Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 23:18

Inscrits 870 126
abstentions 425 081 48,85%
Votants 445 045 51,15%
Blancs ou nuls 15 094 1,73%
Exprimés 429 951 49,41%

Nicolas Bay (LFN) 56 671 (13,18%)
Alain Le Vern (LUG) 248 830 (57,87%)
M. Bruno Le Maire (LMAJ) 124 450 (28,95%)


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Régionales 2010
commenter cet article

commentaires

GU 23/03/2010 08:56


Pourquoi devrions nous travailler plus longtemps? Sachant que les études durent plus longtemps mais que l'espérance de vie (surtout dans notre région) stagne voire même régresse, moi je ne veux pas
passer ma vie à bosser. Pour moi la valeur famille est bien plus importante que la valeur travail. Quand pourrais je profiter de ma famille? A plus de 70 ans? non merci.
Savez vous que le COR (conseil d'orientation des retraites) a lui-même expliqué qu’un départ à 61,5 ans ne couvrirait qu’un tiers des besoins de financements
prévisibles en 2020??

En ce qui concerne l’Etat, les pensions civiles et militaires représentent 40 % des dépenses de personnels, soit 47 milliards. Rappelons que les exonérations de charges patronales quasiment sans
contrôle ni contrepartie sont d'une quarantaine de milliards, la loi TEPA de 2007 (bouclier fiscal,...) de 15 milliards, la baisse de la TVA dans la restauration de 3 milliards. Il suffirait donc
qu’une partie de l’argent public aille au service public pour que la question du financement des retraites des fonctionnaires soit réglée.
Le sous-emploi (soit le manque de cotisations des 4 millions de sans emploi) représente la moitié des besoins de financement des retraites. 373 000 emplois perdus dans l’économie en 2009, 100 000
postes de fonctionnaires supprimés en trois ans : voilà l’une des sources permanentes des déficits.
De plus, l'argument démographique ne tient pas. Le rapport du nombre des retraités à celui des actifs ne veut rien dire si l’on ne tient pas compte de la productivité. En effet, lorsque l’on dit
(rapport Charpin) qu’en 2040, 7 retraités seront à la charge de 10 salariés, on ne tient pas compte de la croissance de la productivité : si celle-ci se maintient, ces 7 retraités pèseront
comme…3,5 aujourd’hui (soit moins que les 4 retraités « supportés » par les actifs de nos jours !)
Et puis de grâce, lorsque vous dites que notre bon Président a été élu pour des réformes, ce n'est pas vrai, il a été élu pour résoudre le problème du pouvoir d'achat et beaucoup de gens en
souffrance en 2008 se sont laissés berner et on mis leur confiance dans ce candidat qui semblait bien actif et volontariste. Aujourd'hui le constat est amer et on pourrait même le trainer en
justice pour abus de confiance.


François de Rouen 22/03/2010 18:22


@GU. Je comprends autant que toi - que vous, ce qu'il se passe. Notamment qu'un électeur sur deux ne s'est pas déplacé, ce qui devrait conduire tout le monde à un peu d'humilité.
N. Sarkozy a été élu pour réformer, sur un programme annoncé aux Français. Ce programme est en cours, mais contrarié par la crise. L'un des problèmes est aussi que chacun sent que des réformes, de
grandes évolutions, sont nécessaires, mais "a peur" dès que ces évolutions commencent à le toucher. Nous voulons réformer les retraites, et il faudra travailler plus longtemps. Il faudra travailler
plus longtemps? Ah non, jamais de la vie, on ne change rien! De même, nous voulons des éoliennes, nous voulons des prisons, mais ailleurs, pas dans notre commune...
Donc, il faut gérer ces contradictions, et ne pas oublier les pauvres au profit des corporations défendues par des syndicats de tout ordre.
La quadrature du cercle. Alors, croyez-vous franchement que le retour à un esprit "81", "36" ou "50" va résoudre la crise?
J'ai fort bien compris, en particulier que le pire conservatisme est celui, conjugué, des deux femmes fortes de ces régionales. Quant à Sarko l'anglo saxon, c'est en partie faux. L'homme est un
pragmatique qui n'hésite pas à faire intervenir l'Etat quand cela a une chance d'être productif. Il l'a démontré et le démontrera encore. Enfin, notez que Sarko est le président le plus férocement
cible de l'acharnement médiatique de l'histoire. Et cela a débuté dès quinze jours après son élection, alors qu'aucune décision fondamentale n'avait encore été prise par lui! Vous qui fréquentez le
Net, vous devez lire ce qui s'écrit sur lui, jusqu'ici sur des sites locaux et régionaux; cela pue la mauvaise foi, voire la discrimination et même le racisme.


GU 22/03/2010 14:09


visiblement Frannçois t'as pas compris ce qui vient de se passer. Je t'explique. Des gens sans appartenance politique ont voté Sarko aux présidentielles en pensant que c'était le candidat de la
rupture, en pensant que c'était le président du pouvoir d'achat, le président qui allait améliorer la sécurité, etc, etc...
Et en dehors de la sécurité routière qui s'est amélioré, tout le reste s'est avéré catastrophique. Et en dépis d'une crise économique majeure, il continue de prendre les pays anglo saxon en exemple
à l'heure où même les Etats Unis se rendent compte qu'il faut plus de social !!! Il n'a rien compris et ses conseillers sont à la ramasse. Martine à de beaux jours devant elle et l'espoir de cette
belle unité à gauche n'est que revigorante face à la morosité du programme Fillon.


François de Rouen 22/03/2010 12:05


Bon, réveillez-vous! Sarko réagit, Fillon est là, et ce n'est pas parce que de jeunes-vieux chiraquiens et quelque autre villepiniste rejoignent le gouvernement que la France va s'effondrer. Quant
à l'UMP... Eh bien, si elle continue d'enfanter d'éternels ralentisseurs de mouvement et de réforme, il n'est pas interdit de s'en éloigner. Tant pis pour ceux qui ne pensent qu'à y faire leur
petite carrière. L'essentiel est de préparer la France à l'avenir, et le seul qui, jusqu'alors, essaie de le faire, c'est le président de la République actuel. Ni les has been Martine et Marine, ni
le "beau" Dominique. Ce revers électoral régional sérieux permettra un second souffle.


EVE D 22/03/2010 11:52


A droite, comme à gauche, les "mariages arrangés" ne vont pas tarder à
se déchirer.
La majorité présidentielle doit se remettre en cause, analyser le fort pourcentage
d'absentions , et surtout faire preuve d'humilité ....
La Normandie mérite des femmes et des hommes capables de faire "avancer"
la région, dans un souci de "bien être", tout en respectant notre belle
démocratie française.