Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

18 mai 2005 3 18 /05 /mai /2005 00:00

Suivant ainsi l'exemple de l'altermondialiste italien Toni Negri, un certain nombre d'adhérents d'ATTAC se désolidarisent de la direction de l'association, qui appelle à voter Non à la Constitution. Comme le dirigeant vert Alain Lipietz, député européen, ils considèrent que le meilleur moyen de résister à l'hégémonie américaine, c'est de bâtir une Europe plus forte et plus démocratique, ce à quoi contribuera la ratification de la Constitution. et " qu’on ne négociera pas un meilleur traité, quand presque toute la gauche européenne hors de France est pour le Oui, quand presque tout le camp du Non, en Europe, est ultralibéral et souverainiste "

APPEL DES ALTERMONDIALISTES POUR LE OUI AU TCE .

C’est oui ou abdiquer face aux néoconservateurs américains
Toni Negri – Libération – 13 mai 2005

Nous altermondialistes, membres d’ATTAC ou sympathisants, appelons à voter OUI au Traité Constitutionnel Européen. Ce sont les principes fondateurs d’ATTAC qui nous poussent à suivre notre conscience plutôt que la direction nationale d’ATTAC. Rappelons ces principes énoncés dans la plate-forme du mouvement international ATTAC. Les 11 et 12 décembre 1998, ATTAC écrivait :

« Au nom d’une transformation du monde présentée comme une loi naturelle, les citoyens et leurs représentants se voient disputer le pouvoir de décider de leur destin. Un tel abaissement, une telle impuissance nourrissent la progression des partis antidémocratiques. Il est urgent d’enrayer ce processus en créant de nouveaux instruments de régulation et de contrôle au niveau national, européen et international. »

En entourant les traités actuels par la charte des droits fondamentaux, dont les droits sociaux, et par un progrès très important du contrôle démocratique de l’Union, c’est précisément ce que le traité constitutionnel fait. Rappelons d’abord que la partie III qui est tant décriée n’est que la reprise des traités qui sont actuellement appliqués. Qu’un rejet du TCE, loin de la remettre en cause, lui laisse le champ libre. Au contraire, adopter les parties I et II, ainsi que le titre I de la troisième partie, c’est permettre la régulation des lois du marchés par des droits fondamentaux reconnus à chaque citoyen européen, ainsi que par un contrôle démocratique de l’Union nettement amélioré :

- par une extension importante des pouvoirs du parlement, de la « codécision »,

- par une ouverture vers une démocratie participative qui n’a pas d’équivalent en droit français, le droit de pétition,

- par la mise en place du vote public au sein du conseil des ministres européens, qui permettra de mettre fin à l’hypocrisie des gouvernements notamment en France,

- par la reconnaissance et l’institutionnalisation du dialogue social.

Le Traité Constitutionnel Européen contient de nombreuses avancées qu’ATTAC a appelé de ses voeux, et avait inscrit dans sa contribution à la convention sur le futur de l’Europe (novembre 2002) : égalité entre femmes et hommes, lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, lutte contre toutes les formes de discriminations, un développement durable respectueux de l’environnement et des espèces végétales et animales, reconnaissance et défense de la représentation des minorités, possibilité de recours en cas de litige pour garantir la justice pour tous. On pourrait également citer le droits des enfants ou des familles, la protection de la santé de chacun et de la santé publique.

Ces avancées sont présentes dans la charte des droits fondamentaux, mais aussi dans les parties I et III (titre I) du TCE. Comme des personnalités morales ou physiques fondatrices d’ATTAC (Alternatives Economiques, Charlie Hebdo, Philippe Val …), nous appelons à voter oui le 29 mai prochain.

Comme le dit Toni Negri, un des principaux inspirateur des manifestations du contre G8 à Gênes, « seule la poursuite de la construction européenne peut permettre de bâtir des alternatives globales ».

Car décidément, la fidélité aux principes fondateurs d’ATTAC, c’est le vote OUI

Premiers signataires : Antoine Ancelet, adhérent d’ATTAC Rhône depuis 1999 - Arthur André, adhérent d'ATTAC Rhône - Benjamin Hubert, adhérent d'ATTAC Paris - Alain Jund, adhérent d'ATTAC Strasbourg depuis 1999 - Alain Lipietz, adhérent d'ATTAC Paris, député européen - Olivier Longeon, adhérent d’ATTAC Loire - Marie Odile Novelli, adhérente d'ATTAC, conseillère régionale Rhône Alpes (V.P.) - Michel Perez, adhérent d'ATTAC Rhône - Christiane Schwartz, adhérente d'ATTAC Rhône

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2005 2 17 /05 /mai /2005 00:00

Notre responsabilité lors du vote du 29 mai sera importante. Car ce vote, c'est un vote pour nous. Mais c'est aussi un vote par procuration.

- Procuration pour les jeunes, pour l'avenir de nos enfants. La question est de savoir quel monde nous voulons leur laisser. Nous avons eu la chance de vivre en paix et dans la prospérité (même si celle-ci devrait être souvent mieux partagée). Nous avons l'obligation de leur laisser les outils pour qu'ils vivent en paix et qu'ils continuent à bénéficier du formidable potentiel d'un continent rassemblé. Seule une Europe forte et organisée peut leur donner cette garantie.

- Procuration pour les habitants des pays récemment sortis du joug communiste, pour les habitants des pays qui entourent l'Europe sans bénéficier de nos protections et de nos garanties, pour les habitants des grands pays émergents dans lesquels la prospérrité économique n'est pas synonyme de droits de l'homme ou de bonheur des peuples. Pour ceux-là, afficher l'unité de l'Europe et affirmer tous ensemble notre volonté de protéger la liberté et les droits fondamentaux aura un sens majeur.

La révolution pacifique qui est en marche, c'est celle du rêve Européen. Ce rêve ne le brisons pas. Faisons le vivre et rendons-le si grand que personne ne le perde plus de vue en le poursuivant. Comme dans toutes les grands moments de l'histoire de l'Europe, la France est investie d'une grande responsabilité. Assumons-là en pensant à nos enfants et à tous ceux qui n'ont peut être pas eu autant de chance que nous.

Que l'extrême droite ne fasse pas cette analyse n'est pas surprenant. C'est malheureusement dans le droit fil de sa pensée et de ses erreurs. Que d'autres ne le fassent pas par pur calcul au nom de leur ambition personnelle, je le condamne. Mais je pense que l'ensemble de ceux qui se sont jusqu'à présent engagés dans des combats de droite comme de gauche au nom de la générosité devraient la partager. Et si tous se donnent la main, je suis persuadé que cela fait une majorité pour le OUI !

Partager cet article
Repost0
16 mai 2005 1 16 /05 /mai /2005 00:00

Je rentre de la Halle aux Toiles de Rouen.

Rouen a connu ce soir un moment important de la campagne du référendum sur le traité constitutionnel. Nicolas Sarkozy et François Bayrou y ont tenu un meeting commun devant plus de 2000 personnes dans une atmosphère enthousiaste. Rouen a ainsi réaffirmé son attachement à l’Europe et son engagement dans sa construction, si chère à Jean Lecanuet. Notre ville a également été le lieu de rassemblement entre UMP et UDF. C'est-à-dire, le lieu de l’union entre ceux qui partagent les mêmes valeurs. Même si, ils les expriment différemment. Une grande satisfaction pour moi.

Quels sont les mots clés du OUI que nous ont transmis Nicolas Sarkozy et François Bayrou ?

-La confiance : en l’avenir, en la France, en notre capacité à continuer à jouer notre rôle de leader de la construction d’un monde nouveau. La peur et le repli sur soi ne sont jamais de bons conseillers.

-L’ouverture : aux autres pays qui partagent notre destin que ce soit de longue date ou de façon plus récente. L’Europe se doit de tendre la main à ceux d’entre nous qui pendant des années ont vécu sous l’oppression communiste. Ouverture également vers l’ensemble des militants du OUI, quelque soit leur couleur politique. Le débat n’est pas un débat franco-français, c’est un débat pour l’avenir de l’Europe.

-L’humilité : humilité des « élites » par rapport au peuple, message fort de cette campagne mais aussi humilité de la France par rapport à des pays plus petits ou ayant accédé plus récemment à la liberté et à la démocratie.

-La liberté : valeur qui pour nous est évidente mais qui doit sans cesse être protégée et surtout affirmée aux yeux du monde entier comme le modèle de la nouvelle gouvernance des états et des peuples.

-La paix : car l’Europe s’est construite sur les ruines des guerres du XXème siècle, qu’elle nous a permis de vivre en paix plus longtemps que jamais en Europe et qu’elle nous permettra de faire face avec force aux risques qui nous menacent dans un siècle où les incertitudes et les dangers sont multiples.

-La solidarité : L’Europe c’est l’emploi. Car là aussi la tentation du repli sur soi, c’est l’assurance de rester au bord du chemin et de laisser filer devant nous ceux qui sauront faire l’effort nécessaire pour prendre leur destin en main.

Ces messages simples, il nous faut les porter dans nos familles, auprès de nos amis ou de nos collègues de travail. Le moment que nous vivons est historique. Nous n’avons pas le droit de manquer ce rendez-vous.

Bravo à Nicolas Sarkozy et à François Bayrou ! Tous au travail pour faire triompher le seul vote porteur d’avenir pour la France et pour les 450 millions d’Européens : LE OUI.

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2005 6 14 /05 /mai /2005 00:00

Je met ici en ligne le texte commun de trois associations françaises CONVICTIONS, CLUB TEMOIN et CONFRONTATIONS EUROPE qui lancent une pétition citoyenne.

 

« Partisans résolus du OUI à la Constitution Européenne, trois associations françaises CONVICTIONS, CLUB TEMOIN et CONFRONTATIONS EUROPE lancent une pétition citoyenne.

Cette initiative s’appuie sur une des avancées démocratiques importantes inscrites dans le traité constitutionnel (art I-47). Cette disposition prévoit un droit d’intervention directe auprès de la Commission Européenne, dès lors qu’au moins un million de citoyens en manifeste la demande.

La Constitution soumise aujourd’hui au référendum prévoit que tant les missions que l’accès aux services publics, « services d’intérêt économique » puissent être garantis par une législation au niveau européen (art II-96 et art  III-122 notamment).

La démarche de CONVICTIONS, du Club TEMOIN et de CONFRONTATIONS EUROPE a pour ambition de mobiliser citoyens et relais sociaux dans toute la Communauté Européenne et vise à réunir des millions de signatures d’ici à la ratification définitive de la Constitution en 2006 afin de rendre concrète l’opportunité offerte par la constitution, de créer une loi européenne sur les services publics.

Les services publics, « services d’intérêt économique général » sont clairement l’un de ces domaines où la loi européenne ainsi sollicitée par des millions de citoyens constituera un véritable apport dans la construction de l’Europe. Elle sera applicable dans les 25 pays de la Communauté et permettra pour la 1ère fois une définition commune des droits fondamentaux et des obligations particulières aux services d’intérêt économique général. »

La pétition est disponible sur le site pétition-europe. N'hésitez pas à aller consulter le texte et à signer pour ces avancées majeures reconnues par le traité constitutionnel !

Partager cet article
Repost0
13 mai 2005 5 13 /05 /mai /2005 00:00
A Rouen les jeunes se mobilisent pour le oui. Les Jeunes Européens organisent plusieurs manifestations les jours prochains.

- lundi 16 mai 2005 : réunion publique commune entre M. SARKOZY et M. BAYROU à la Halle aux Toiles à Rouen à partir de 20h.

- mercredi 18 mai 2005 : Référendum de rue organisé par les Jeunes Européens-Rouen place de la Gare de 11h à 14h.

- jeudi 19 mai 2005 : Journée d'action militante sur le campus de Rouen avec l'aide d'Elsa-Rouen à la Faculté de Droit et de Médecine. Les Jeunes Européens-France et la Confédération Etudiante se rendront sur le campus de Mont Saint Aignan et sur le campus   du  Madrillet à Saint Etienne du Rouvray.

- jeudi 19 mai 2005 : Café Européen organisé par les Jeunes Européens-Rouen à l'Underground (rue des Champs Maillets, perpendiculaire aux rues Jean Lecanuet et Saint Patrice) de 19h à 21h sur le thème dénoncer les mensonges et autres contre-vérités propagées sur le Traité Constitutionnel

- vendredi 27 mai 2005 : Café Européen organisé par les Jeunes Européens-Rouen à la Brasserie PAUL (Place de la Cathédrale) de 19h à 21h sur le thème Pour la France, appartenir à l'Union, atout ou handicap ?

Soyons le plus nombreux possible à toutes ces réunions !
Partager cet article
Repost0
12 mai 2005 4 12 /05 /mai /2005 00:00

Le gaullisme, c'est la recherche d'un rassemblement autour d'un certain nombre de valeurs, parmi lesquelles :
- l'affirmation de l'importance du couple liberté/responsabilité
- la souveraineté populaire et sa prédominance sur l'administration (sans à priori péjoratif pour celle-ci) 
- la grandeur de la France

Si l'on examine de façon objective le projet de traité constitutionnel :
- il affirme et protége les droits de chacun d'exercer sa liberté et sa responsabilité
- il marque le point de départ d'une Europe plus politique et démocratique
- il renforce la place de la France au sein d'une Europe plus puissante et en mesure de faire face aux États-Unis et aux puissances émergentes.

Alors, la question se pose :"peut-on être gaulliste et voter non ?"
Je pense que chaque citoyen qui, au delà des engagement partisans, partage comme moi les valeurs essentielles de ce courant de pensée doit s'interroger de cette façon. Pour moi la réponse est claire. Cette fois-ci, voter "gaulliste", c'est voter oui !

Partager cet article
Repost0
9 mai 2005 1 09 /05 /mai /2005 00:00

Logo Mouvement Européen France

Pour dire OUI à la Constitution Européenne une grande marche partira du Boulevard de l'Europe à Rouen, station de métro Europe, pour rejoindre la cathédrale de Rouen.

Le Samedi 21 Mai

départ à 15 heures

Venez nous rejoindre pour dire OUI

OUI à la Constitution !

Oui à l'Europe !

Les drapeaux nationaux, emblèmes Européens et instruments de musique seront les bienvenus.

A diffuser le plus largement possible.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2005 5 06 /05 /mai /2005 00:00
Un débat contradictoire oui / non entre Pierre Albertini, député maire de Rouen et Nicolas Dupont-Aignan sur la constitution européenne est organisé par l'association Debout la République, le 12 mai salle Saint-Croix-des-Pelletiers à 20h. Entrée libre.
Partager cet article
Repost0
6 mai 2005 5 06 /05 /mai /2005 00:00

Malgré les mises au point déjà faites sur ce sujet et malgré l’avis du Conseil constitutionnel, j’entend encore souvent revenir un argument chez les opposants à la Constitution : La Constitution détruirait la laïcité ! Les détracteurs de la Constitution font référence à l’article II-70. « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé... ». Dans cet article, c’est l’ « expression publique » qui est mise en cause. Pour certains, nous serions condamnés, par exemple, à revenir en arrière sur la loi sur le voile !

Il faut rappeler ici que la charte reprend la Convention de 1950, y compris les limites que la loi peut apporter à l’exercice public de cette liberté. D’ailleurs, il suffit de lire l’article 112 du projet de Constitution pour le savoir. Par ailleurs, le texte du projet de Constitution ne fait que répéter l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et que des dispositions analogues existaient dans la Convention sur les droits de l’enfant.

En revanche, la charte va plus loin que la convention fondatrice du Conseil de l’Europe, car elle consacre le droit à l’objection de conscience. Enfin, faut-il rappeler que la jurisprudence de la Cour Européenne de Strasbourg a toujours replacé les cas qui lui étaient présentés à ce sujet dans le cadre et en harmonie avec la tradition constitutionnelle du pays concerné ?

Vraie fausse inquiétude ou manipulation ? …. Ou plutôt inquiétude légitime manipulée par les tenants du Non. Peu importe. La vérité est que la laïcité, à laquelle notre pays est attaché, est respectée. On peut même parier que, grâce à la Constitution, cette notion s’étendra à d’autres pays.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2005 4 05 /05 /mai /2005 00:00

Le gouvernement français a mis en place un numéro de téléphone spécial pour renseigner le public sur les subtilités de la Constitution.

Les électeurs intéressés peuvent désormais composer le 0 810 20 05 25 (0,034 e la minute). Sur demande, un conseiller peut envoyer une version résumée en 28 pages (au lieu de 365) de la Constitution et donner des informations sur divers points tels que la défense des services publics à la française ou la souveraineté de chaque Etat.

Et si jamais il n'a pas la réponse, il prendra le temps de s'informer avant de vous rappeler.

britney spear

britney spear

britney spear

britney spear

britney spear

Partager cet article
Repost0