Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 12:39
Pendant cette campagne, l'expérience du blog de Paris-Normandie rassemblant nos regards croisés nous a permis de rencontrer plusieurs candidats importants de notre région. Intéressant de voir où ils en sont au lendemain du vote ?

Jean Paul Gauzes est élu
J'en suis très heureux.
Jean Paul Gauzes a été au cours de son mandat précédent un député européen exemplaire. C'est un homme de valeurs et quelqu'un de très chaleureux. C'est justice qu'il soit réélu.

Corinne Lepage est élue
De justesse ! Elle subit de plein fouet les turbulences de fin de campagne créées par François Bayrou. Comme je l'avais écrit après l'avoir rencontrée, je crois qu'elle devra se poser la question de son alliance avec le Modem si celui-ci n'évolue pas. J'avais écrit qu'elle me semblait en position d'alibi écologique d'un parti dévoué à la carrière de son Président. Cela se vérifie !

Estelle Grelier est élue
C'était prévu et ce n'est donc pas une grande surprise. Sa place sur la liste lui garantissait l'élection. Je persiste à penser qu'elle devra prendre une autre dimension pour être à la hauteur de la mission que lui ont confiée les électeurs. Il faut en particulier qu'elle se positionne rapidement sur la question du cumul des mandats. La voir se présenter aux législatives en 2012 serait la confirmation de son peu d'intérêt pour l'Europe et de sa façon ancienne et purement politicienne de faire de la politique.

Hélène Flautre est élue
Je suis content pour elle et pour la défense des idées de l'écologie. Elle le fera de façon raisonnable et efficace et c'est une bonne chose au sein de ce parlement.

Jacky Hénin est élu
Malgré la sympathie qu'il nous avait inspiré, ce résultat n'était pas évident. Disparition quasi totale du parti communiste, division de la gauche et manque de vision sur l'utilité des députés du Front de gauche le menaçaient. Mais il est passé à travers les gouttes ...

Donc, ils sont tous élus. Finalement, notre casting ne devait pas être mauvais ou bien le fait d'être passé chez nous les a beaucoup aidés ?? Dommage pour ceux qui ont refusé de venir !
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 22:50
J'ai participé à la campagne pour soutenir la liste UMP-NC du Nord-Ouest conduite par Dominique Riquet, Tokia Saïfi et Jean Paul Gauzes.
Je l'ai fait par conviction de la justesse du projet porté par cette liste, mais aussi parce que je souhaitais ardemment que Jean-Paul Gauzes soit réélu. C'est fait ! et j'en suis très heureux.
Jean Paul Gauzes a été au cours de son mandat précédent un député européen exemplaire. C'est un homme de valeurs et quelqu'un de très chaleureux. C'est justice qu'il soit réélu. Et c'est une très bonne chose pour notre région, pour la France et pour la qualité du débat européen qu'il puisse poursuivre sa mission au sein du parlement européen.
Bravo Jean Paul !!
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 22:09

Résultats du scrutin sur la ville de Rouen :


UMP :25, 17 %

Europe Ecologie  : 21, 39 %

PS : 17,53 %

Modem : 9, 98 %

Front de Gauche : 5, 72 %

NPA : 5, 61 %

FN : 5, 03 %

Libertas : 1, 91 %

Abstentions : 60 %

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 21:19

A l'occasion des élections européennes, les électeurs ont placé en tête les listes de l'UMP, du NC, de la Gauche Moderne t des progressistes.

Ils ont ainsi choisi le projet européen porté par ces listes.

Ce projet était simple et ambitieux : Un projet clair dans des frontières claires, l'importance de renouer avec la responsabilité politique au niveau européen comme Nicolas Sarkozy a su le faire en France et la volonté de mettre l'innovation au service des questions industrielles, économiques ou écologiques qui se posent de façon aiguë au continent européen.


Le projet de l'UMP est de créer une Europe politique volontaire et ambitieuse qui puisse compter dans le monde nouveau qui est en train de se mettre en place à l'occasion de la crise que nous vivons actuellement.


Les résultats dans notre région placent l'UMP devant le Parti Socialiste. La liste Europe écologie fait une percée significative. La question de l'environnement est aujourd'hui au cœur des préoccupations des citoyens et il faudra en tenir compte.


A Rouen, les résultats sont sans appel. L'UMP à plus de 25%  devance les Verts (21%) et le parti socialiste ne rassemblent que 17%. Moins de un rouennais a suivi le le Maire de Rouen, Valérie Fourneyron. Comment la majorité municipale traversera-t-elle ce nouveau rapport de force. C'est un un autre débat.



L'UMP de Rouen salue ces résultats et compte bien poursuivre son action pour les amplifier au cours des prochains rendez-vous électoraux.

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 15:40

 A trois jours du scrutin, j'ai interrogé Bruno Le Maire, Secrétaire Départemental de l'UMP dans l'Eure et Secrétaire d'Etat en charge des Affaires Européennes.

Il m'a semblé intéressant d'avoir l'éclairage sur le scrutin de Dimanche d'un Haut-Normand qui est aujourd'hui au cœur de la question Européenne et chargé des rapports entre la France et l'Europe. Son rôle important a d'ailleurs été largement souligné dans la restauration d'un axe fort entre la France et l'Allemagne qui a été l'un des déterminants du succès du dernier G20.
Bruno Le Maire réponds à mes questions pour notre blog.

 

Quel rôle joue l'Union Européenne dans la gouvernance mondiale et quel rôle aura-t-elle à jouer dans le nouvel ordre mondial qui se met en place suite à la crise ?

 

On a déjà eu la preuve au G20 de Londres que l'Europe aura un rôle majeur à jouer si nous voulons une mondialisation maîtrisée et humaine. C'est la France et l'Allemagne qui ont proposé et tenu face aux autres puissances, les Etats-Unis, mais aussi la Chine, les nouveaux pays émergents, pour exiger la fin des paradis fiscaux et l'encadrement des hedge funds... Seule l'Europe peut défendre un modèle de développement mondial équilibré, qui assure une croissance respectueuse du développement durable. Et c'est le 7 juin que ça se décide ! Car si nous voulons une Europe forte sur la scène internationale, il nous faut une majorité forte au Parlement européen. 

 

 

Depuis toujours l'Europe hésite entre approfondissement des pouvoirs et élargissement à de nouveaux pays. A ton avis, que faut-il privilégier dans les années à venir ?

 

Nous sommes arrivés à un vrai tournant de l'histoire de l'Union européenne, un choix entre deux conceptions non compatibles. Soit l'Union devient une vaste zone de libre échange, sans règle, sans identité ni frontière. Ce n'est pas mon projet. Soit l'Union devient une force politique, avec un gouvernement, et développe son projet à l'intérieur de frontières clairement identifiées, et avec une identité politique européenne. C'est ce que je souhaite.

 

 

Peux-tu nous dire quelles sont les grandes lignes du projet de l'UMP pour ces élections européennes ?

 

La majorité présidentielle propose une Europe politique forte, qui pèse dans le débat international et qui existe entre les Etats-Unis et la Chine. Une Europe qui prend des décisions politiques. Et qui arrête l'élargissement aux Balkans pour se consacrer à davantage d'intégration. En France, le seul parti tout-à-fait clair sur les frontières de l'Europe, c'est l'UMP.

 

 

Tu as consacré beaucoup de temps aux jeunes lors de ton passage à Rouen. Pourquoi est-ce si important pour toi et quelle place penses-tu qu'ils doivent avoir dans l'Europe d'aujourd'hui et de demain ?

 

Les racines de mon engagement européen tiennent à deux choses : le refus de la guerre, qui a beaucoup marqué ma famille ; l'Europe c'est un projet politique de paix. Et puis être ouvert à plusieurs cultures, plusieurs langues, plusieurs regards sur le monde et en même temps avoir un sentiment d'appartenance, c'est quelque chose d'unique qui élargit notre horizon. Mais je crois qu'elle n'offre plus suffisamment de place aux jeunes ; il y a comme un malentendu entre les jeunes et l'Europe. C'est pourquoi je souhaite qu'un jeune Français sur deux puisse aller étudier ou se former dans un autre pays européen ; aujourd'hui, ce ne sont que quelques milliers d'étudiants qui profitent d'ERASMUS, parce que c'est trop cher, trop compliqué... On ne peut pas se lamenter du désintérêt croissant chez les jeunes pour l'Europe, voire de leur anxiété, si on ne les aide pas, si on ne les motive pas ou qu'on ne les fait pas rêver comme l'Europe nous faisait rêver il y a 20 ans !

 

 

En quoi, concrètement, l'Europe peut-elle protéger les citoyens Européens, en particulier en cette période de crise et de dangers internationaux ?

 

Aujourd'hui, les citoyens européens posent la question de l'efficacité des politiques européennes pour les défendre dans la mondialisation. Je n'ai donc pas peur de dire que nous ne voulons pas d'une Europe de l'ouverture à tout prix au reste du monde. Nous sommes pour une ouverture aux échanges commerciaux et aux flux de capitaux, mais les bénéfices de cette ouverture doivent être réciproques. Il faut arrêter avec le dogme de la seule concurrence pour avancer vers davantage de coopération. Regroupons nos forces pour construire une politique industrielle autour de nos pôles d'excellence : le transport à grande vitesse, le spatial, le nucléaire, l'énergie solaire, ou dans le domaine automobile si important en Haute-Normandie. Je pense qu'il faut une industrie automobile européenne mutualisant les efforts de recherche, rapprochant les industriels. Protégeons nos grandes entreprises stratégiques en dotant l'Europe d'un pouvoir de veto sur des investissements étrangers qui menaceraient son indépendance, comme cela existe aux Etats-Unis. Concrètement, dans le secteur aéronautique, Boeing est actuellement mieux armé qu'Airbus si un fonds étranger veut prendre des participations dans l'entreprise. Il faut en finir avec la naïveté en Europe.

 

 

Au fil de la campagne, tu as souvent côtoyé Dominique Riquet, tête de liste de l'UMP dans notre région, et Jean-Paul Gauzes, « le régional de l'étape ». Peux-tu nous dire un mot sur chacun d'eux ?

 

Je connais depuis longtemps Jean-Paul GAUZES et j'ai pu apprécier le travail formidable qu'il a accompli au Parlement Européen notamment en matière de régulation des marchés financiers. Jean-Paul est non seulement un homme qui travail beaucoup à Bruxelles et à Strasbourg, mais c'est aussi un homme de terrain qui a silloné longuement la Normandie, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais lors de ce mandat. Je connais Dominique RIQUET depuis beaucoup moins longtemps mais je dois dire que le contact est immédiatement passé. Dominique a eu un rôle majeur aux côtés de Jean-Louis BORLOO dans la transformation et la rénovation de Valenciennes (ville dont il est maire depuis 2002). Il a su démontrer pendant cette campagne qu'il serait un excellent député européen : il maîtrise parfaitement les dossiers et les enjeux européens. De plus, après ces trois mois de campagne active, l'euro-circonscription Nord-Ouest n'a plus de secret pour lui !

 

 

La Haute-Normandie est au cœur de l'Europe du nord et au centre de l' « Arc Manche ». Comment l'Europe regarde-t-elle la Haute-Normandie ?

 

Elle la regarde comme une région d'avenir, avec un grand potentiel. A chaque fois que je vais à Bruxelles, mes interlocuteurs me parlent de la Normandie...d'ailleurs, ils pensent tous qu'il n'y a qu'une seule Normandie, et ne comprennent pas très bien la frontière entre la Haute et la Basse Normandie...Je sais que la Normandie serait plus forte, et les Normands tireraient davantage de bénéfices, s'il n'y avait qu'une seule région Normandie, grande et unie ! C'est un autre débat, mais je suis sur que nous aurons l'occasion d'en reparler ! . 
Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 12:24

A mon tour de répondre aux trois questions de la chaine proposée par Laure Leforestier sur le blog des Européennes de Paris-Normandie.

C’est quoi l’Europe pour toi?
Pour moi, l’Europe c’est un formidable espace de paix et de liberté que beaucoup nous envient et que nous n’avons pas le droit d’abimer. C’est beaucoup plus qu’un marché économique, qu’une monnaie unique ! L’Europe c’est une volonté de vivre ensemble. C’est une âme et un destin partagés. L’Europe c’est la source de l’espoir d’un monde meilleur à un moment crucial de l’histoire de l’humanité confrontée à des défis sociaux, économiques et écologiques.

Enfin, pour moi, l’Europe c’est une double responsabilité. Car je ne veux pas oublier que l’Europe c’est l’espace de fraternité qui est né du sang et des larmes de nos parents et grands parents mais que c’est aussi le monde que nous voulons laisser à nos enfants. Et je ne veux pas que l’avenir de mes enfants se décide à Pékin et se défasse à Wall street !

Que peux-tu écrire à tes lecteurs pour les encourager à aller voter dimanche 7 juin?

Je veux tout d’abord leur dire que la France a besoin de l’Europe et que l’Europe a besoin de la France. Voter massivement Dimanche, c’est non seulement procéder au choix de nos députés européens mais c’est aussi montrer à tous nos amis européens que nous aimons l’Europe et que nous avons envie de continuer à construire avec eux ce grand pôle Européen de paix et de liberté dont je parlais précedemment.

Je tiens aussi à leur dire que voter c’est refuser l’Europe de la technocratie. On reproche à juste titre à l’Europe d’être trop technocratique (cf le vin rosé !!). La technocratie s’installe partout où la politique n’occupe pas assez le terrain de la décision. C’est pour cela qu’il faut redonner sa place à la politique au niveau des institutions européennes. Et pour cela, quelle meilleure réponse que le vote ?

Quelle liste représente les idées que tu veux voir défendre au Parlement européen?
J’ai beaucoup apprécié nos différentes rencontres avec les principaux candidats de notre région. Au terme de cette campagne, mon choix est clair. Je voterai dimanche pour la liste UMP conduite par Dominique Riquet et sur laquelle figure Jean Paul Gauzes.

Pourquoi ? Tout d’abord parce que dans cette élection l’UMP a parlé d’Europe et a présenté un projet clair et cohérent. Ce projet propose une identié et des frontières claires pour l’Europe. C’est le seul. C’est un projet qui met au premier plan la responsabilité politique pour mettre fin à l’éloignement de l’Europe. Cette responsabilité s’appuie sur des engagements : Protéger les citoyens européens et agir pour faire de l’Europe un pôle fort du monde multi-polaire en préparation. C’est enfin un projet d’innovation dans l’industrie, la recherche et la protection de l’environnement.

Mon vote c’est aussi le choix d’hommes et de femmes pour me représenter. Je veux des députés euroépéens compétents, qui s’investissent pleinement dans leur mandat et qui puissent peser dans les décisions du parlement européens. De toutes nos rencontres j’ai acquis la conviction que Dominique Riquet et Jean-Paul Gauzes répondent exactement à ces critères et seront d’excellents représentants de la France et de notre région dans les instances européennes.

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 07:25

A quelques jours du scrutin, Paris-Normandie publie ce matin un sondage intéressant sur les intentions de vote aux élections européennes.


Il donne les résultats suivants dans notre région.

NPA

9%

LO

5%

Front de Gauche

5%

PS

22%

Europe Ecologie

8%

Modem

11%

UMP

23%

Libertas

5%

Front National

9%

Autres listes

3%


Ceci donne la projection en sièges suivante

UMP

3

PS

3

Modem

1

Europe Ecologje

1

Front National

1

NPA

1


D'autres données du sondage permettent de préciser les motivations de vote des électeurs.


Quels commentaires ?

Tout d'abord la satisfaction de voir l'UMP arriver en tête dans notre région. C'est le résultat d'une bonne campagne de terrain et d'explication de nos candidats. Il ne faut cependant pas se contenter de ce premier résultat encourageant. Cela veut dire que la mobilisation est plus que jamais nécessaire et qu'il nous reste quelques jours pour amplifier le résultat.


Deuxième enseignement, l'importance des extrêmes dans notre région alors que celles-ci ne proposent aucune solution crédible aux problèmes actuels. J'y vois un signe des souffrances particulières d'une région plus exposée que d'autres aux problèmes socio-économiques et à la crise. Le refuge dans le vote protestataire est certainement un signe de cette souffrance particulière. Il faut en tenir compte.


Troisième enseignement, l'échec de la stratégie du vote sanction du Parti Socialiste. Les électeurs ne sont pas dupes. Ils savent qu'ils vont voter pour désigner des députés européens et non pour se prononcer sur le travail du gouvernement. Le Parti Socialiste n'a pas pris la mesure de la conscience politique des français, encore un signe de sa déconnexion d'avec le terrain et les préoccupations des français.


Enfin, dernier enseignement : l'image positive de l'Europe puisque 59% des sondés disent que l'Europe est pour eux "source d'espoir". S'il ne fallait retenir qu'un chiffre, je retiendrais celui là. L'Europe est et reste un grand projet d'avenir pour les français. Et ça c'est vraiment une bonne nouvelle !


Il reste encore quelques jours avant le vote.

Ce sondage est une image à un moment donné. Il ne faut absolument pas s'en contenter. Les chiffres sont positifs pour la liste de Dominique Riquet et si ils se confirment, Jean-Paul Gauzes serait élu. J'en serais très heureux pour lui parce qu'il le mérite et que c'est un bon choix pour notre région et l'Europe.

Il faut absolument confirmer et amplifier ce résultat en se mobilisant autour de cette liste en votant et en faisant votre Dominique Riquet et Jean-Paul Gauzes.

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 21:08

Notre rencontre avec Hélène Flautre a eu lieu Mercredi dernier.

Cette fois-ci, c'est le Vascoeuil qui nous accueillait. Normal que nous rencontrions la candidate d'Europe Ecologie dans ce très sympathique « café équitable ».

Ce blog prend du temps et la vie continue malgré tout. Je n'ai donc pas pu me libérer à temps.et je suis arrivé en retard. En conséquence, je ne peux faire un compte-rendu complet de cette rencontre. Mais je crois avoir participé à assez d'échanges pour me faire une idée sur Hélène Flautre et sur sa liste. Et puis, il y a ce qu'ont écrit mes camarades. Comme pour les autres candidats, le recoupement des points de vue vous permettra de vous faire une idée assez fidèle.

Avec le recul vis-à-vis des autres candidats, je dirais qu'Hélène Flautre est l'exact opposé d'Estelle Grelier. Contrairement à celle-ci, la préoccupation d'Hélène Flautre c'est l'Europe et non sa carrière personnelle et les bricolages politiciens chers à la candidates socialiste.

Députée Européenne de longue date et Européenne convaincue (et convaincante), Hélène Flautre sait de quoi elle parle et aime l'Europe. C'est même devenu une professionnelle du sujet. Au risque, si je peux me permettre de lui donner un petit conseil, de s'éloigner par moment un peu trop de la réalité quotidienne de ceux qui n'ont pas son expérience européenne.

Qu'ai-je retenu de cet entretien cordial et animé ?


Une véritable pensée économique.

J'ai été très heureux d'entendre Hélène Flautre détailler un véritable projet économique pour l'Europe. Je ne m'attendais pas à autant de précision et à une telle prise de conscience par les écologistes de la nécessité de refonder un modèle économique européen. Pour résumer quelques-unes des idées d'Hélène Flautre, elle a préconisé :

- Une augmentation du budget européen

- Un accès qualifié au marché européen basé sur le respect des droits de l'homme et la traçabilité des modes de production

- Une nouvelle organisation mondiale du commerce

- La relance par l'investissement écologique comme par exemple dans le secteur de l'isolation des bâtiments, etc.

- Des mesures de régulation de la finance comme la lutte contre les paradis fiscaux, l'abolition du secret bancaire ou la taxation des flux financiers.

J'ai trouvé, en revanche un peu moins convaincante la façon un peu rapide d'évacuer la problématique de secteurs en grande difficulté comme celui de l'automobile. Je suis d'accord avec l'idée que le modèle automobile tel qu'on le connaît depuis 50 ans est dépassé. Et je regrette, comme elle, que la recherche et l'innovation n'aient pas anticipé la fin de ce modèle pour réfléchir à la mobilité plutôt qu'a sans cesse améliorer le transport individuel. Les salariés de ces entreprises ne sont pas responsables de ce manque de vision et pourtant eux et leurs familles sont en première ligne. Il faut les aider et prendre toutes les mesures de transition nécessaires pour permettre leur reconversion. On ne peut passer d'un modèle à l'autre de façon brutale.

J'ai été amusé par la façon dont Hélène Flautre à railler la proposition du front de gauche de porter le SMIC à plus de 1600 euros pour tous les Européens : « Cela doit être le salaire du premier ministre letton... »

Un avis positif sur la Présidence Française de l'Union Européenne

Hélène Flautre a tout d'abord souligné que cette Présidence a été marquée par des évènements inattendus : La crise économique, la guerre Géorgienne...

De son point de vue, la France a rempli son rôle de façon très satisfaisante. Elle a apprécié que l'Europe ait renoué à cette occasion avec la volonté politique. Ce qui lui semble très important. Même si elle est un peu plus mitigée sur l'issue de la crise géorgienne, elle a tout de même salué la gestion de cette crise par la Présidence Française. Elle a enfin salué l'adoption sous Présidence Française du Plan Energie Climat.

Une femme à la tête de la commission ?

Aux questions sur la présidence de la commission européenne et sur la candidature de M. Barroso, Hélène Flautre répond en préconisant une réforme de la commission vers une représentation paritaire et une évolution vers un véritable gouvernement de l'Europe. Et, Hélène Flautre va plus loin. Elle propose qu'une femme préside cette fois-ci la Commission sans nous dire à qui elle pense et en étant visiblement assez pessimiste sur la concrétisation de son idée.

Vers une PAC verte ?

La Politique Agricole Commune doit être revue au cours de ce mandat. L'occasion pour la candidate d'Europe Ecologie de réorienter les aides vers des productions agricoles plus respectueuses de l'environnement et moins intensives. Cette nouvelle PAC doit avoir deux objectifs : créer des emplois en Europe et assurer la souveraineté des pays du sud.

Pour une réforme de la politique d'immigration

Ce sujet a été évoqué avec plusieurs des candidats. Hélène Flautre préconise plusieurs mesures : La remise en cause des accords de Dublin, la création d'un statut européen de réfugié et le choix de leur lieu d'installation plutôt que leur renvoi systématique vers leur pays d'entrée dans l'Union..

Favorable à l'entrée de la Turquie

Forte de son expérience au sein de la mission sur les droits de l'homme en Turquie, Hélène Flautre pense que la perspective de l'adhésion a facilité la politique d'amélioration des droits de l'homme en Turquie. Elle pense que l'Europe doit terminer le processus en cours.


Voilà quelques unes des positions d'Hélène Flautre telles que je les ai comprises ou ressenties.

Je l'ai dit à Claude, en sortant, Europe Ecologie a de toute évidence une bonne candidate. Il n'est pas rare d'entendre que l'écologie est trop importante pour être confiée aux écologistes. Caricature un peu facile et souvent injuste. Cette boutade ne s'applique, de toute évidence, pas à Hélène Flautre qui est largement plus compétente que dogmatique.


Je ne voterai pas pour elle car j'ai choisi de soutenir Jean-Paul Gauzes (troisième de la liste conduite par Dominique Riquet), dont la compétence est également indiscutable, le projet assez proche sur plusieurs points et meilleur sur d'autres mais qui surtout aura, plus qu'Hélène Flautre, les moyens de mettre en œuvre un projet politique volontariste de modernisation de l'Europe.

Mais je souhaite tout de même à Hélène Flautre d'être élue car elle le mérite, qu'elle et Jean Paul Gauzes se compléteront et que nous aurons la certitude avec eux deux (mais aussi avec Dominique Riquet et Tokia Saifi) que la région Nord-Ouest sera représentée par des européens convaincus et décidés à s'investir pleinement dans leur mandat.

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 18:08

Mardi soir, au Tube café, c'était au tour de Jacky Hénin, tête de liste du Front de Gauche, de nous rencontrer.

Autant le dire tout de suite,  Jacky Hénin m'a bluffé par sa sympathie, son énergie et son bon sens implacable. En le voyant et en l'écoutant, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Père Noël ! Bonhomie chaleureuse, promesse de distribuer un cadeau à chacun et de trouver des solutions à tous les problèmes. Il est visiblement rodé à ce genre d'exercice car bien souvent, il a compris la question avant même que nous ayons eu le temps de la finir. Et bien souvent, la réponse est sans langue de bois. C'est direct et ça n'épargne pas grand monde. Il est évident que l'ancien Maire de Calais ne fait pas dans la dentelle !

Alors, que retenir de notre dialogue avec Jacky Hénin ?

Je vous livre les réponses à quelques questions pour que vous puissiez vous faire votre idée..

 

Sera-t-il un député utile ?

Il est clairement apparu lors des débats précédents, en particulier avec Jean-Paul Gauzes et Corinne Lepage, que pour peser sur les décisions au Parlement européen il faut être capable de faire des alliances et de participer à des compromis. La question était simple. Les députés issus de la liste du Front de Gauche participeront au groupe de la Gauche Unitaire Européenne. Ce groupe comporte une quarantaine de membres. En quoi pourra-t-il avoir une influence parmi près de 800 députés ? Pas de quoi inquiéter Jacky Hénin ! Il sera utile car il fera de la résistance interne en présentant des amendements, qui certes ne seront jamais adoptés, et en externe en défilant avec les "copains syndicalistes". Bon ! Tout cela est sympa mais ne m'a pas vraiment convaincu. C'est le moins que l'on puisse dire.

Peut-on définir le Front de Gauche ?

Cette rencontre était une bonne occasion pour nous d'essayer de mieux comprendre cette nouvelle entité. Le "Front de Gauche".

Si j'ai bien compris, il s'agit du regroupement du Parti Communiste, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire. Déjà, là il faut suivre. Le NPA d'Olivier Besancenot a été invité à se joindre à ce front, bien qu'il n'ait absolument pas les mêmes objectifs... Le NPA a donc logiquement refusé. Donc pour ceux qui suivent, il y a 2 fronts de gauche. Et enfin, en grattant un peu on s'aperçoit que sur bien des sujets, Jacky Hénin nous dit, avec beaucoup de franchise, qu'il ne peut pas répondre puisque les différents partis de son Front de Gauche n'en n'ont pas discuté. On avait le programme commun de la gauche, on a maintenant le programme minimum de la gauche de la gauche !

Et vos rapports avec les autres partis de gauche ?

Pas tendre avec les socialistes, Jacky Hénin ! Il répète même à plusieurs reprises que l'un des objectifs essentiels du Front de Gauche est de barrer la route aux socialistes regroupés au sein du  PSE. En ce qui concerne ses rapports avec les verts et les écologistes, il ne faut visiblement pas en attendre grand chose. Jacky Hénin se qualifie lui-même de "Député Nucléaire". Il défend, en effet, la filière nucléaire française en exigeant que cela soit fait "avec sérieux" et en faisant des efforts sur le développement des énergies renouvelables. Quand aux mesures écologiques en matière agricole ou industrielle, c'est visiblement pas trop son truc...

Que pense-t-il du Traité de Lisbonne ?

Tout simple, il faut abroger le traité de Lisbonne... qui n'ait pas encore adopté. C'est simple, clair, net et précis. Oui mais alors on fait comment, on reste avec le Traité de Nice ? Très simple. Le parlement européen a assez de pouvoirs donc on le laisse comme cela... On supprime la Commission Européenne. On s'en remet au Conseil Européen, .puis on se lance dans la rédaction d'un nouveau traité que l'on soumet à un référendum Européen...Cela risque tout de même de prendre un peu de temps, non ? Pendant ce temps là, la crise...

Et la Turquie ?

Le Front de Gauche est, si j'ai bien compris, favorable à l'entrée de la Turquie mais Jacky Hénin est contre conformément à ses engagements antérieurs et en particulier vis à vis de la question kurde et de son attachement à la laïcité.

Avez vous rencontré la femme européenne la plus favorisée ?

J'avais lu le programme du Front de Gauche avant de rencontrer Jacky Hénin. J'y avais remarqué l'idée d'aligner le statut de toutes les femmes européennes sur celui de la femme européenne la plus favorisée. Intéressant ça ! J'ai donc demandé à Jacky Hénin où était cette femme et sur quels critères avait-on décidé qu'elle était la plus favorisée ? Là j'ai une déception, elle n'existe pas ! C'est une chimère. Dommage. Mais cette idée mérite d'être creusée peut-être d'une façon un peu différente. A suivre ...

Vous proposez un SMIC commun  à tous les pays européens?.

Jacky Hénin est catégorique. Il faut faire converger le Smic dans tous les pays européens à 1600 euros. Il pense que cela prendra tout de même quelques années. On le croit volontiers.

On peut aussi se demander ce qui se passerait si une telle mesure était appliquée dans des pays où le pouvoir d'achat et les conditions socio-économiques sont très différentes. Mais bon, nous n'avions vraiment pas envie de le contredire tellement il semblait convaincu de son idée.

Et pour l'immigration ?

Jacky Hénin convient de la dimension européenne de la question. Et à partir de son expérience de Maire de Calais, il plaide pour une politique d'immigration commune à tous les pays européens, pointant du doigt l'attitude de l'Angleterre qu'il juge inacceptable.

 

Si l'homme a une force de conviction indiscutable, il donne souvent de mauvaises réponses à de bonnes questions. Il ne m'a pas vraiment convaincu (sauf peut-être sur la question du rapport avec l'Angleterre dans le problème de l'immigration clandestine). Je pense d'ailleurs que le manque de conviction sur ses propositions a été un sentiment assez largement partagé. Et, au-delà de nous le score de cette liste risque de le traduire.

Pour revenir un tout petit peu à la politique française (et locale), je me demande comment les mêmes candidats de "la gauche plurielle" peuvent afficher autant de divergences de fond dans ce scrutin européen et gouverner en commun des exécutifs locaux ou régionaux. Tout se passe comme si la stratégie électorale selon que l'on est dans un scrutin majoritaire où l'on se regroupe ou un scrutin proportionnel où chacun joue sa carte, avait beaucoup plus d'importance que les idées et le fond. Estelle Grelier nous avait expliqué qu'elle se présenterait aux législatives dans 3 ans avant même d'avoir fini son mandat Européen, je suis certain que nous retrouverons Jacky Hénin sur une liste d'Union de la gauche (ou quelque chose comme cela) après qu'il soit venu nous expliquer vouloir être élu Député Européen pour faire barrage au PSE ! Pathétique. Cela ne fait que renforcer, à mes yeux, la crédibilité de Jean Paul Gauzes dans sa démarche franche et déterminée au sein de la liste UMP conduite par Dominique Riquet.

Malgré tout, le moment partagé avec Jacky Hénin m'a semblé vraiment trop court et je suis sûr que nous aurions pu continuer la discussion pendant encore plusieurs heures. J'espère que si il revient à Rouen, il me fera signe pour reprendre la discussion avec lui. Pas convaincu mais j'en redemande !! C'est vous dire le talent de Jacky Hénin !

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 14:20

Hier soir, nous étions en réunion à Mesnil-Esnard autour de Jean Paul Gauzes et Simon-Pierre Trézéguet, candidats de la liste UMP du Nord ouest conduite par Dominique Riquet, en présence d'Alfred Trassy-Paillogues et Françoise Guégot, pour parler d'un sujet important « L'Europe et la diversité ». L'initiative de la réunion revenait à Fathia Boyer, Présidente locale du cercle de la diversité républicaine et de l'association « Ni putes, ni soumises ».

Beau et vaste sujet !

Ce débat prend toute son importance en ce moment puisque Yazid SABEG, Commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, vient de remettre au Président de la République son programme d'action et ses recommandations.

A première vue, on peut penser que la diversité ne produit qu'affrontements et inégalités. En réalité, la diversité de l'Europe a toujours été le motif principal de sa grandeur. Et, ce n'est pas par hasard que la devise de l'Europe est : « L'unité dans la diversité ».

Débat animé, passionnant fait d'échanges d'idées et de témoignages personnels. Les campagnes électorales ont la vertu de permettre ce genre de rencontre entre des personnes qui ne se seraient peut-être jamais parler autrement.

Beaucoup de questions : De quelle diversité parle-t-on ? Culturelle, ethnique, religieuse. Le handicap entre-t-il dans le champ du débat ? Qu'a fait l'Europe pour la diversité et que peut-elle faire ? Et puis surtout quelle place dans la vie professionnelle et politique pour ceux et celles qui sont issus de cette diversité et qui l'incarnent.

Reconnaître la diversité est un  enjeu majeur de la cohésion nationale et Européenne. Et, pour surmonter les obstacles à l'égalité des chances, le volontarisme des Etats et de l'Europe est plus que jamais indispensable. Certainement, un sujet important pour les futurs parlementaires européens.

Se saisir de cette question est aussi  essentiel pour ne pas laisser se développer les mouvements identitaires. Car face à l'effacement des frontières, la réaction spontanée est de recourir aux réactions identitaires. C'est seulement si l'Europe propose un projet respectant les différences et les valeurs culturelles, philosophiques ou religieuses, issues des différents pays  et des différents courants de pensée européens qu'elle sera acceptée par ses citoyens.

Diversité et unité doivent être indissociables dans le projet européen. Encore une raison d'adhérer à un projet politique fort et volontaire pour l'Europe.

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Européennes 2009
commenter cet article