Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 20:21

J'ai reçu de Mr Christophe Prevost le message suivant.

"Ceci est donc un plaidoyer (rapide) pour le déploiement dans l'agglomération rouennaise (45 communes à ce jour) ou simplement la ville de Rouen d'un réseau en fibre noire permettant à tous (habitants, entreprises, etc.) d'avoir un accès à Internet de 1Gigabit (débit possible à 3 ou 5 Gigabit ultérieurement).

L'investissement d'un tel réseau est certe important mais, il apparaît infiniment plus justifié au regard non seulement, des besoins pour faire transiter les données des entreprises comme pour les particuliers (photos et vidéos HD de la famille, etc.) mais aussi, en regard du coût du reseau câblé qui lui est peu utilisé et fût construit en parti avec l'argent de la collectivité (contribuable) à coup de milliards de francs principalement pendant les années 80-90 de plus, l'abonnement actuel demeure toujours élevé pour ce réseau !!

Le débit symétrique de 1 Gigabit pour tous, même s'il peut faire sourire en regard des débits allant jusqu'à 20 Mégabits en ce moment (au mieux pour un particulier en 2006 hors Paris et Pau avec la fibre optique...), ne sera pas de trop avec la TV HD, la visioconférence en HD, la VOD en HD, etc. dans un très proche avenir pour un simple foyer.

Conclusion, oui au déploiement de la fibre optique jusqu'au domicile (et dans toutes les pièces de l'appartement / la maison, de l'entreprise). Les "grands" projets dans notre ville et aux alentours doivent obligatoirement intégrer cette logique de la fibre optique (FTTH : Fiber To The Home = câble en fibre optique jusqu'à l'abonné)."

 

Cela me parait effectivement intéressant en ce qui concerne les principes. Mais il s'agit d'une question technique sur laquelle il m'est difficile de prendre position pour la mise en oeuvre. J'aimerais avoir votre avis. Et si il y a des spécialistes parmi vous, leurs contributions seront les bienvenues. Merci d'avance.

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Paroles de lecteurs
commenter cet article
25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 22:16

La parole est donnée à Jean Braunstein (dont je vous recommande les photos de voyages en compagnie d'Annie) pour qu'il nous livre ses impressions après une visite des Docks de Belem. Un site dont la configuration est comparable à celle des quais de Rouen. Des idées à prendre pour l'aménagement de nos quais ?

" Voici quelques photos des docks de Belem, capitale de l'état du Para au Brésil, sur le delta de l'Amazone, qui a aménagé ses anciens entrepôts portuaires pour en faire des restaurants, des espaces d'exposition, des boutiques. Vous pouvez trouver des détails sur la page suivante (mais c'est en portugais)

Approuvé en 1992, le projet a commencé en 1997 et a été inauguré en 2000. C'est un investissement de 19 millions de réals (7 millions d'euros) du gouvernement du Para, qui a créé 1600 emplois directs et indirects. Il se compose de 4 hangars appelés boulevard de la gastronomie (avec 6 restaurants représentant 70 emplois), boulevard des arts (avec un espace d'exposition sur l'histoire du port de Belem ainsi que des boutiques), boulevard des foires et expositions (avec salles de réunion et théâtre, espaces d'exposition) et un hangar qui sert de terminal pour les excursions fluviales.

J'ajoute cependant à cette présentation que ces 500 mètres de rive fluviale sont un espace fermé par des grilles, où l'entrée est libre, mais contrôlée, et qu'il est voisin d'un côté des hangars du port encore en activité et de l'autre du marché Ver O Peso, le plus grand marché de Belem, où se trouve une grande concentration de petits restaurants populaires où l'on peut manger pour 2 ou 3 euros, voire moins. Les Docas sont au contraire chics et chers."

Repost 0
Published by Edgar Menguy - dans Paroles de lecteurs
commenter cet article