Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

2 avril 2005 6 02 /04 /avril /2005 00:00

Ce qui sera en jeu dans le prochain référendum est d'approuver une constitution. C'est à dire les règles du jeu du "vivre ensemble européen". C'est un compromis, chacun peut donc s'y retrouver ou le critiquer. Ce qui, en revanche, n'est pas honnête,  c'est d'affirmer de façon péremptoire que cette constitution serait libérale et anti-sociale. La preuve de la fragilité d'une telle appréciation vient de la comparaison des arguments des tenants du "Non" en France et en Angleterre.

Les partisans du "Non" britanniques justifient leur hostilité à la Constitution européenne pour des raisons totalement opposées à celles du camp du "Non" en France. L'Europe est, selon eux, trop sociale et pas assez libérale !

Le débat français est donc l'exact contraire du britannique. Ceci montre que l'on peut faire deux lectures différentes d'un même document :là où certains anglais voient dans la Constitution trop de contraintes sociales et les Français hostiles à la constitution jugent qu'elle est trop libérale !

Cependant, une chose est sûre. L'hebdomadaire The Economist relève que Français et Britanniques ont au moins un point commun: ils se font des illusions s'ils pensent qu'ils pourront renégocier la Constitution à leur profit après l'avoir rejetée.
Partager cet article
Repost0
29 mars 2005 2 29 /03 /mars /2005 00:00

Au moment où tout le monde demande à être informé sur le projet de traité de constitution Européenne, voici quelques liens intéressants.

Le traité : www.consilium.eu.int

Un site d'information sur la constitution : www.constitution-europeenne.fr

Le site du ministère des affaires étrangères : www.diplomatie.gouv.fr

Le site du ministère des affaires européennes : www.europe.gouv.fr

Le site de "sources d'Europe" : www.info-europe.fr

Le site portail de l'Union Européenne : www.europa.eu.int

Bonne lecture ...et à envoyer à tous vos amis

Partager cet article
Repost0
23 mars 2005 3 23 /03 /mars /2005 00:00

Je sors d'un diner au cours duquel le débat sur le référendum a été intense. J'en tire deux conclusions.

La première est que le sujet est en train de prendre de l'intêret et que chacun cherche à se positionner. Il y a encore certainement beaucoup de chemin à faire. Mais on peut tout de même envisager une participation importante au scrutin du 29 mai.

La seconde est plus importante. Je m'aperçois que beaucoup de partisans du non, le sont par ...application du principe de précaution. Nulle conviction dans leurs propos. Mais tout simplement l'impression que l'on ne peut faire confiance à des hommes politiques qui leur disent de voter Oui sans expliquer pourquoi ! L'avantage du Non, c'est la défiance affichée de la population à sa classe politique.

La victoire du Oui  ne peut se passer d'une pédagogie sur les enjeux et les atouts de cette constitution. Nous devons nous en donner les moyens et expliquer le contenu du texte sans relâche pendant les semaines à venir. Dire pourquoi voter Oui est important pour nous et nos enfants. Bref affirmer notre vision de l'avenir ! N'est ce pas la tâche des hommes politiques ?

Il faut faire triompher le Oui de conviction sur le Non de précaution !

Partager cet article
Repost0
21 mars 2005 1 21 /03 /mars /2005 00:00

Le hasard (?) de la mise en page du Monde du 18 mars fait se cotoyer une tribune sur le projet Google Print et une autre sur le référendum sur la constitution européenne. C'est un rapprochement intéressant !

Google a annoncé son grand projet : numériser à l'horizon 2015 plusieurs millions de livres conservés dans des bibliothèques anglo-saxonnes pour un coût de 200 millions de dollars. L'objectif est de rendre accessible, gratuitement, sur internet 15 milliards de pages. Il faut reconnaitre que ce grand projet est un évènement majeur.

Renaud Donnedieu de Vabres a raison de le relativiser et de souligner que cette numérisation de masse ne peut se suffir à elle-même. Elle ne peut en effet se passer d'un travail de recherche, de hiérarchisation et de médiation. Mais si ce projet suscite des interrogations en France, c'est surtout qu'il fait planer sur nous la menace d'une domination culturelle anglo-saxonne. Il est évident que Google n'est certainement pas complétement désinteressé et que les Etats-Unis voient là un bon moyen d'exporter leur culture.

Alors, plutôt que de nous plaindre ou d'imaginer des stratégies de défense, ne devrions nous pas lancer nous aussi un grand projet Européen de bibliothèque virtuelle ? Notre richesse patrimoniale et notre compétence n'ont rien à craindre de la comparaison. Il nous faut simplement faire acte de volonté commune et accepter de prendre en main notre destin.

Un beau projet pour l'Europe ! Une raison de plus de ne pas la remettre en cause.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2005 7 20 /03 /mars /2005 00:00

J’entendais ce matin un élu partisan du non à la constitution exprimer son point de vue. Cela ne manquait pas d’hypocrisie ! C’est pire que le mensonge. Les tenants du non n’hésitent malheureusement pas à l’utiliser sans vergogne pariant sur la méconnaissance du texte par de nombreux français et sur leurs craintes vis-à-vis d’un monde qui évolue de plus en plus vite.

 

Un exemple : La Constitution graverait dans le marbre une union ultra-libérale. C’est le contraire ! Depuis 1957, la réalisation du marché unique a été l’objet principal de l’Union Européenne. Avec la Constitution, l’Union devient une Europe politique, fondée sur des valeurs, valeurs de civilisation, et sur des objectifs politiques énumérés dans la Constitution. Le marché et la monnaie, l’euro, seront des instruments au service de ces valeurs et non des finalités !

 

Utiliser l’hypocrisie dans un débat aussi important est irresponsable pour l’avenir de la France et de l’Europe mais aussi tout simplement pour la crédibilité du discours politique. Que l’on ne vienne pas ensuite se plaindre de l’abstention ou de la méfiance des français pour leurs représentants !

 

A propos du prochain référendum, je vous recommande le site de Francis Fontaine : "OUI à l'Europe" qui plaide pour la participation active de la France à la construction d'une Europe "forte, libre et solidaire". Ce site référence plus de 10000 articles internationaux sur l'Europe et la mondialisation. Très utile pour bien comprendre les enjeux et ne pas laisser triompher l'hypocrisie et les contre-vérités.
www.ouialeurope.net

Partager cet article
Repost0