Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 18:20

Lors du dernier conseil municipal, une délibération concernant la signalétique de quelques nouvelles bandes cyclables était présentée. Très bien.

 

J'ai fait quelques remarques à Mr Grima qui présentait la délibération. J'ai commencé par le remercier de mettre en place le plan d'action vélo de 2007, tout en regrettant le retard pris et la faiblesse de la somme consacrée à ce projet. Je lui ai, ensuite, demandé où en était la piste cyclable Est - Ouest, sur laquelle nous avions travaillé et qui devait se mettre en place dès réalisation du 6ème pont, et qu'est devenu le système de comptage de la circulation des vélos mis en place en 2007. En effet, parler de vélo en se basant sur des chiffres objectifs me parait préférable à des déclarations d'intention ou des affirmations un peu péremptoires.

Pour la piste Est -Ouest, je n'ai pas très bien compris la réponse mais ça parait compromis ... Pour le budget insuffisant, j'ai bien compris que Mr Grima était d'accord mais ...

Et pour le système de comptage, nous avons appris qu'il avait été interrompu par la municipalité. Dommage ça !! Donc plus de chiffres objectifs ... Mais Mr Grima m'a promis que ce dispositif serait remis en place et semble-t-il étendu. Tant mieux, mais ce qui est intéressant est la comparaison sur des chiffres comparables. Nous verrons bien.

 

Mais ce qui m'a le plus surpris dans la réponse obtenue est la négation de l'existence d'un plan d'action vélo avant l'arrivée de la majorité actuelle. Etonnante amnésie. Ce plan a pourtant été élaboré en concertation avec l'opposition municipale de l'époque, les associations de défense du vélo, des conseillers de quartier, les services de la ville, etc. Nous en avions même débattu en Conseil Municipal, ce qui avait permis à Mr Robert de nous critiquer car nous avions, selon lui, l'idée saugrenue de mettre en place des contresens cyclables !!!

 

Mr Grima n'a pas du être attentif à l'époque. Il ne doit pas non plus consulter souvent le site internet de la ville sur lequel le plan d'action décliné en 11 axes est toujours affiché ainsi que les premiers travaux de mise en oeuvre. C'est consultable ici http://www.rouen.fr/plan-velo et ici http://www.rouen.fr/pistes-cyclables . Je remarque d'ailleurs qu'il ne semble pas y avoir eu de mise à jour depuis. Dommage car l'information est importante sur ce sujet.

Etonnante amnésie, vraiment. J'espère que la réinvention de ce plan qui existait déjà n'a pas coûté trop de temps, d'énergie, mais aussi d'argent en temps passé par les services de la ville. J'espère aussi qu'il sera mis en place complétement et non de façon partielle en privilégiant les mesures les plus visibles.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean 20/04/2010 16:36



En réponse à "bicyclette"


Les vélos sont obligés de prendre les trottoirs s'ils ne veulent pas mourrir !! Rouen se targue d'avoir deux ou trois pistes cyclables et tout le monde devrait rouler à vélo, mais au lieuu de ça
ils continuent à prendre leur bagnole, ces pollueurs, etc, etc...


Désolé, mais avant d'inciter les gens à changer de mode de transport, on leur met a disposition tous les moyens utiles et necessaire notamment en matière de sécurité. Et là, moi qui vient au
boulot tous les jours en vélo, je peux vous dire qu'il faut être motivé. Entre les piétons qui traversent sans regarder, les TEOR ou Bus qui se la joue "rallye", les poids lourds qui défoncent
les routes sur leur passage et les automobilistes énervés, il y a peu de place pour les cycles, notamment rive gauche où toutes les pistes cyclables en site "non-propre" sont constamment
squattées par les voitures en stationnement



François de Rouen 16/04/2010 19:52



Rue Louis-Ricard, suite. Une enquête avait été sérieusement menée sur place par au moins deux agents, sur demande de la Ville, suite aux remarques des riverains. Quelques semaines plus tard, la
Ville avait, par courrier, promis une organisation du stationnement dans ce secteur, "avant la fin de l'année 2009". Et à ce jour, le néant. M. Grima s'intéresse plus aux 24 H motonautique qu'à
la qualité de vie des Rouennais si proches de "sa" mairie. Le travail des enquêteurs n'a pourtant pas été gratuit...



François de Rouen 14/04/2010 10:08



M. Grima n'a semble-t-il guère coutume d'écouter. Simple exemple: il y a plusieurs mois, il avait confié à des riverains de la rue Louis-Ricard que la municipalité étudiait un stationnement de
type "Arc en ciel" pour éviter les voitures ventouse dans le bas de cette rue; aujourd'hui, plus la moindre réponse à ces demandes réitérées, pas même le moindre message de politesse...


Mais il est vrai qu'il convient sans doute de cesser de considérer les Verts rouennais au pouvoir local comme des gentils garçons et filles adorablement démocrates. Ils tendent quotidiennement au
sectarisme et ne font qu'aller à la pêche aux voix. Gageons que les habitants de la rue Ricard englués dans les voitures ventouses auront des nouvelles du glacial Guillaume l'année des prochaines
municipales. Et espèrons qu'ils sauront se souvenir de l'attitude du Vert en question et des ses copains.



Bicyclette ! 14/04/2010 02:05



La Bicyclette doit avoir toute sa place tout en laissant à ceux qui le souhaitent comme moi le choix d'utiliser la voiture.


Il faut modifier le code de la route pour que les cyclistes respectent vraiment les règles de sécurités valables pour tous sur les routes (aujourd'hui, un cycliste est passé au rouge pendant
que je traversais et a en plus emprunté le trotoir devant moi manquant de peu de me bousculé au minimum...!).



Dominique Bied 11/04/2010 23:41



La politique vélo, bien qu'en progrès depuis 2008 dans l'agglo, reste très timide et surtout n'a pas d'ambition, ce qui nous donne aucune chance de faire passer l'usage du vélo de 2 à 10 puis 30%
comme cela se pratique en Allemagne et les pays du Nord de l'Europe. Toutes les municipalités sans exception ont failli dans la mise en oeuvre de leur programme vélo. On sent que ce n'est pas une
priorité alors que ça l'est dans les autres pays. Aux Pays-Bas, on en est à investir massivement dans certaines villes plusieurs dizaines dde millions d'euros pour faire des passerelles vélos
bordant des deux fois deux voies voitures. On en est donc à investir pour le confort du cycliste pour ne pas perdre l'usage de 30%.


Qu'on ne vienne pas me dire que la culture du néerlandais est différente de la nôtre. Chez eux, c'est la qualité de l'offre et des investissements qui a fabriqué les usages. Dans les années 70,
le vélo était en chute libre chez eux. Tant que nous ne prendrons pas les initiatives ambitieuses au niveau de l'élite, il n'y aura pas de progrès significatif.


Je ne vois toujours pas la mise en place de deux effets de leviers majeurs: l'instauration de la ville 30 et la massification des cyclobus dans tous les collèges. Il faut ajouter à cela la
massification des plans de déplacements pour les trajets domicile travail, les évènements exceptionnels et l'explosion nécessaire d'espaces de stationnement vélos (la mise en place de quelques
dizaines d'arceaux vélos ne compense pas les milliers de place voiture). Je vous invite à lire le dernier terra eco avec une interview de l'architecte qui s'est occupé des déplacements à Bogota
et Curitiba. 


La politique vélo n'existe pas à Rouen, nous sommes dans du epsilon qui s'ajoute à du epsilon, ce qui reste epsilon. L'association Sabine renvoie dos à dos l'ensemble de l'élite politique sur ce
sujet majeur pour le pouvoir d'achat des français. Rappelons qu'une deuxième voiture dans un ménage revient à 300 euros par mois et plusieurs centaines de milliers d'euros sur 40 ans. Cette somme
permettrait à des ménages modestes de se constituer un patrimoine et de préparer l'enrichissement de leurs descendance. Le vélo est un instrument majeur de réduction des inégalités de patrimoine.