats
qu'elles engendrent.... Et pas anarchiste puisque n'adhère à aucune idéologie ou religion....!