Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Portrait

Edgar Menguy

Conseiller Municipal de la ville de Rouen

Membre de l'UMP

Médecin réanimateur du CHU de Rouen

LA PERMANENCE VIRTUELLE

Vous êtes Rouennais et vous avez une question à me poser ou un problème que je peux vous aider à résoudre. Alors, n'hésitez pas ! Vous m'en faites part dans la boite à messages. Je vous donnerai la réponse et je la publierai sur ce blog afin que tout le monde puisse en profiter pour une expérience de démocratie locale en direct.

Boite à Messages

Retour à l'accueil
 

Recherche

Ce blog est un lieu de dialogue sur Rouen, la politique locale et nationale, l'Europe, l'urbanisme, l'environnement, les transports, la santé, la médecine, le sport, la culture, l'éducation et de façon générale sur tous les sujets d'actualité et de société.

Ecrivez-moi

Archives

Actualité

 

Vous voulez être informés
de la parution d'un nouvel article ?
 

Abonnez vous dans la rubrique newsletter ci-dessus
 
Edgar Menguy
 
 

 

Locations of visitors to this page

17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 14:39

C'est Malek Boutih, un socialiste qui le dit ...

 

 

 


Published by Edgar Menguy
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 19:04

La décision est tombée.

Les offres de reprise de Pétroplus ont été rejetées par le tribunal de commerce. Cette décision était malheureusement attendue. Elle laisse les salariés et leurs familles dans la détresse.

Dans ce dossier ;

  • il y a ceux qui y ont voulu y croire : les salariés et comment pouvaient-ils faire autrement ?
  • il y a ceux qui ont déployé tous leurs efforts pour trouver une solution. Ils l’ont fait sincérement.
  • et puis il y a ceux qui savaient et qui ont fait de la gesticulation : le gouvernement, et en particulier les ministres hauts normands. Ils ont trompé les salariés de Pétroplus. C’est un manque de respect indigne vis à vis de ceux qui sont directement touchés aujourd’hui.

On ne peut s’empêcher de rappeler ce que disait M. Hollande, alors candidat, en janvier 2012 à Petit-Couronne : « Où est l’Etat, où est le Gouvernement, où est le Président de la République?». La question lui est posée aujourd’hui. Nous attendons, les salariés attendent sa réponse.

Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 13:56

La seule trouvaille du président de la République face au scandale Cahuzac est de faire publier le patrimoine des ministres. Cet étalage plus ou moins ridicule sera sans effet si la lutte contre la fraude n'est pas plus efficace.  


La fraude est punissable , pas le patrimoine s'il est honnêtement constitué.

Le patrimoine relève du domaine privé et dépends de la situation individuelle et familiale.


Cette transparence naïve est dangereuse. C'est jeter le discrédit sur toute la classe politique, de façon indifférenciée. Comment espérer ensuite qu'elle puisse avoir la moindre autorité ?

Cette mesure est également probablement totalement inefficace. Car si elle avait été en vigueur, elle n'aurait en rien éviter la dissimulation de comptes à l'étranger par le ministre du budget. Cette publication est même probablement une tromperie pour l'opinion publique qui pourrait être faussement rassurée.


Tout ceci est assez indécent et inquiétant sur l'idée que se fait M. Hollande des qualités nécessaires pour être un élu efficace. Ce n'est pas le patrimoine qui est intéressant, c'est la compétence qui importe, En clair, un ministre peut être riche et compétent, et un ministre pauvre peut être totalement nul. Ce que l'on demande à un élu, c'est d'être honnête et compétent et pas autre chose.


Le seul mérite de ce déballage sera peut-être de faire dire aux socialistes qu'il n'est finalement pas si honteux de réussir ou de gagner de l'argent si l'on travaille et si l'on se comporte de façon honnête. C'est à dire de les inciter à un peu moins d'hypocrisie. On verra...


Les problèmes de la France sont graves. Il faut arrêter ce cirque. Il n'est pas à la hauteur des attentes de ceux qui subissent la crise et veulent des réponses à leurs questions apportées par des gens en lesquels ils ont confiance. Ils ne veulent pas des numéros de cirque dans lesquels les prestidigitateurs font peur et les clowns ne font plus rire !

Published by Edgar Menguy - dans edgarmenguy
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 09:03

L'école des beaux-arts de Rouen (ESADHaR) existe depuis près de 130 ans et son installation dans l'Aitre saint Maclou pose des problèmes connus de longue date.

L'option du déménagement est donc légitime. Mais la décision imposée brutalement par le Maire n'a fait l'objet d'aucune étude sérieuse sur les différentes alternatives possibles parmi lesquelles la solution décidée par le Maire est à discuter.

 

Ce projet ne peut être mené à bien sans avoir intégré les réflexions des acteurs concernés, à savoir essentiellement les étudiants et enseignants. La réflexion sur la place de cette école très particulière dans le paysage culturel de la ville ne peut être traité de façon purement administrative et comptable.

 

Enfin, l'avenir de l'aître Saint-Maclou doit être envisagé.

 

La décision prise de façon précipitée et arbitraire ne réponds pas à toutes ces préoccupations. Le Maire dit revenir sur ce sujet avec une autre méthode.

 

Nous formons le vœu que le Maire reprenne la réflexion sur ce dossier dans le cadre d'une démarche collective, rassemblant des élus de toutes les sensibilités et tous les acteurs concernés afin :

  • d'étudier différentes alternatives, en prenant en compte les coûts associés
  • d'élaborer un projet faisant consensus
Published by Edgar Menguy
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 08:57

La municipalité veut imposer de façon autoritaire la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Au conseil municipal de ce soir, je présenterai la motion suivante.

 


Rythmes scolaires. Pour un report en septembre 2014.

 

La réforme des rythmes scolaires est sans doute nécessaire. Mais elle ne peut réussir que dans le cadre d'un projet éducatif de qualité prenant en compte toutes les dimensions de l'organisation des activités scolaires et périscolaires.

 

En effet, cette réforme scolaire aura obligatoirement des répercussions pour les enfants, les parents et les enseignants. Elle pose par ailleurs des questions financières pour les collectivités et la nécessité d'arbitrages sur les moyens  qui seront susceptibles d’être dégagés par l’Etat pour l’accompagner dans les meilleures conditions 

 

La méthode de concertation proposée a été très insuffisante. Il est regrettable que tous les acteurs concernés n'aient pas été assez écoutés, face à une réforme imminente, prévue pour la rentrée prochaine alors que cette réforme aurait dû  être préparée bien plus en amont. Le gouvernement n'a malheureusement pas choisi cette voie.

Le décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires laisse aux communes la possibilité de sa mise en application en septembre 2014.

De nombreux intervenants ont exprimé leur volonté de voir reportée l’application de ce décret à la rentrée 2014. Cette solution permettra de prendre le temps d’un travail abouti, avec la participation active de tous les acteurs et partenaires concernés (enseignants, parents, élus, animateurs, associations sportives et culturelles, etc.), dans le but partagé de parvenir à la meilleure organisation possible des rythmes scolaires pour les enfants de Rouen.

En conséquence, dans un esprit constructif et afin d’en permettre la meilleure mise en pratique possible, le Conseil Municipal de Rouen, réuni le 22 mars 2013 :

  • se prononce pour le report à septembre 2014 de l’application du décret relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires de notre ville
  • demande que ce temps soit utilisé pour mettre en place un projet éducatif de qualité dans le cadre d'une concertation élargie.
  • sollicite de l'Etat un accompagnement financier permettant à la ville de mener cette réorganisation dans les meilleures conditions.

21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 08:53

La radio HDR est en difficulté. Deux salariés qui étaient moteurs du projet ont été licenciés.

 

Cette radio, bien connue de tous, joue un rôle important qui va bien au-delà du contenu habituel d'une station de radio.

Elle est un acteur de premier plan de la cohésion sociale, susceptible d’apporter du sens, du questionnement sur les problématiques locales, des questions oubliés par les autres médias, portant la voix de la société civile, capable d’offrir un espace de parole à chaque citoyen qui souhaite s’exprimer, partager, s’interroger. Elle est en prise direct avec les acteurs de son territoire.

 

Cette ambition a un coût que chacun doit comprendre et accepter. Mais les financements ne sont pas à la hauteur. Et les retards de paiement ceux qui ont été prévus mettent la radio en rupture de trésorerie. Enfin, les responsables de la radio se sont heurtés à la lourdeur et à la complexité administrative locale et nationale; Ce qui ne leur permet pas d'avoir d'interlocuteur bien identifié et de faire valoir la spécificité de cette radio par rapport à l'ensemble des radios associatives.

 

La radio HDR peut poursuivre (et même étendre) son action locale et continuer à être exemplaire pour le reste du territoire national.  Il est essentiel pour cela que de réelles volontés politiques en manifestent l’envie 

 

Pour ces raisons, et dans la continuité de la position des équipes municipales successives à Rouen, nous proposons à la municipalité :

 

  • D'assurer la Radio HDR de tout son soutien
  • De faciliter toutes les démarches administratives et permettre le versement immédiat de toutes les subventions promises
  • De demander l'organisation d'une table ronde sur les spécificités de cette radio permettant de la traiter différemment des autres radios associatives
  • D' aider les responsables de la radio à travailler sur des convention de co-production avec des structures publiques comme le musée des Beaux-Arts ou le 106 par exemple, à mettre en place la régie pub de l’économie sociale et solidaire ou encore à développer un système de dons et de mécénat d'entreprise.
Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 17:31

Nous apprenons ce jour de source ministerielle que certains grands projets vont être abandonnés pour des raisons de rigueur budgétaire. Le projet ferroviaire devant relier Rouen à Paris en moins d'une heure risque d'être abandonné Le contournement Est est plu que jamais menaçé. Si l'information n'est pas encore officielle, elle reste néanmoins très préoccupante.

 

Pourtant en janvier dernier, au Zénith de Caen. François Hollande, alors candidat à l’élection présidentielle, évoquait la future Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) et déclarait « je connais les difficultés du train dans cette région. Les Normands ont droit à des trains qui arrivent vite… et à l’heure. ».  Nous ne voulons pas imaginer que cette promesse ne sera pas tenue..

 

Nous prenons acte de ces risques qui ne ferait que freiner le développement de notre ville ainsi que de notre région et agissons dès maintenant afin de faire pression pour faire aboutir ces projets.

 

Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 10:56

Lors du Conseil Municipal de demain soir, nous allons prendre acte de la démission de Me Fourneyron de sa responsabilité de Maire. Ainsi, elle fait le choix d'un ministère à la poursuite du mandat qu'elle avait sollicité en 2008.

Un nouveau Maire sera désigné sans avoir été choisi directement par les Rouennais et la majorité municipale restera divisée.

Bref, on s'éloignera encore un peu plus des promesses et des engagements de la campagne des élections municipales de 2008.

 

Ces décisions sont l'occasion de revenir sur ce qui s'est passé ces derniers mois et sur la séquence électorale qui vient de s"achever.

L'élection présidentielle s'est jouée sur un déni de la réalité.

M Hollande, et ceux qui l'ont soutenu, ont laissé croire que la France pourrait seule s'exonérer des efforts nécessaires pour surmonter la crise et ramener notre endettement à un niveau raisonnable avec des solutions contraire à celles de tous les autres pays européens. La réalité est en train de rattraper le gouvernement à grands pas. Les socialistes ont pris une lourde responsabilité en créant les conditions d'une grande désillusion des français avec tous les risques que cela comporte dans les années à venir.


A Rouen, les élections législatives ont été l'occasion d'un travail commun entre la droite et le centre. Elles ont également été l'occasion de faire émerger des visages nouveaux, de créer de nouveaux liens et de faire travailler ensemble des rouennais et des rouennaises ne se reconnaissant pas dans la municipalité actuelle.

Ce rassemblement de terrain a été récompensé par un résultat électoral très encourageant.

C'est la bonne voie pour l'avenir.

En cela, la campagne des élections législatives aura été un acte fondateur. Le rassemblement de tous ceux qui, dans le respect de leur diversité et de leurs apports respectifs, est lancé. Nous allons maintenant faire vivre cette nouvelle dynamique. C'est une garantie d'espoir pour l'avenir et pour la reconquête de notre territoire.

 

Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 16:08

Candidats               Nombre de voix         % exprimés


 François Hollande        26 071                    59,42
 Nicolas Sarkozy          17 808                    40,58


Suffrages               Nombre de voix          % inscrits


Inscrits                      57 627      
Abstentions                11 617                    20,16
Votants                     46 010                    79,84
Exprimés                    43 879                    76,14
Blancs ou nuls              2 131                      3,70

Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 11:48

Les résultats des différents candidats à Rouen pour le premier tour des élections présidentielles 2012 sont :

(Les pourcentages présentés sont ceux des suffrages exprimés)


Eva Joly : 1468 voix, soit 3.25%

Marine Le Pen : 4951 voix, soit 10.98%

Nicolas Sarkozy : 11436 voix, soit 25.35%

Jean-Luc Mélenchon : 6308 voix, soit 13.98%

Philippe Poutou : 500 voix, soit 1.11%

Nathalie Arthaud : 213 voix, soit 0.47%

Jacques Cheminade : 129 voix, soit 0.29%

François Bayrou : 4149 voix, soit 9.20%

Nicolas Dupont-Aignan : 634 voix, soit 1.41%

François Hollande : 15320 voix, soit 33.96%

Taux d’abstention : 20.47%

Published by Edgar Menguy - dans Rouen
commenter cet article