Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 13:49

Mme Fourneyron avait promis, avant son élection, d'organiser des jeux olympiques à Rouen, un grand projet pour l'ile Lacroix, de faire un jardin à la place du Palais des Congrès, de ne pas augmenter les impôts, etc : Tous engagements non tenus !

La médiathèque est à l'abandon, le cinéma d'art et d'essai comme l'Opéra sont menacés.

Les grands projets comme Luciline et Aubette Martainville prennent du retard, tout comme le contournement de Rouen.

L'état de la voirie et la propreté ne s'améliorent pas. Le prix du stationnement a augmenté de 70%.

Rouen se dilue progressivement dans la CREA.

Les services municipaux sont en grande difficulté et, pour beaucoup, en crise.

Les impôts augmentent de 8% cette année. Ce seront 30 millions d'euros de pouvoir d'achat retirés aux Rouennais.

 

Seule, la communication municipale marche très fort !

 

  • Triste bilan d'une candidate qui n'a pas tenu ses engagements.
  • Triste bilan d'un Maire qui ne dit pas ce qu'elle fait et qui ne fait pas ce qu'elle dit.
  • Triste bilan pour une ville qui, après avoir tenté de s'engager dans la voie du dynamisme, retrouve peu à peu son rythme de "belle endormie".
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 19:37
Rouen-1241.JPGSalle comble cette après-midi pour la séance de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen. Au programme la lecture par Alain Bézu de textes écrits par Jean-Marc De Pas accompagnés par des morceaux joués au piano par Philippe Davenet. Cela a donné un très beau moment de poésie, de philosophie, de réflexion autour de la démarche de création : Un exercice de poïétique comme l'aimait Paul Valéry.

Impossible de résumer les textes et la pensée de Jean-Marc De Pas, ni de la rendre avec la qualité de l'atmosphère créée par Alain Bézu et Philippe Davenet. J'ai juste envie de vous faire partager quelques pensées et réflexions glanées au fil de cette séance.

Lorsque nous ressentons la nécessité de la trace comment pouvons nous y parvenir ? L'éternité a-t-elle un prix ? La trace n'est ce pas simplement le souvenir du pas d'un homme à un moment donné? Et finalement, n'y-a-t'il pas que le mouvement qui soit important...
Le mieux n'est-il pas d'effacer la trace et de se taire pour mieux écouter le silence vers lequel nous marchons ? Et tout de même faire un peu de bruit pour se rappeler que nous existons.
Doit-on pétrifier les rêves ou rêver d'une immobilité en mouvement ?
Le sculpteur est à la croisée de la matérialité de la pensée et de la spiritualité de la matière. Formidable pouvoir de passer de l'un à l'autre... mais pouvoir fait de doutes et de solitude.
La démarche créatrice est un chemin. Lorsque la mise en oeuvre commence, le chemin est commencé depuis longtemps. Mais le bout du chemin est l'origine d'un autre. La sculpture est mouvement. La forme est mouvement. La création est mouvement.
Et si ce mouvement c'était tout simplement la vie ?

A découvrir le Jardin des sculptures de Bois-Guilbert.
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Culture
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 23:15
Ce soir, première de la Cumparsita au théatre de l'Almendra.

cumparsita.jpg

Beaucoup de subtilité et de justesse des émotions et du jeu des acteurs dans cette création où sont mélés passions et quotidien, raison et déraisons, envies et hésitations. Tout cela sur fond de musique de tango.

Un pas en arrière, un pas sur le coté, un pas en avant,... Le couple (la vie ?) est un tango.

Je vous recommande vivement de ne pas manquer ce spectacle !


AU THÉÂTRE L’ALMENDRA

1 bis, rue Paul Baudouin - 76000 Rouen

LES 25, 26, 27, 28 FÉVRIER ET LES 5, 6, 7, 11, 13, 14 MARS

LES JEUDIS, VENDREDIS, SAMEDIS À 20H30

ET LES DIMANCHES À 16H30

Réservation conseillée

CONTACT : 06 10 69 42 30 • RÉSERVATION : 02 35 70 52 14

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Culture
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 09:56
Superbe soirée à Diochon hier soir !!!

Tous les ingrédients étaient réunis pour ce match de Coupe de France entre l'US Quevilly et Rennes :
- La venue massive du public du football de Rouen. Jamais la ferveur du public et son attachement au football ne se dément dès que l'affiche est intéressante. Je reste persuadé que Rouen et son Agglo méritent d'avoir un grand club.
- Une équipe de Quevilly, solide, sérieuse, consciente de son niveau. Bravo aux joueurs bien sûr (et en particulier au gardien Hicham Roufhir), à l'entraineur et au Président Michel Mallet qui mène depuis longtemps son club avec sagesse et détermination.
- Une équipe de Rennes, certainement en dessous de son niveau habituel, mais qui a joué le jeu et n'a pas eu recours à des artifices pour masquer son incapacité à déborder les Quevillais.

Deux heures de suspens, de communion entre des spectacteurs de toutes origines et de toutes conditions, de la joie, de l'émotion. Il y a peu d'autres circonstances qui permettent de vivre ce genre de moments de plaisir partagé. C'est la magie du football...

Bravo aux Quevillais et rendez-vous pour le prochain tour (ou les ... En plus on peut rêver :) ).
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Sport
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 16:38

Je vais participer ce soir de 19h à 20h à l'émission "Ça n'engage que vous" animé par Adrien Hervais sur la radio HDR.

Après quelques mois d'hibernation, l'émission de débats sur la politique et l'actualité revient.
Et, c'est une bonne nouvelle !


Pour écouter l'émission en direct, c'est ici
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 14:36

Deux milliards d’euros du Grand Emprunt seront destinés à favoriser le déploiement de l'offre numérique sur l'ensemble du territoire.

Lors de la présentation de ce plan, François Fillon a soutenu le projet d'une "offre sociale destinée aux foyers les plus modestes". Il a fixé l'objectif à 20 euros pour le triple-play.


Aujourd'hui, il existe, en effet, une véritable inégalité numérique. Ainsi, seuls 22 % des ménages vivant avec moins de 900 euros mensuels téléphonent via internet contre 62 % des ménages ayant des revenus supérieurs à 3.100 euros par mois.


Permettre aux plus modestes d'accéder à Internet à un tarif abordable et à haut débit est une exigence de l'égalité Républicaine mais aussi un outil de justice et de cohésion sociale.

Cette proposition me semble tout à fait pertinente.

Affaire à suivre…


Via RT Flash
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Blogs et internet
commenter cet article
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 00:00
La ville de Rouen a lancé le recrutement d'un "Technicien en pathologie des chaussées".
Terminologie amusante ... Après le Dr House, le street doctor...

Vu l'état actuel de maladie avancée des chaussées de Rouen (pas améliorées par le gel et la neige ), le "docteur" va avoir du boulot.

Voir le reportage de Paris Normandie ici
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 19:23

Lettre ouverte à Jean Prouin, Président du SPOR Basket,

 

Monsieur le Président,

 

Vous n'avez pu être présent au Conseil Municipal de Rouen dans lequel vous siègez au sein de la majorité municipale. Je le regrette car j'apprécie votre présence et j'aurais été particulièrement intéressé d'entendre votre réaction aux propos qui ont été tenus par des collègues de votre majorité.

Pour faire court, il a été dit que le sport professionnel ne devait pas être aidé et que la construction du Palais des Sports est une erreur à laquelle une partie de votre majorité s'oppose. Cette construction a même été qualifiée de "connerie" par une candidate de la liste écologiste.

Je serais particulièrement intéressé de connaître votre position sur le sujet et votre sentiment sur la cohérence de votre majorité.

Pour ma part j'ai toujours défendu ce projet et votre club et je suis déterminé à continuer à le faire. C'est d'ailleurs le point de vue que nous avons défendu au sein du Conseil Municipal dans un climat de malaise évident de la majorité municipale.

A vous lire

Très cordialement

 

Edgar Menguy
Repost 0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 18:37
Une délibération nous a été présentée aujourd'hui pour attribuer le nom de Simone de Beauvoir à ce qu'il reste de la Médiathèque. C'est à dire une petite bibliothèque de quartier. Pourquoi pas ?

Je n'ai pas voulu revenir sur ce grand gâchis. Voir ici et ici

En revanche, j'ai proposé qu'à l'occasion de ce baptême, l'on inscrive sur la façade une citation de Simone de Beauvoir qui illustre parfaitement l'histoire de ce bâtiment :

«Il est peu de vertus plus tristes que la résignation ; elle transforme en fantasmes et rêveries contingentes, des projets qui s'étaient d'abord constitués comme volonté et comme liberté.
»

C'est tiré de "Pour une morale de l'ambiguité"

... A méditer par la majorité municipale !!

Repost 0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 18:21

Madame le Maire, mes chers collègues,

 

Je voudrais tout d'abord faire deux remarques à Madame l'Adjointe aux finances :

 

- Elle devrait prendre garde vis à vis de sa communication dans la presse. Lire ce matin dans Paris Normandie, en gros titre, que "La ville est au bord du précipice" me semble inexact, exagéré et il faut bien le dire assez irresponsable. Quel image donne ce genre de propos excessifs de notre ville ? Cela donne-t-il envie à des investisseurs de venir s'installer à Rouen ? Message totalement contre-productif…

- Elle s'est référée dans sa présentation à la Région en la citant comme exemple. Parlons-en ! Certes la Région a un faible endettement mais tous les indicateurs montrent le peu de résultats de cette gestion : 27% de jeunes au chomage, une Région aux dernières places sur de nombreux sujets comme la création d'entreprises ou la recherche publique. Est ce que l'on veut faire à Rouen ??


A l'occasion du débat d'orientation budgétaire, nous avions eu surtout droit à un discours purement politique de critique du gouvernement de la part du Maire. Aujourd'hui, c'est plutôt l'autosatisfaction municipale qui domine.

En ce qui concerne les orientations présentées, j'avais prédit qu'elles nous préparaient à un "budget ventilateur". Pour une fois les promesses sont tenues….

Je me permets de vous rappeler ce que je vous disais lors du débat d'orientation budgétaire.

Beaucoup de verbe, beaucoup de bonnes intentions mais pas de priorité perceptible.

On retient de l'exercice :

- qu'il n'y a pas de vision pour l'avenir !

- que le manque d'ambition devient la ligne politique de la ville au profit du saupoudrage et du clientélisme Bref, il est clair qu'à ce rythme Rouen redeviendra dans quelques années la belle endormie qu'elle était avant d'avoir tenté de se redynamiser.

Et pour tout cela, les Rouennais devront payer 8% de plus dès cette année. C'est 30 millions d'euros de pouvoir d'achat qui seront retirés aux rouennais.

La pression fiscale revient ainsi à Rouen au-dessus de ce qu'elle était en 2001. Même équipe, même recette… Je l'avais déjà signalé.

C'est une pression supplémentaire sur les Rouennais qui travaillent et sont directement confrontés à la crise. La crise ne doit pas être une excuse facile pour augmenter les impôts. Ce devrait être au contraire une exigence supplémentaire pour préserver le pouvoir d'achat de ceux qui contribuent à la production de richesse collective et qui sont susceptibles de maintenir l'activité.

Je vous avais demandé, sans aucun espoir, de prendre en compte deux orientations simples :

- que le budget 2010 soit marqué par une ambition à la hauteur des enjeux de la période actuelle.

- que le Maire respecte les engagements pris lors de sa campagne électorale, de ne pas augmenter les impôts.

 

Ce budget mérité d'être discuté sous 3 angles : celui du contexte, celui des chiffres et celui des projets.

Sur le contexte

Si l'on revient au contexte de ce budget, je vous accorde qu'il est difficile. Et c'est pour cela qu'il doit être ambitieux et axé sur les premières préoccupations auxquelles nous avons à faire face.

Les répercussions de la crise à Rouen nous concernent tous.

Les inquiétudes pour les emplois, les commerces et les industries rouennaises, que j'avais évoqué lors des précédentes discussions budgétaires, se sont malheureusement concrétisées.

La situation de l’emploi dans notre ville n'est pas bonne. Le commerce souffre et les investisseurs ne semblent plus s'intéresser à Rouen.

 

Certes, une partie de cette situation est imputable au contexte international.

 

Mais pour sauvegarder nos emplois et en créer de nouveaux, pour conserver nos centres de décision, pour retenir nos jeunes qui aujourd’hui vont chercher du travail ailleurs, il faut une vraie politique économique. Il faut construire un environnement local favorable au développement ou au redémarrage économique.

 

Cela passe par une série de mesures comme l’accompagnement du développement des PME, la modération de la fiscalité et la modernisation de nos infrastructures, essentielles pour nos entreprises, petites ou grandes.

Une municipalité structure politique de proximité se doit de répondre en priorité à ces questions. Or on constate que vous ne mettez rien en avant sur ces sujets au nom de la ville ou dans des partenariats avec les autres collectivités. Je pense en particulier à la Région qui vous aide bien dans votre inaction.

 

Sur les chiffres

L'exercice de style est toujours rébarbatif et prête à toutes les interprétations en fonction de la présentation qui en est faite. Il serait d'ailleurs intéressant d'avoir un tableau récapitulatif de l'ensemble des informations et des ratios financiers tels que prévus dans le Code Général des Collectivités Territoriales (art R2313) sous la forme d'un tableau.

Vous me permettrez de donner moi aussi quelques chiffres qui éclairent la situation de notre ville :

  • Les dépenses réelles de fonctionnement de notre ville sont supérieures à la moyenne nationale des villes de la même taille : 1339 € contre 1137. Et ce malgré les efforts faits depuis plusieurs années
  • Les produits des impositions directes sont de 586 € par Rouennais contre 485 € pour les habitants des villes de même strate.
  • Il est surprenant de trouver un long paragraphe sur la restauration collective comme pour vous persuader que c'est vraiment très bien mais aucun détail sur les subventions aux associations qui se voient cette année affublée d'un énigmatique divers…. Il y a + de 5 % des dépenses qui ne méritent à vos yeux aucune explication. C'est assez surprenant et peu transparent.
  • Les charges de personnels  augmentent de 5 millions € en 2 ans
  • Les moyens des services municipaux augmentent eux de près de 7 millions d'euros en 2 ans

Pour ces 2 postes vous justifiez l'augmentation par la participation au festival Normandie Impressionniste avec beaucoup d'effort sur des notions de "périmétrie" pour nous persuader que l'augmentation n'est finalement pas très importante ….

  • En revanche, je remarque que la subvention au CCAS passe de 3,67 M en 2009 à 3,66M.

Beaucoup pour le Festival Normandie Impressionniste, ce qui est en soi une manifestation intéressante, et une stagnation pour le CCAS… Voilà un choix qui me paraît tout à fait étonnant pour une municipalité de gauche dans un contexte de souffrance sociale et de crise !!! C'est une bonne illustration de vos choix qui privilégient l'image, l'apparence, la communication.

 

En ce qui concerne l'investissement, je voudrais d'abord relever un chiffre. Celui des cessions d'actifs. Lors de l'audit financier de la ville, vous aviez évalué que la ville ne pourrait, sur la durée de votre mandat, pas envisager de céder plus de 1,5 millions d'euros d'actifs par an. Tous les chiffres de l'audit se sont basés sur cette hypothèse. Or que constatons-nous aujourd'hui ? Vous inscrivez pour 16 millions d'euros de cession correspondant au rachat de la Médiathèque par le Département !! C'est du grand art. Si j'ose dire.. car c'est aussi un risque pris par la Ville comme nous venons de l'entendre et finalement un grand gâchis pour les contribuables qui paieront en tant que Seino Marins ce qu'ils avaient déjà payés en tant que Rouennais pour un projet totalement dénaturé. En voyant de tels exemples, on ne peut que penser que la réforme des collectivités territoriales s'impose.

 

En matière d’investissement, nous ne pouvons que regretter à nouveau votre gestion plus qu’approximative des grands projets : Renoncements, retards, approximations, etc…

 

Sur les projets

Je serai plus bref alors que cela devrait être le cœur du Budget.

Mais vous nous avez fait un tel catalogue de superlatifs et projets tous azimuts à ne plus s'y retrouver que je renonce à tout commenter. On croirait un nouveau programme électoral.

On sent bien que ce catalogue essaie de concilier : le saupoudrage clientéliste, votre vision technocratique de la ville et surtout le maintien du fragile équilibre de votre majorité.

Je note juste dans ce programme que les grands projets municipaux du mandat seront lancés… :

- Le quartier Luciline

- Le parc naturel urbain de la Vallée des 2 rivières (avec à son sujet, un simple effet d'annonce puisque je l'avais signalé lors du PPI, le budget prévu est tout à fait insuffisant)

Pour ceux qui suivent un peu la vie de la municipalité depuis plusieurs années, c'est très fort.

J'ai également noté que le grand projet de l'Ile Lacroix, annoncé lors de votre programme électoral, rappelé l'an dernier lors du budget et à grand renfort d'articles de presse, évaluer à plusieurs millions d'euros ne se voit plus doter que d'un enveloppe de 100000 euros.

C'est là aussi vraiment l'exemple du manque de vision claire de vos choix budgétaires.

Je ne commenterais pas beaucoup plus les différents paragraphes décrivant le budget par pôles. Je voudrais juste vous dire le plaisir que j'ai eu à découvrir que vous alliez faire l'acquisition d'engins de propreté ambitieux. Enfin, quelque chose d'ambitieux dans ce budget !!

 

En conclusion

Je retiens un manque flagrant d'ambition et de priorités claires, des grands projets mal gérés et une augmentation importante de la fiscalité pesant sur les ménages.

 

Bien entendu, Madame le Maire, vous allez tenter de justifier ces mauvais résultats en arguant d’une baisse des dotations de l’Etat, de la crise, des erreurs de ceux qui vous ont précédés. On connaît la musique ou plutôt la rengaine.

Les Rouennais souffrent de la crise, en particulier en matière d'emploi et de développement économique. Cela devrait mettre la ville en situation de concentrer ses efforts sur l'emploi, sur le développement des petites et moyennes entreprises, le soutien du commerce, l'aide sociale et la défense du pouvoir d'achat.

Le budget qui nous est soumis, est loin de prendre la mesure de ces questions au profit de multiples petites mesures catégorielles.

Ce budget n'est pas en mesure de répondre aux exigences immédiates des Rouennais et de répondre à la préparation de leurs attentes futures.

La somme de nombreux petits projets ne fait pas un grand projet, mais elle coute cher. 8% d'impôts en plus, 5 millions d'euros en plus chaque année pour les Rouennais !!!


Dans ces conditions, les élus du groupe UMP Réussir Ensemble voteront contre le budget qui nous est présenté aujourd'hui.

 

Repost 0