Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 09:29

Ce matin, j'ai appris avec tristesse la mort de Steve Jobs et je regarde mon vieux MacIntosh, relique qui traine dans mon bureau depuis bien longtemps car je ne me suis jamais résolu à m'en séparer... Il faudra que j'essaye de le faire redémarrer.

 

techyou-steve-jobs-mort-332x250.jpg

 

Steve Jobs, était plus qu'un inventeur ou un chef d'entreprise. Il a su penser différemment, oser, faire. Il aura fait partager à notre génération la révolution numérique qui marquera pour longtemps la vie du monde.

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 22:29

Sollicités afiche-rojo-frances.jpgpar le comité de soutien de Rafah Nached, la psychanaliste syrienne dernièrement emprisonnée, pour que la Ville de Rouen affiche son soutien, le Maire  et l'ensemble des groupes politiques, ont décidé de se prononcer par la voie d'un communiqué commun.

 

 


Le Maire de Rouen et le Conseil municipal appellent à la
libération de Rafah Nached

 


Depuis le 10 septembre 2011, Madame Rafah Nached est enfermée
dans les prisons de son pays. Première femme psychanalyste à exercer
en Syrie, elle a fondé l’Ecole de Psychanalyse de Damas en
collaboration avec des psychanalystes français. Elle a été arrêtée à
l’aéroport de Damas alors qu’elle s’apprêtait à se rendre à Paris afin
d’assister à l’accouchement de sa fille. Rafah Nached venait
régulièrement à Paris pour s’entretenir avec des psychanalystes, et
suivre les dernières avancées en psychiatrie. Agée de 66 ans, sa santé
s’est récemment aggravée.
Son engagement professionnel n’était pas politique mais a toujours été
de nature scientifique et humanitaire. Elle est pourtant accusée par le
gouvernement syrien d'incitation au soulèvement, incitation au
renversement du gouvernement et non respect de l'ordre public.


Valérie Fourneyron, Députée Maire de Rouen, et l’ensemble des
groupes qui composent le Conseil municipal se joignent à son comité de
soutien pour exiger sa libération immédiate.


 

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 22:50

L'heure est au souvenir du 10 mai 1981.

Chacun tente de se souvenir de ce qu'il faisait ou de sa réaction d'alors.

Je garde de ce jour un souvenir très précis et très lourd à porter.


J'étais, à cette époque, interne en réanimation. Le 10 mai 1981 j'étais de garde au SAMU.

Peu de temps après l'annonce des résultats, nous avons été appelé pour un suicide.

A notre arrivée, nous avons trouvé un jeune homme d'une vngtaine d'années qui s'était tiré une balle dans la tête. Son corps était dans un garage sur les murs duquel étaient placardées des affiches de la campagne de VGE, dérisoires.

Je n'ai jamais su les raisons exactes de son geste mais chaque 10 mai, c'est à ce jeune homme que je pense.

 

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 01:00

Minuit et demi.

Je remonte la rue de la République. La foule est encore dense.

Un groupe traverse la rue au croisement avec la rue Alsace Lorraine. Un scooter descend la rue de la République à très vive allure et percute une jeune fille qui est projetée. Elle est blessée et il m'est très difficile de m'en occuper et de la protéger, avec l'aide d'un autre témoin, au milieu de la foule excitée et éméchée qui nous entoure. Autour de nous, il y a beaucoup de cris, de menaces, d'insultes, de gens qui titubent bouteille à la main.

Elle peut finalement être prise en charge par les sapeurs pompiers et je pense que ses blessures ne seront pas trop graves malgré la violence du choc.

Est-ce vraiment cela la fête ? Il m'a semblé que l'on était bien loin de la musique ... Plutôt une sorte de happening alcoolisé. Cela vaut-il la peine de risquer de perdre la vie ?

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 18:19
L'annonce du départ de Corinne Lepage du Modem m'a incité à aller relire ce que j'avais écrit après notre rencontre dans le cadre de l'Europe des blogueurs en mai 2009.

La rupture était largement prévisible !!

C'est ici : Corinne Lepage : Entre convictions et ambiguïtés
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 16:38

Je vais participer ce soir de 19h à 20h à l'émission "Ça n'engage que vous" animé par Adrien Hervais sur la radio HDR.

Après quelques mois d'hibernation, l'émission de débats sur la politique et l'actualité revient.
Et, c'est une bonne nouvelle !


Pour écouter l'émission en direct, c'est ici
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 22:19
J'ai participé ce soir à un café politique organisé par le Cercle de la Diversité Républicaine sur l'identité nationale.
J'y suis allé de façon très humble en pensant d'avance que personne n'avait à lui tout seul la réponse mais que la confrontation des idées, des réfléxions et des parcours donnait toute sa valeur à ce débat mené dans un cadre associatif ancré dans la diversité.

L'identité c'est à la fois ce qui nous rassemble et ce qui nous distingue. Si l'on ne voit que ce qui distingue, c'est un débat qui peut faire peur, c'est évident.

La nation est une communauté humaine qui a conscience d'être unie par une identité. Les termes sont donc redondants. La nation est donc avant tout un sentiment d'où une probable difficulté à en débattre. Car un sentiment n'est ni une opinion, ni un fait. C'est quelque chose de beaucoup plus subtil.

Il aurait sans doute été préférable de parler d'identité française ou de communauté française de destin...

Qu'est ce qui fait que nous choisissons de partager notre destin avec ceux et celles qui se réclament de la France ?

 

Faut-il avoir ce débat ?

Ma première réaction a été d'être réservé sur ce débat du fait du risque de son instrumentalisation.

Mais, je crois que c'est l'honneur d'une démocratie que de pouvoir avoir ce genre de débat de fond. Je crois que cela réponds à une certaine demande sociale de la part d'un société qui doute sur l'avenir et qui a besoin de repères. Je crois enfin qu'il ne faut pas laisser le débat uniquement aux mains de ceux qui le résument à un débat sur l'immigration.

 

Est ce le bon moment d'avoir ce débat ?

Oui car c'est un débat permanent. L'identité française, la nation ne sont pas des notions figées. La France s'est sans cesse enrichie des apports de l'immigration et de la diversité. Ce qui recrée à chaque fois une nouvelle identité. Par ailleurs la péridode de mutation que nous vivons fait plus que jamais se poser des questions sur les critères d'appartenance à la communauté française. La société doute et a peur de son avenir. Il est important de lui redonner des éléments de perspectives.

 

Peut-on répondre à la question ?

Non, pas de façon définitive. Mais c'est moins la réponse (qui n'est pas unique et catégorique) que l'échange des idées qui est important.

 

Traditionnellement, la nation c'est un peuple qui partage un territoire, des valeurs et des éléments culturels.

La notion de territoire est aujourd'hui troublée par la mondialisation et le formidable développement des outils d'information et de communication.

Les valeurs sont clairement définies par notre devise républicaine : liberté, égalité, fraternité à laquelle il faut ajouter la laicité. La liberté est de droit, l'égalité de devoir, la fraternité de cœur et la laicité de respect. Appartenir la communauté française c'est s'engager à faire vivre ces valeurs et à les respecter.

Je rejoins Luc Ferry pour dire que ces valeurs ont fondé un élément très important de l'identité française qui est le refus du communautarisme. Ce qui nous différencie des pays anglo-saxons par exemple. La doctrine française est de considéréer l'homme en faisant abstraction de toutes ses appartenances.

Les éléments culturels sont multiples et pleins de sens : La langue, l'histoire, la culture (au sens qui va de l'art à la cuisine en passant par la littérature, le cinéma, etc.). La langue est, de mon point de vue, un élément particulièrement important. et que nous devons défendre. Au cours du débat, un jeune sommelier est intervenu longuement pour nous dire l'importance de son métier dans la culture de la France. Un autre intervenant a souligné l'importance de la francophonie et de la nécessité pour la France de tendre la main aux autres nations. Et il a bien raison ! Affirmer son identité ce n'est pas se replier sur soi ou exclure les autres ! C'est simplement fixer le cadre du vivre ensemble pour mieux accueillir les autres.

 

Hugo répondait à la question "qu'est ce que la France ?" par la phrase suivante "Un passé qui éclaire l'avenir". A méditer....
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 07:58
C'est aujourd'hui le quarantième anniversaire des premiers pas de Neil Armstrong sur la lune.

Cela paraît tout proche. Et pourtant en parlant hier à l'hôpital avec les internes et les jeunes médecins de garde avec moi, je me suis rendu compte qu'aucun des présents n'était né ce 20 Juillet 1969. Aie !! Ça rajeunit pas ....

C'est pour cela qu'ils avaient l'air un peu incrédules lorsque je leur racontais que toute la famille était réunie chez nos grands parents pour suivre cette aventure sur leur poste de télévision. Car, c'était les seuls de la famille à avoir un téléviseur !

Nous étions fascinés par ces images venues de si loin, qui paraissaient si incroyables. Elles étaient aussi le symbole d'une époque. Celle où tout paraissait possible, où la croissance ne semblait jamais devoir s'arrêter, une époque où la technologie semblait pouvoir s'affranchir de toutes les contraintes.

Nous, les enfants, n'étions pourtant pas si étonnés de cet exploit. Nous avions tous lu les aventures de Tintin dans "On a marché sur la lune". C'était donc un peu du déjà vu pour nous. Mais je me souviens tout de même qu'avec mes cousins nous quittions de temps en temps le téléviseur pour aller regarder la lune par la fenêtre pour essayer de voir si l'on voyait quelque chose ; le LEM, les astronautes, et sans doute mesurer à l'oeil nu la distance ...

Quel est aujourd'hui le grand projet équivalent ? Les internautes ont-ils remplacé les astronautes ?
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 17:44

Grand soleil et beaucoup de monde, ce midi, pour la visite de Nicolas Sarkozy venu au Havre pour présenter la politique maritime de la France. Impossible pour moi de manquer ce rendez-vous entre deux passions : l'avenir de notre pays ( et de notre région) et la mer ...
Discours dense, construit, complet qu'il est bien difficile de résumer car tout était juste, pesé, réfléchi. C'est une vision ambitieuse, volontaire et intégrant tout ce que peut représenter la mer pour notre pays que nous a offert Nicolas Sarkozy.

Que la France se dote d'une véritable politique maritime ne peut surprendre ? La France est le pays qui a le deuxième domaine public maritime du monde après les Etats Unis. Notre politique maritime a donc des conséquences nationales et internationales.

Quelques points que j'ai retenus :

- La mer est au cœur du débat sur les ressources énergétiques. Débat majeur des années à venir. Eoliennes, utilisation des courants, des marées, de la biomasse, les ressources énergétiques renouvelables sont à portée de main pour la France. Elle doit investir dans ce domaine. Nicolas Sarkozy a plaidé à ce sujet pour la création d'une grande plate-forme technologique sur les énergies marines. Dans un lieu à déterminer, dans une région littorale, il s'agira de concentrer les moyens de recherche publics et privés, et de valoriser l'innovation au profit des entreprises françaises. Lieu à déterminer, dans une région littorale, recherche et développement ?? Et pourquoi pas à Rouen !!

- Les ports français représentent un extraordinaire débouché pour l'économie et l'industrie française. Il faut consacrer les moyens nécessaires à promouvoir nos grands ports qui sont autant de locomotives de l'économie de leurs régions et de notre pays. Ceci nécessite également réforme de l'organisation de nos ports, de leur gouvernance et amélioration de leur desserte terrestre.

- La volonté de mettre en oeuvre rapidement les travaux du "Grenelle de la Mer" et de ses 600 propositions réunies dans le "livre bleu". C'est à dire de nombreux engagements structurants pour la protection de la mer et du littoral et l'intégration de critères écologiques et sociaux aux nombreux domaines liés à la mer.

- La mer est aussi au cœur de la politique alimentaire de la France avec toute la question de la gestion de la pêche et des ressources marines. Nicolas Sarkozy a défendu l'idée d'une pêche responsable et de haute qualité dans notre pays. Il a rappelé qu'avant la fin de cette année, 300M€ auront été consacrés en deux ans au financement d'une pêche pour optimiser la gestion de la ressource halieutique, pour renforcer l'attractivité du secteur de la pêche et favoriser l'installation de jeunes marins, pour favoriser un développement économique durable de la pêche française, et renforcer la sécurité des pêcheurs. Cet effort financier au service d'une pêche durable est sans précédent. La pêche doit faire vivre dignement les hommes qui la pratiquent. Sur ce sujet de la pêche et de l'alimentation, le Président a demandé au Ministre de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche, Bruno LEMAIRE, présent au Havre ce midi, d'engager les prochaines négociations européennes sur la réforme de la politique commune de la pêche dans le respect des avis scientifiques rendus.

- La mer est au cœur de la préservation de la biodiversité. Là encore Nicolas Sarkozy a pris des engagements forts. La France protège aujourd'hui moins de 1% de son espace maritime. D'ici à 2012, Nicolas Sarkozy s'engage à ce que les aires marines protégées s'étendent jusqu'à représenter 10% de ce territoire. D'ici à 2020, ces aires marines protégées devront atteindre 20% des 11 millions de km² de mers placés sous la souveraineté de la France.

Création d'un corps de "Gardes Cotes" par mutualisation des multiples moyens existants, création d'une école supérieure des métiers de la mer pouvant former des "ingénieurs de la mer", soutien à nos deux grands chantiers navals, rien n'a été oublié. "Là où il y a une volonté, il y a un chemin" !! Indiscutablement, Nicolas Sarkozy a tracé la route, défini le cap pour la France, ce matin. Il l'a fait dans notre région. Nous avons une chance à ne pas laisser passer. J'espère que tous le comprendront et que toutes les forces locales s'uniront pour faire de ce grand dessein un formidable levier de développement pour notre région. Nous avons tous les atouts pour réussir et devenir une région exemplaire car elle aura compris avant les autres que ses frontières ne s'arrêtent pas à son littoral mais bien au-delà.

Nicolas Sarkozy a défini, ce matin, une nouvelle frontière pour notre pays. Son ambition et sa volonté étaient communicatives. Heureux d'avoir assisté à ce grand moment de la politique de notre pays et de notre région.


Un petit mot sur la desserte ferroviaire et la liaison rapide Paris-Rouen-Le Havre imaginée dans le cadre du lancement du projet du Grand Paris. Un sujet bien sûr capital pour notre région. Nicolas Sarkozy a redit clairement sa volonté de voir aboutir rapidement ce projet. Il faut s'en réjouir. Que notre région soit enfin correctement reliée avec Paris mais aussi les régions voisines et les pays d'Europe du Nord est essentiel. Comme je l'ai dit lors du dernier Conseil Municipal, il ne faut pas que Rouen soit oubliée dans ce projet. Il ne faudra pas que ce projet remette en cause l'avancement du projet de la nouvelle gare de la rive gauche. C'est pourquoi je me suis associé à la motion votée pour défendre cette idée. Mais j'ai bien précisé qu'il ne fallait pas fermer la porte de ce grand projet (et bien au contraire qu'il fallait l'accueillir avec plaisir) et qu'à mon avis ces 2 projets ne sont pas incompatibles mais complémentaires. Il faut que Rouen, ses élus montrent leur vision de l'avenir, leur ambition et leur volonté. Mais malheureusement ce ne sont pas des vertus largement partagées par notre majorité municipale...
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 21:58
Cette après-midi, j'étais, en tant que parent d'élève du Collège Barbey d'Aurevilly, à la remise des prix aux lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2009.

Pour le concours de 2009, le jury national avait proposé le thème suivant : Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi. Sujet difficile mais très symbolique pour les élèves des lycées et des collèges.

C'était l'occasion de réfléchir sur le processus et les circonstances qui ont contribué à faire des enfants et des adolescents les victimes du système concentrationnaire nazi. Le sort de ces enfants et adolescents devait être au coeur de l'étude et de la réflexion des candidats.

Ce genre de travail de mémoire me semble très important pour que nos enfants prennent conscience de la chance que nous avons de vivre dans un continent en paix depuis 50 ans et qu'il perçoivent en même temps combien les hommes peuvent devenir fous !

Mais, ce qui m'a le plus marqué est la rencontre des derniers témoins de cette époque avec les jeunes élèves primés venus de toute l'académie. Le tout dans un climat décontracté et chaleureux autour du Préfet de Région qui avait marqué par sa présence personnelle l'importance de la cérémonie.

Un beau moment de solidarité et de fraternité
entre les générations !!


Et bravo aux élèves de Barbey d'Aurevilly et ...à tous les autres lauréats.


Site de la Fondation de la résistance
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Actualité
commenter cet article